Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin

Manzanilla La Goya – Delgado Zuleta, Edición Especial Magnum

5 Commentaires

Nous l’avions choisie parmi de nombreux autres vins pour la soirée des 40 ans de ma fille. Jerez et Champagne pour commencer, dans la famille nous en sommes de grands fans de ces vins. Ils ont été incontestablement la meilleure des entrées en matière pour une fête qui a démarré avec des amandes grillées, des olives, des anchois, du jamón ibérico, du boudin, des petites fritures de poisson… Et surtout, une Manzanilla en magnum, c’est plus festif!

20170822_183352_resized (002)

La Manzanilla

Vous connaissez tous la Manzanilla, bien sûr, Les Cinq ont eu l’occasion d’en parler à plusieurs reprises ; elle est élaborée selon les mêmes principes que le Fino, à partir du même cépage, le palomino, mais elle provient exclusivement de la région de Sanlúcar de Barrameda, la ville côtière la plus proche de l’Atlantique. Située à l’embouchure du Guadalquivir, elle regarde à la fois le fleuve et la mer.

Aussi sèche que le Fino, la Manzanilla possède une robe plus claire, présente souvent une note iodée et, davantage d’amertume. C’est un vin unique lié à un territoire unique et magnifique : parler de Manzanilla, c’est parler de Sanlúcar, et, parler de Sanlúcar, c’est parler de Manzanilla. C’est un vin de plaisir, de partage, souvent appelé «le vin de la lumière, de la mer, de la brise » !  J’ai toujours une bouteille de Manzanilla au frais, prête à boire, c’est une sacrée évasion à petit prix. Il faut la boire dans sa jeunesse, pour profiter au maximum de son caractère.

Il y a de nombreuses Manzanillas sur le marché et évidemment, elles ne se valent pas toutes. Pour que la Manzanilla existe, il faut des vents de l’Ouest, des terres « albarizas » si favorables au Palomino, des bodegas centenaires, avec des systèmes complexes de « criaderas et de soleras », des très vieilles barriques étrangement à moitié pleines et surtout, il faut laisser passer le temps, beaucoup de temps, dans l’obscurité et le silence. Enfin, il faut des maîtres de chais expérimentés qui savent comment conserver la vie d’un mystérieux jardin de levures, un beau voile de flor qui survit dans un équilibre aléatoire. Car la Manzanilla subit un vieillissement biologique sous voile de levures indigènes sélectionnées au cours des années.

Il existe 2 types de Manzanillas, la Fina  (la plus courante) et la Pasada.

La Manzanilla Fina est d’un brillant or pâle. D’un arôme pointu et délicat dans lequel se ressentent des notes florales et, herbacées, des notes d’amandes et de coquillages. En bouche, elle est légère, sèche,  avec de fines notes iodées. Une légère acidité produit une agréable sensation de fraîcheur et un arrière-goût persistant et légèrement amer.

La Manzanilla Pasada En fonction de la durée de l’élevage, la Manzanilla initialement « Fina » peut finir par acquérir de légères notes d’oxydation à mesure que le voile (ou la flor), après des années d’élevage, s’épuise dans les Criaderas les plus vieilles : c’est alors qu’apparaît un vin très spécial, plus complexe, dont le caractère oscille entre la Manzanilla Fina et l’Amontillado, appelé « Manzanilla Pasada ». Ce sont des vins avec plus de structure, mais avec tout le caractère complexe et intense qu’apporte l’élevage biologique. On obtient, alors, un vin blanc sec, aux saveurs marines et iodées, avec une pointe d’amertume. Savoureux et rafraîchissant. Le volume d’alcool est de 15%.

copa-fino

La bodega Delgado Zuleta

Delgado Zuleta est le plus ancien producteur de Jerez. Ses origines remontent au XVIIIe siècle, on y produit de la Manzanilla depuis 1744 ; ils s’enorgueillissent d’avoir été les fournisseurs de la Maison royale de Sa Majesté don Alfonso XIII et de Victoria Eugenia. Aujourd’hui, les plus anciennes traditions et techniques de vinification sont encore respectées. Dernièrement, la bodega s’est faite remarquée dans le Concours International des Vins AkataVino Sommeliers d’Espagne 2017 (CIVAS), où elle a été le plus récompensée : parmi les cinq vins présentés, deux d’entre eux ont reçu le plus grand prix décerné par le Concours : la médaille Great Gold, réservée aux vins qui oscillent entre le 95 et les 100 points. L’un des 2 était La Goya Magnum

La Goya, Magnum Edicion Especial

 La Goya est le vin phare de Bodegas Delgado Zuleta. Elle porte le nom d’une chanteuse de flamenco, Aurora Jauffre, qui raffolait de ce vin. Emblème de la maison, son nom remonte à 1918, lorsque la célèbre danseuse, plus connue sous le nom de « La Goya », permit à la bodega d’utiliser son nom de scène. C’est l’une des Manzanillas les plus reconnues au monde.

 Qu’a-t-elle de spécial ?

Elle est issue de « soleras »·sélectionnées de la Bodega Rodriguez La-Cave, bodega traditionnelle, légendaire, avec laquelle Delgado Zuleta fusionné en 1978. C’est l’une des plus pures manzanilla de Sanlúcar, élaborée en respectant les méthodes ancestrales. Elle revendique : authenticité, terroir, et identité. Elle a été élevée en « Solera » pendant 5 ans et mis en bouteille en Magnum. Sans nul doute, une des meilleures Manzanilla de Sanlúcar de Barrameda.

20170822_183403_resized (002)

La dégustation

Jaune d’or paille, limpide et lumineux. Au nez, c’est un vin qui possède des arômes intenses de fruits secs (noix et amandes grillées), de miel, ainsi que des notes salines et florales et même d’amontillado. La bouche, est formidable d’intensité, avec du gras et encore, des fruits secs en pagaille, de très  légères notes d’oxydation, une longueur intense, une belle dose de salinité. Il est sec, savoureux et très doux au palais.  Une finale longue et persistante sur des notes grillées, avec une amertume agréable et iodée. Un vin très expressif, et bien équilibré entre fraîcheur et salinité. L’un des exemples les plus ronds et crémeux de Manzanilla Pasada, presque fruitée.  Elle évoque le soleil, la mer, le sud, et, ça marche très bien avec les poissons, les crustacés et le jamon Iberico.

copa-fino

Ce vin doit être servi très frais, à 12°c.

C’est un vin que je trouve tout simplement merveilleux!

Prix: 29,05 €

Hasta pronto,

Marie-Louise Banyols

 

 

Auteur : Les 5 du Vin

Journalistes en vin

5 réflexions sur “Manzanilla La Goya – Delgado Zuleta, Edición Especial Magnum

  1. Vers quel beau voyage nous avez-vous entrainés, Marie-Louise !! Peu versé dans la connaissance de ce type de vin, j’ignorais l’existence de la Manzanilla La Goya, que vous décrivez avec une passion communicative. Merci, donc, de nous faire partager votre enthousiasme et votre connaissance de ces produits.

    J'aime

  2. Cette Manzanilla est un véritable BIJOU!
    MLB

    J'aime

  3. Oui, très alléchant! Mais où peut-on trouver cette cuvée spéciale, en Belgique? Merci.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s