Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin

Mon dernier coup de cœur : Rucada, une ânerie vibrante !

11 Commentaires

Rucada c’est le nom catalan de ce vin, ça veut dire ânerie en français; et comme vous le verrez par la suite, ça n’est pas neutre ! Il est originaire de l’Empordà, plus précisément du Mas Estela, à Selva de Mar, et c’est un 2015.

mas estela

La bouteille m’a été offerte par mon ami Didier Soto, propriétaire du domaine et vieille connaissance, puisque je crois, si ma mémoire est bonne que c’est un des premiers « cellers » que j’ai visités en arrivant en Espagne. J’avais référencé ses vins, non pas à cause du paysage qui est à couper le souffle, ni à cause de la forte personnalité de Didier, mais tout simplement parce qu’ils m’avaient parlé, j’étais convaincue qu’à défaut d’être ce qu’on appelle «commerciaux», ils étaient dotés d’une forte identité, à côté de laquelle je ne pouvais, ni ne devais passer. Comme je le prévoyais, ils n’ont pas été faciles à vendre, mais les amateurs de vins de caractère étaient aux anges. Ils avaient compris que ces flacons ne pouvaient se boire dans leur jeunesse, il fallait avoir la patience de les attendre. Pour saisir le style des vins de Mas Estela, il faut savoir que cette propriété est située dans le Parc naturel du Cap Creus, à 3km de la mer, là où les éléments se déchaînent !

21

Altitude, schiste, vents forts, soleil, mer profilent les vins : ils sont puissants, c’est comme ça, on ne peut pas changer leur caractère, par contre si on sait les attendre, on débouche des bouteilles merveilleuses le 2001 est à l’heure actuelle exceptionnel. Didier a compris la force de son terroir et il a toujours rêvé de ne faire qu’un seul vin, c’était le Vinya Selva de Mar au départ, un seul, qui à lui tout seul traduirait la beauté et la force de son environnement. J’ai oublié de spécifier que tout son vignoble est travaillé en byodinamie, dont il est un fervent défenseur. Il a voulu transmettre à son fils Didac, qui l’a rejoint, tout son ressenti face à cette nature dominante. La transmission n’est pas facile, la vision d’un vin unique de Didier n’a pas totalement convaincu Didac, alors est arrivé le Quindals, moins macéré, plus vite commercialisable.

 

Didac, le fils de Nuria et Didier et la bouteille de Quindals.

Pourtant Didier ne lâche pas prise, Il continue d’imprimer sa patte, car, il ne veut pas abandonner 40 ans de sa vie ; aussi, ensemble, malgré le conflit générationnel, ils élaborent un vin à boire plus jeune encore. C’est Rucada,  une ânerie, dans ce terroir aux rendements si faibles et qui en aucun cas, ne peut donner naissance à des vins de soif ! En choisissant cette étiquette, il nous le fait savoir. Je souriais en débouchant la bouteille, j’imaginais Didier pestant, mais finalement heureux puisqu’il me l’a donnée à déguster !

20171218_145029

C’est un Grenache pur, avec moins de macération que les autres cuvées, juste une macération lunaire=27 jours.

Pas d’élevage barriques, le vin est élevé dans des jarres de 1000 litres entre 8 mois et un an. Dans des jarres, parce que la vie ne prend forme que dans des formes rondes. Il a voulu faire disparaitre tout type de maquillage du vin, donc plus de barriques, la jarre ne transmet pas de goût.

20171218_145040

Sois sans crainte Didier, ce vin a gardé ta patte, et la marque de son terroir, très méditerranéen, il se veut facile à boire, et l’est, en tout cas, plus que les autres,  pourtant, il reste puissant, il titre encore 15º, mais c’est totalement maitrisé, l’alcool est bien intégré. Les fruits rouges, surtout la prune, accompagnés de notes de garrigue méditerranéenne dominent le nez, tandis que la bouche associe à ces mêmes notes, des touches mentholées et de réglisse très fraîches et agréables. La matière est là, mais les tanins sont veloutés, la finale est ferme mais pas agressive. Ça n’est pas un vin Glou, glou, il garde tout son caractère mais avec charme, il coule pleinement, son équilibre et son harmonie sont l’expression même d’un remarquable travail sur un très bon terroir.

Rucada, une cuvée fruitée, fraiche et cordiale certes mais signée Mas Estela.

La production de Rucada: 12000 bouteilles.

Le prix est plus que raisonnable : 9,75 €

La production totale du domaine est faible : 20000 bouteilles pour 17ha, mais c’est le Cap de Creus.

Si vous avez la chance de passer par là, n’oubliez pas de vous y arrêter.

selva2008_g

Vinya Selva de Mar, le « VIN » de Didier Soto.

Hasta Pronto,

Marie-Louise Banyols

Auteur : Les 5 du Vin

Journalistes en vin

11 réflexions sur “Mon dernier coup de cœur : Rucada, une ânerie vibrante !

  1. MERCI Marie-Louise pour cette adresse. Nous faisons environ 4 séjours par an dans les Pyrénées Orientales (quel joli nom évocateur) et nous nous échappons rapidement en Espagne. Nous fréquentons les vignerons que nous trouvons sur notre chemin et certains produisent de jolis vins. Nous y retournons à Pâques et nous ne manquerons pas d’aller chez ce vigneron qui semble prometteur.

    J'aime

  2. Cette région – L’Empordà – n’est-elle pas celle où les indépendantistes catalans sont les plus forts?

    J'aime

  3. Le rapport???? Le fait que ce vin est aujourd’hui espagnol et pourrait ne plus l’être demain. La situation en Catalogne est quand même d’une actualité assez marquante ces derniers mois.
    Et puis, le vin, c’est le fruit de la terre, bien sûr, mais c’est aussi et même surtout le travail des femmes et des hommes, un « terroir humain ». Et il n’est pas inintéressant de pouvoir le situer dans son contexte régional ou national.
    Un autre exemple ici, dans un autre ordre d’idées: https://vinquebec.com/editorial

    Aimé par 1 personne

  4. On s’en fiche des indépendantistes !
    Plus sérieusement, Marie-Louise, est-ce que ces vins sont en vente en France ?

    J'aime

    • Vous les trouverez chez Vinissimus et avant á LAVINIA, mais je doute qu’ils y soient encore. je vais demander á Didier où on peut les trouver. il fait partie de Renaissance des Appellations. mlb

      J'aime

  5. On s’en fiche? Toi oui peut-être, David, et c’est ton droit. Mais pas ceux qui boycottent le Cava à Madrid, par exemple. Ou qui veulent en faire hors de Catalogne, en réaction aux indépendantistes. Ca n’est pas anodin pour la diffusion de ce vin.

    J'aime

  6. J’aime beaucoup Mas Estella, autant pour ses secs que pour ses doux. En plus, Nuria et Didier sont très sympas. La seule chose que je regrette, c’est de n’avoir jamais été là-bas.
    Marco

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s