Les Cava de qualité se bougent! Corpinnat, le cava ‘plus’ (El Mundo)

Corpinnat qu’est-ce que c’est ?

C’est la nouvelle marque de garantie européenne qui distinguera les grands vins mousseux produits au cœur du Penedès.  L’initiative  a été prise par  six domaines catalans, Gramona, Llopart, Nadal, Recaredo, Sabaté et Coca et Torelló, qui se sont démarqués du Consejo  Regulador del cava  pour la créer, pour ce faire elles ont constitué l’Asociación de Viticultores y Elaboradores CORPINNAT (AVEC)”.

1523382621133.jpg

De gauche à droite:  Xavier Gramona (Gramona), Marcel Sabaté (Sabaté i Coca), Ton Mata (Recaredo), Josep Roca (Celler de Can Roca), Xavier Nadal (Nadal), Paco de la Rosa (Torelló) i Pere Llopart (Llopart).

Il fallait que les vignerons qui élaboraient des cavas de qualité se protègent.

Ça n’est pas une vraiment une surprise, on percevait depuis un certain temps déjà un malaise parmi certains des producteurs  de talent de la dénomination Cava et on se doutait qu’il allait amener une réaction de leur part. Les grands faiseurs ont fini avec la mise en marché de cavas de très bas de gamme à des prix ridicules par jeter le discrédit sur la qualité des cavas.  Aujourd’hui,  l’appellation cava est devenue une marque associée à des prix bas, et ça, c’est irrécupérable,  malgré un grand prestige acquis à force d’efforts par une poignée de domaines.  Déjà en 2012, Raventos lâche la DO cave, et en 2014 d’autres domaines suivent et se commercialisent comme Clàssic Penedès.

Se débarrasser de l’étiquette «low cost» et valoriser l’origine du produit. Ce sont deux des principaux objectifs poursuivis par Corpinnat !

Corpinnat  arrive au moment où le monde du cava « tremble » : le respect pour les grandes marques familiales de cava est complètement ébranlé, car elles sont entrain de perdre une à une leur identité. Freixenet a été rachetée par un groupe allemand, Juve & Camps par une entreprise certes catalane, mais pharmaceutique, Codorniu se déchire et plusieurs des actionnaires veulent vendre. Et, la réalité c’est que la majorité des marques de cava n’élaborent pas elles-mêmes leurs cavas.

Pour mieux comprendre la situation, j’ai appelé Ton Mata (Recaredo) coprésident  d’AVEC.  Je le sais passionné par ce nouveau projet collectif,  il est persuadé qu’il  permet de regarder l’avenir avec optimisme. Je lui ai demandé de nous expliquer un peu mieux l’esprit de ce projet. Pour avoir d’autres opinions,  j’ai également interrogé Père Canals de Castell San Antoni et Agusti Torello de Art Roca  (qu’on ne présente plus, tellement il s’est démené pour la cause du cava).

 

 Ton Mata

  • Ton, expliques-moi avec des mots simples ce que vous apportera Corpinnat ?

« Nous voulons  valoriser notre produit avant tout, Corpinnat  va nous y aider. Ça n’est pas seulement une déclaration d’intention, ça  passe par  l’une des réglementations les plus exigeantes en matière de production de vins mousseux qui détermine :

  1. Notre engagement ferme pour la qualité, pour utiliser cette marque, nous exigeons les paramètres suivants:

– Récolte manuelle

– Raisins biologiques certifiés

– Utilisation de cépages historiques, avec un accent particulier sur les variétés autochtones

– Vinification complète à la propriété

– Elevage de plus de 18 mois- Prix minimum garanti au vigneron : il devra être supérieur à  0,7 euros le kg.

– En outre, les établissements vinicoles qui adhèreront à  ne pourront pas élaborer pour des tiers. Un moyen d’essayer de lutter contre la marque blanche, qui représentait en 2017, 32,75% des bouteilles vendues en Espagne.

  1. Un territoire : le Penedès.

Cela concerne l’origine du raisin et la zone géographique dans laquelle le Corpinnat est élaboré. Contrairement à la DO cava, qui est produite dans différentes régions autonomes (Barcelona, Tarragona, Lleida,  Girona, La Rioja, Álava, Zaragoza , Navarra , Valencia et Badajoz), les vignobles qui commercialisent sous le sceau de Corpinnat devront concentrer leur activité productive dans 46 municipalités qui incluent toutes celles appartenant à la région de l’Alt Penedès et certaines régions du Baix Penedès, Alt Camp, Anoia et le Baix Llobregat.  C’est le berceau des grands vins effervescents de la région viticole historique du Penedès, au sud de Barcelone, où dès le début du 19ème siècle l’élaboration de ces vins a commencé, selon la méthode traditionnelle. Le climat, le terroir, et une longue expérience dans la culture du vignoble garantissent à cette enclave les conditions optimales pour l’élaboration de vins avec une personnalité unique.  

mapa1

  • Ton, que signifie Corpinnat ? Je ne trouve pas que se soit un nom qui parle vraiment, dans tous les cas pour les étrangers !

« CORPINNAT » veut dire : « nescut al cor del Penedes » (né au cœur du Penedés) COR pour cœur, le berceau historique  dans lequel il ya plus de 130 ans, on a commencé à élaborer des mousseux et PINNAT qui provient de la racine étymologique Pinnae qui fait référence à l’origine du nom de lieu Penedés, documenté au 10ème siècle comme Penetense. Cet adjectif latin dérive de pinna, qui signifie roche et qui appliqué au Penedes est équivalent à un territoire rocheux.  Corpinnat au même titre que Champagne figurera sur les étiquettes. On n’achètera plus un cava ou un classic Penedes, on achètera un Corpinnat.»

DcSI6CFWkAIZOfN

  • C’est une très belle démonstration Ton, c’est ambitieux et très clair dans vos têtes, mais ne crois-tu pas que les consommateurs et même les professionnels vont s’y perdre, et que ce nom va les dérouter quelque peu ? J’ai le sentiment qu’il va falloir un sacré bout de temps avant qu’un client ne demande au restaurant un Corpinnat, de la même façon qu’il demande un cava ou un champagne

Ton : « C’est possible, mais je te répèterai les paroles de Josep Roca : « Aujourd’hui commence une tradition dont la marque semble maintenant étrange, mais qui se fera connaitre au monde avec force …  »  Ça  va demander du temps, nous en sommes conscients et beaucoup d’explications. Nous avons mis en place un programme de présentations et d’explications dans les écoles de sommellerie, la presse, d’abord en Catalogne et ensuite dans toute l’Espagne et plus tard à l’étranger. Nous construirons la marque peu à peu et la consoliderons au niveau international. Notre objectif est d’ouvrir une catégorie de vins sur une carte de restaurant ou chez les cavistes. Il y aura les Champagnes, les Franciacorta, les  Corpinnat…

  • Ton pourquoi avoir créé cette marque au lieu d’adhérer à Classic Penedès dont l’objectif se rapproche du votre ?

« Classic Penedes est une catégorie à l’intérieur de la DO Penedès, c’est un vin complémentaire d’une appellation, comme vous avez les Crémants par exemple en France ; ça n’est pas le vin « central » de la région. Nous voulions un vin qui représente toute une région, une appellation « régionale » comme l’est Champagne ou Franciacorta! Nous voulons démontrer que des vins effervescents de grande qualité, à long vieillissement et uniques au monde sont élaborés dans cette région de la Méditerranée. Ils s’appelleront  CORPINNAT.

mapa7

  • Et le « cava de parage clasificado » ne suffisait-il pas à défendre la qualité de vos effervescents ?

Ton : « Non, car cette mention ne s’applique qu’au TOP Cava du domaine, souvent un seul vin par domaine. Ça  n’est pas représentatif et ça ne pèse pas lourd sur les marchés.  « C’est un parcellaire et tout le monde peut en faire, ça ne solutionne rien. »

  • Mais dis-moi Ton, ce sera un club élitiste ?

Pas du tout, la marque Corpinnat souhaite intégrer tous les élaborateurs de mousseux sur le territoire qui répondent aux  normes de qualité établies par la réglementation pour l’utilisation de cette marque et qui sont situés à l’intérieur de la limite territoriale de CORPINNAT.  « Nous visons à valoriser notre produit ». En même temps, si Corpinnat est une figure juridique solide, elle saura se montrer flexible au début. Ainsi les producteurs peuvent acheter des raisins à condition qu’ils soient Bio et qu’ils garantissent au viticulteur un contrat d’achat de 3 ans. Il y aura une période de transition. Avec plus de deux millions de bouteilles derrière eux, ce qui représente 30% du total du vin mousseux haut de gamme ; le prix moyen des bouteilles vendues par ces Maisons varie entre 16 et 20 euros (alors que celui des bouteilles de la DO Cava – dont plus de 250 millions sont vendues annuellement – n’est que de 4, 55 euros).

Le club des promoteurs veut que la marque Corpinnat soit au centre des étiquettes, qu’elles appartiennent à la DO Cava, à la DO Penedès ou à aucune des deux. « Pour rendre l’incorporation effective, ils doivent passer un audit externe initial et un audit annuel pour prouver la conformité ». « Ce n’est pas un club fermé, ni un mouvement de séparation au sein de Cava, mais une marque collective auto-exigeante ». « Logiquement, une mention sera faite dans l’étiquetage « . Les premières bouteilles de Corpinnat arriveront sur le marché en Octobre 2018  de la part des six entreprises qui ont lancé l’initiative.

CORPINNAT

  • Ton, j’ai parlé avec d’autres producteurs de cavas et, s’ils vous félicitent pour ce pas en avant, ils vous reprochent aussi d’avoir manqué d’ambition!

    Père Canals de Castell San Antoni, lui est emballé par le nom: « Le nom je l’aime de plus en plus: je l’aime et il a un discours très attrayant et authentique », tandis qu’Agusti Torello de Art Roca, n’est pas aussi convaincu, pour lui : «  le mot  doit évoquer un territoire géographique comme c’est le cas pour la Champagne ou la Rioja.  Le Cava ne l’évoquait déjà pas, mais Corpinnat non plus. Tu ne pourras jamais prendre un billet de train pour aller à Corpinnat me dit-il ! Il faut un nom nouveau qui identifie un Territoire, le cava est une DO sans origine, c’est le problème. Tout ça aurait pu être évité, si on avait rajouté à la DO Cava une origine et si on avait crée comme il a été maintes et maintes fois proposé, des DO Cava Alella, Cava Penedes, Cava Rioja… des Do de Cava qui revendiquent un territoire. Mais cela a été refusé par les grandes maisons qui voulaient pouvoir s’alimenter en raisins partout en Espagne ou la Do Cava existait (Rioja, Álava …) le territoire aurait fait grimper le prix du raisin et compliquer les assemblages, donc elles s’y sont toujours opposé. Ceci dit, c’est une bonne initiative, ça va dans le bon sens, c’est un début, mais, il faut aller plus loin.  La philosophie de Corpinnat est très bonne et se rapproche énormément de la notre (il a choisi de se rallier à Classic Penedés). Les critères sont les mêmes avec de légères différences. J’insiste, nous devons parler avant tout du territoire, et pour moi, c’est le Penedés. Le cava évoque une typologie de vins, des mousseux. Mais, sais-tu, me dit-il, que très prochainement la Rioja va mettre sur le marché des effervescents sous la DO Rioja, la mention cava n’apparaitra même pas, ils s’appuient sur la force du mot Rioja. En poussant le raisonnement plus loin, si la DO Rioja fait du cava, le Penedés devrait pouvoir faire du Rioja ! Il est urgent pour nous de créer une D.O propre qui identifie notre terroir le Penedés et le mette en avant. Je suis optimiste, Classic Penedés et Corpinnat parlent pour trouver une solution : avec la création de Corpinnat on est sur le bon chemin »

  •  

    20180418_153444Père Canals (Castell San Antoni) tout comme Agusti, pense aussi que « c’était le moment d’apporter une solution définitive en créant une nouvelle D.O  avec son territoire délimité, ses terroirs, ses cépages, son climat et ses producteurs.  Une Do propre et exclusive qui pourrait être admirée par la Terre entière. « Car la marque Cava pour autant qu’on se l’approprie et que nous nous y identifions a perdu complètement son prestige, et en termes de marketing, c’est le pire qui puisse arriver à une marque. Une authentique DO,  comme Bourgogne, Champagne, Bordeaux, Toscane, Rioja, Ribera, …. Une Do qui serait gouvernée depuis la Catalogne. Nous sommes très chanceux d’être établis dans un territoire comme le Penedès, avec un grand potentiel: un paysage de rêve,  des qualités de sol inégalées et de  grands cépages autochtones, telles que xarel.lo, unique au monde; et si cela ne suffisait pas, à la limite de l’une des villes les plus attrayantes de la planète, avec le plus que cela signifie en termes d’opportunités. Comme dis Ton: La terre est la partition, les cépages les instruments et les gens les musiciens … et nous, nous avons tout! Je pense que tout cela devrait nous permettre d’être plus courageux et ambitieux dans le projet Corpinnat»

    foto6

  •  Ton  conclut: «  Nous respectons cette idée, mais nous voulons procéder par étape. La première étape, quel que soit l’objectif, est de définir un territoire. La seconde est d’être exigeant avec la qualité  à l’intérieur du territoire.
  • A ce jour, CORPINNAT et Cava sont deux concepts qui peuvent marcher parallèlement  ou de manière divergente. Le temps nous le dira. Nous nous avons choisi de ne pas détruire le Cava de façon définitive, surtout en laissant de côté de nombreuses personnes qui ne pouvaient pas accepter nos règles immédiatement, et qui pourraient avoir besoin d’un temps de réflexion.
  • D’autre part, pour obtenir une DO, des longues périodes transitoires sont nécessaires, qui nous donneront le temps de nous déterminer et de pouvoir choisir tous ensemble ou individuellement vers où nous voulons aller. Cava est un très bon concept, qui pourrait servir de parapluie pour « vin mousseux espagnol ». Tous ceux qui ne seraient pas intéressés par des segments de production de qualité supérieure pourraient encore continuer à l’utiliser. D’autre part, tous ceux qui veulent vendre avec l’exigence que le marché demande pour rivaliser avec les meilleures pétillants du monde, auront besoin d’un territoire.
  • Comme nous, tous les territoires de Cava pourraient s’organiser avec une réglementation exigeante autour de leurs sous-régions. Cela peut être en suivant notre exemple. Tout ce mouvement peut être assumé par le DO ou par le secteur privé, comme cela a été notre cas.

J’ai l’impression que  comme après un tremblement de terre, du nouveau, du positif va se mettre en place. La qualité des nombreux cavas passait souvent inaperçue, espérons que CORPINNAT aidera le consommateur à y voir plus clair.  Il faut que les professionnels aident Corpinnat à se faire connaitre, c’est une affaire de temps, une affaire à suivre, une belle histoire!

« Avui comença una tradició amb un topònim que ara sembla estrany, però que es farà conèixer al món amb força…”  Josep Roca

Corpinnat_PituRoca

 

https://www.corpinnat.com/es/quienes-somos

Hasta pronto,

Marie-Louise Banyols

 

7 réflexions sur “Les Cava de qualité se bougent! Corpinnat, le cava ‘plus’ (El Mundo)

  1. Analyse fouillée. On dira « trop long » car les gens ne savent plus lire. Est-ce certain? A part leur côté « petit bourgeois réac », les articles du « Monde » ne sont pas les plus mauvais. Il m’arrive même d’en lire (sauf qu’ils interrompent parfois le cours pour vous demander de payer en ligne).
    Toutefois, au-delà du bla-bla, à quoi sert leur nouvelle marque? A se démarquer justement.
    Il faut tirer le parallèle avec ce qu’avaient fait 8 propriétés de la Moselle luxembourgeoise sous le nom de « Domaine et Tradition », dans les années ’90.
    Enfin: la plupart de ces « marques » de cava sont en fait des patronymes. Machos, les Catalans?
    Voilà qui ferait un beau papier: pourquoi certains vignerons choisissent leur patronyme comme raison sociale, alors que d’autres se réfèrent à autre chose? Préparez vos divans.

    J'aime

    1. Aïe, aïe, la communication. J’avais bien compris. J’ai tout lu et c’est pour cela que je dis « analyse fouillée ». Moi, cela me convient parfaitement mais, du temps où je chroniquais encore, on m’a TOUJOURS demandé de raccourcir les papiers. Bientôt, il n’y aura plus que de la BD (il en existe d’ailleurs sur le vin). Je n’aime pas la BD (sauf les vieux Astérix), même pas Lucky Luke!

      J'aime

  2. C’est aussi un moyen de bien montrer qu’il y a des Cavas catalans et d’autres pas, comme ceux d’Estrémadure ou de la Rioja. Dans le contexte politique actuel, ce ne peut pas être un hasard.
    Quoi qu’il en soit, les caves fondatrices sont de bonne notoriété, elles pourraient même se passer du nom Cava.

    J'aime

  3. Effectivement, c’est le but et l’objectif final.
    Je vous promets de faire plus court dorénavant, j’ai pensé le couper en 2, mais alors, trop difficile à suivre.
    On peut aussi se contenter de ne lire que le début!
    MLB

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.