Un rosé espagnol de terrasse, mais pas que !

Une petite recommandation pour vos vacances en Espagne: un rosé gai, frais, très abordable et très facile à trouver.

Chivite Las Fincas Rosado 2017

Il est apparu sur le marché en juin 2015, c’est le résultat d’une collaboration, d’une  alliance d’amitié et de passion pour le vin entre les familles Arzak et Chivite. Arzak est un amoureux des vins rosés,  il aime les vins de Chivite, tout naturellement, ils ont décidé d’élaborer ensemble leur rosé préféré.

Le domaine…

Figure emblématique de la Navarre, Chivite Family Estates S.L. a toujours été synonyme de vins réputés.  Avec une histoire remontant à 1647, et pendant laquelle onze générations ont défendu un mode de vie lié à la terre et à la vigne, c’est l’une des dynasties avec la plus grande histoire en Espagne. C’est un domaine avec une signature, celle de la famille Chivite.  C’est une maison qui a su grandir, s’adapter aux exigences du marché et du consommateur et a créé une marque qui est aujourd’hui reconnue et appréciée partout dans le monde.  Quand je suis arrivée à Barcelone en 2001, j’ai été impressionnée par la popularité des vins de Chivite, les gens les achetaient les yeux fermés, et même certains de leurs vins comme la gamme Colleccion 125 et tout particulièrement le chardonnay étaient sous allocation! Actuellement, la famille Chivite possède 120 hectares de vignes et exporte ses vins dans plus de 50 pays sur les cinq continents. Elle est également présente dans d’autres dénominations d’origine telles que Señorío de Arinzano (D.O. de Pago), Viña Salceda (D.O. Rioja) et Baluarte (D.O. Rueda). Elle a fortement opté pour le rosé. En 1975, elle lance pour la première fois la marque Gran Feudo, qui est actuellement la première gamme de la cave et probablement le rosé le plus célèbre d’Espagne. Devant les rouges et les blancs, les Chivite ont su donner leurs qualités de noblesse au rosé.

 

5b-chivite-e1522929326482
Ci-dessus le roé Coleccion 125 et dessous Las Fincas

La D.O…

IGP Vino de la Tierra 3 Riberas, une petite appellation peu connue, sous laquelle se regroupent  quelques vins produits en Navarre.

VdlT_Tres_Riberas_location.svg
L’assemblage…

60% Garnacha, 40% Tempranillo  de leur Finca de Legardeta et qui appartient à la famille depuis des années.

La vinification…

Méthode de saignée traditionnelle après une courte macération qui permet l’extraction de la fraction aromatique. Fermentation à basse température pendant environ 21 jours dans des cuves en acier inoxydable. Environ 6 mois de vieillissement avec ses propres lies.

La robe…

Pétale de rose très pale.

Le nez…

Un nez très délicat et séducteur. Il laisse échapper de discrètes notes de petits fruits rouges (framboises, fraises, grenade), de fruits à chair blanche. Quelques touches florales, des parfums de pétales de roses lui apportent une jolie élégance…

La bouche…

Une bouche gourmande,  un jus franc, savoureux, délicatement fruité, de parfait équilibre. Le grenache et le tempranillo forment un duo convaincant, en témoignent cette belle énergie, sa structure et son aspect désaltérant et sapide malgré ses 13.6% vol.

Le service :

Pas trop glacé; 10 à 12 °C est la bonne température pour percevoir ses arômes et en sentir sa délicatesse.

las-fincas-1024x680 (1)

Accords

Fraicheur, fruit et finesse le définissent très bien.
Et il n’a pas que ces atouts. Avec lui, pas besoin de se creuser la tête, d’intellectualiser. Il est facile à boire. Les multiples facettes d’accords qu’il offre ajoutent encore à sa séduction. Un rosé chic, à déguster à l’apéritif avec des gambas de Rosas par exemple, mais  aussi capable des plus beaux accords d’un bout à l’autre d’un repas. Avec des salades, des paellas, des poissons comme les rougets ou le thon, les  barbecues, des accras de morue ou, une zarzuela

 20170709_141234

Production…

125. 000 bouteilles (9,50 €) et une édition limitée de 2.000 Magnums (PVP. 25€)

Hasta pronto et bonnes vacances!

Marie-Louise Banyols

 

 

 

4 réflexions sur “Un rosé espagnol de terrasse, mais pas que !

  1. Voila un rosé qui aurait parfaitement sa place dans les magasins en France, sous son vrai nom et sa véritable origine.
    Les rosés espagnols d’entrée de gamme qui usurpent l’identité de rosés français, comme mis en évidence par les Fraudes après deux ans d’enquête (!!!) sont une pratique condamnable, mais ils ne doivent pas cacher la forêt de bons vins d’Espagne, à l’excellent rapport qualité prix à tous les étages de prix.
    http://www.dhnet.be/actu/monde/scandale-des-millions-de-litres-de-rose-espagnol-vendus-pour-du-vin-francais-5b434ae555324d3f134394ce
    J’ai lu la réaction d’un vigneron du Midi de la France qui dénigre la qualité de ces rosés espagnols travestis en vins français, alléguant qu’ils donnent une mauvaise image des rosés français; je peux comprendre sa colère, mais la preuve que les vins espagnols n’étaient pas si mauvais, c’est que les consommateurs français n’ont jamais tiqué sur la qualité.
    D’autre part, il faudrait déterminer qui sont les responsables de la fraude; les étiquettes ou habillages de BIB étaient-ils « francisés » en Espagne ou en France? Et comment expliquer le « temps de réponse » des contrôleurs en France?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.