Cariñena en Aragon, terre promise du Carignan

À peine sorti de Saragosse, le paysage change, devient ocre et gris. Tout semble sec, désertique. Barres rocheuses, éboulis, cailloux, le minéral règne en maître, plus rien ne pousse, à part quelques buissons le long des cours d’eau asséchés.

Puis, à quelques lieues du village de Cariñena, la vigne surgit de ce reg inattendu. On entre dans l’appellation éponyme, la DO Cariñena. Comme son nom l’indique la DO produit du Carignan, mais en faible quantité; ce cépage longtemps hégémonique ne représente plus aujourd’hui qu’à peine 4% de la production. Mais l’appellation tente de le remettre au goût du jour, d’en refaire le cépage identitaire. Et le partenaire historique du Grenache qui, lui, a résisté à l’arrivée des cépages internationaux.

Cariñena y Garnacha

 

On pourrait croire que sous ce climat extrême, à peine adouci par l’Èbre et quelques influences méditerranéennes, avec ses hivers froids, parfois glaciaux, et ses étés torrides, rien ne pousse. A se demander comment la vigne résiste et donne des vins qui sont loin d’être lourds, ni empesés par l’alcool, ou aux tanins rustiques. C’est tout le contraire, le Grenache, comme le Carignan, offre ici des raisins mûrs, certes, mais qui ont conservé fruité et acidité. Les vins qui en sont issus offrent le même dessin, certains sont presque aériens, proposant une multitude de notes de fruits et de fleurs où se reconnaissent la cerise, la pêche de vigne, la prunelle parfumées de pétales d’églantier soulignées encore de poivre, avec une fraîcheur surprenante. D’autres, plus terriens, augmentent leur charge tannique tout en restant élégants, mais avec ce caractère un peu plus strict qu’on apprécie lors des repas. Comme les premiers, ils annoncent généralement le fruit dès le nez, préférant la fraise, le bigarreau, la groseille qui croquent sous la dent, inondant de jus les papilles ravies de tant de générosité. Plus construits, parfois plus fermés, il leur faut alors un passage en carafe pour nous laisser apprécier la subtilité de leurs élans floraux, fleurs d’amandier, roses anciennes, camomille, soulignés de réglisse et poivre.

Bien adaptés

Bien adaptés et depuis longtemps!

Le terroir

Les étendues pierreuses sont omniprésentes, tellement qu’on parle d’El Vino de las Piedras, le Vin des Pierres. Le paysage nous donne à le croire. La DO en d’ailleurs fait un objet de communication.

 

Mais qu’il y a-t-il sous cette étendue de caillasses qui permet à la vigne de pousser ? Presqu’essentiellement composé de calcaires, sauf vers le sud où l’on trouve un peu d’ardoise et des argiles dures, le sol semble des plus pauvres et des plus secs. Mais, sous ces pierres plates et anguleuses, sous ces débris de roches venues des collines alentour, se cachent des argiles nourricières. Les racines plongent facilement dans ce terrain peu compact et en explorent le moindre recoin à la recherche de nutriments et d’eau, l’argile offre une excellente rétention hydrique et est un remarquable réservoir de nourriture. Voilà certes l’un des secrets du Vin des Pierres…

L’histoire

On ne se sait pas vraiment à quel moment Carignan et Grenache ont été introduits en Aragon. Peut-être les Celtibères ont-ils eu quelques contacts avec les Phéniciens qui installèrent villes et comptoirs et plantèrent de la vigne dès le 7es avant JC. Toutefois, il est avéré que les Romains développèrent la viticulture dans leur province de Tarraconensis , qui comprenait l’actuelle Aragon dont l’une des villes était Caesaraugusta, l’actuelle Saragosse. La petite ville de Cariñena s’appelait alors Carae et le vin abreuvait la région dès le 3es avant JC. Le clergé prit le relai, comme partout ailleurs. Mais le vin de la région était aussi prisé par la royauté: Fernando I d’Aragon en buvait au 15ème siècle. Tout ceci pour affirmer que le duo magique Carignan/Grenache s’est depuis longtemps adapté au terroir particulier de l’appellation Cariñena et continue de s’adapter aux variations climatiques.

La production

Ce sont les caves coopératives qui assument la majeure partie de la production, soit 90% du volume. Les 10% assurés par les caves particulières, souvent des entreprises familiales, offrent des vins peut-être plus originaux, histoire de se différencier des grands volumes. Remarquons toutefois que j’ai rarement rencontré des caves coopératives aussi qualitatives, du moins dès que l’on monte dans leur gamme. Certaines de leurs cuvées n’ont pas à pâlir devant les petites productions « cousues main ». Les coopératives ont compris quel parti tirer du terroir et de son duo fétiche.

 

La DO

La DO Cariñena est la plus ancienne appellation aragonaise. Elle existe depuis 1932. Elle se situe dans la vallée de l’Èbre, s’étend sur 14.000 ha répartis sur 14 communes et occupe pas moins de 1.500 viticulteurs dont la majeure partie fournit les coopératives. 32 bodegas y produisent du vin, mais seulement 21 mettent en bouteilles. Et si le Grenache et le Carignan offrent une jolie déclinaison de vins des blancs secs aux rouges profonds, en passant par les rosés, les vins de liqueur et les effervescents faits souvent de Grenache vinifié en blanc (qui peut adopter la dénomination Cava), la DO Cariñena permet aussi d’autres cépages.

Pour les rouges, le Cabernet Sauvignon, le Juan Ibáñez, le Merlot, le Monastrell, la Syrah, le Tempranillo et le Vidadillo. Pour les blancs : le Macabeu, le Chardonnay, le Grenache blanc, le Muscat d’Alexandrie et la Parellada.

Il y a de quoi faire…

 

Mais je préfère (c’est personnel, mais partagé) l’engouement, certes récent, pour la Cariñena accompagnée ou non de Garnacha.

Et ce qu’il y a de marrant, c’est qu’on peut y faire un Cariñena de Cariñena de Cariñena, respectivement issu du cépage planté sur la commune éponyme dans l’appellation du même nom. Ça c’est ‘bat’ comme mon copain Frank…

http://www.elvinodelaspiedras.es

Hasta

 

Marco

6 réflexions sur “Cariñena en Aragon, terre promise du Carignan

  1. Bonne présentation de l’appellation Carinena. Mais comment en sont-ils arrivés à négliger à ce point leur carignan jusqu’à n’en avoir plus que 10%?
    Le texte, sa forme et son fond sont didactiques et indiscutables, mais pourquoi avoir repris cette communication honteuse? Qui peut m’expliquer en quoi une femme qui nage le crawll en s’aspergeant de sable peut vendre un terroir aussi sec?

    J'aime

    1. Bonjour Nadine.

      C’est une danseuse de ballet (je n’ai jamais vu personne nager avec des ballerines).
      En espagnol, piedra, la pierre, est un nom féminin, et arte, l’art, aussi; ce visuel signifie que la danseuse a trouvé une source d’inspiration dans les pierres pour développer son art, voilà le vin.
      Il n’y a rien d’honteux, c’est de l’harmonie au même temps que de la technique !

      J'aime

  2. C’est pas 10% mais 4% de Carignan, mais ils ont pris conscience que le Carignan est un cépage ‘d’avenir’ chez eux, il était temps. Quant à la danseuse, no comment, c’est leur mode de com. Ou c’est pour montrer qu’en dessous des cailloux, il y a de l’eau, enfin, un peu. Marco

    J'aime

  3. Excellent papier, on peut citer, les bodegas Care, San Valero, Bodegas y Viñedos Pablo, les Vinos del Viento…, elles offrent toutes des vins d’en excellent rapport qualité/prix.
    MLB

    J'aime

  4. Beau papier, Marco, merci. Ce maquillage du sous-sol par des épandages pierreux superficiels (éboulis ou restes de terrasse alluvionnaire démantelée) rappelle ce que l’on observe à Châteauneuf-du-Pape sur les versants nord, où un examen superficiel trompeur laisse penser que l’on est sur un terrasse « moyenne » alors qu’il s’agit de colluvions posées sur un Tertiaire sable-argileux. Réaction de la vigne totalement différente de ce qui pourrait être attendu : trame tannique très fine et élégante, typique des sols sablo-argileux ou sableux.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.