Belge ou Luxembourgeois?

Après le vin espagnol sous pavillon français, les oeufs néerlandais sous pavillon français, les yaourts à la grecque pas grecs et aux photos bidouillées, voici un nouveau tour de magie de l’emballage créatif: le lait belge mais grand ducal.

Quand il achète du lait à la marque  Fairebel, qui porte sur ses briques une vache noire jaune rouge, le consommateur est en droit de penser qu’il a affaire à un produit belge.

Des couleurs bien belges…

 

Mais ce n’est pas toujours le cas, comme le prouve cette photo; pour ce lot, en effet, il s’agit de lait provenant du Grand Duché de Luxembourg.

Mais le code emballeur est LU-L2

Pas de quoi avoir envie d’exporter la révolution en Bolivie, comme le Ché; ni de déclarer l’indépendance de la Cerdagne.

Mais tout de même, tous ces exemples mis bout à bout ne vous donnent-ils pas l’impression qu’on ne peut plus faire confiance aux étiquettes?

C’est d’autant plus dommage pour tous ceux qui respectent leur terroir, leur produit, et leur consommateur.

 

Hervé Lalau 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.