Visan, j’y écrasais du raisin il y a un an…

Visan, un Côtes du Rhône Village trop peu connu. Et tout le monde n’a pas un guide comme notre ami Giorgio pour s’initier à cette région riche de culture et de bons vins. C’est d’ailleurs à cause de ce cher Monsieur Truc que je me suis retrouvé les pieds nus dans une bassine à écraser des grains gros comme des billes en compagnie d’un Japonais.

L’appellation Village avait jugé bon de nous introniser, un grand moment de solitude coincé entre un public goguenard et une assemblée de vignerons costumés attentifs à vos moindres gestes. Mais tout était bon-enfant et la soirée réussie, même si le jus extrait montrait notre manque total d’inefficacité. Faudra que je prenne des cours de lagar dans le Douro pour une prochaine occasion.

Visan

Le village comme l’appellation se trouve au sein de l’Enclave des Papes, dans ce morceau de Vaucluse en Drôme à cause d’une histoire de pinard qui remonte à 1317. Le pape Jean XXII, qui siégeait en Avignon à l‘époque, se retrouva fort malade au cours d’une étape sur le chemin de la cité papale. Il goûta un vin de Valréas et s’en trouva fort ragaillardi, et même très vite guéri. Il en conclut que ce vin était miraculeux. Aussi, pour en disposer à sa convenance, il acheta la cité au Dauphin du Viennois. La France n’existait pas dans état actuel et aristocratie et église se partageaient une grande partie du territoire. Une petite histoire qui n’est qu’une anecdote bien plus amusante que les enjeux politico-économiques du haut moyen-âge. Le fait est que l’Enclave ‘se réclame’ toujours du pape et voudrait refaire une livraison de vin à l’identique à dos de mulet de Visan à Avignon, on vous tiendra au courant.

Le vin de Visan

Si j’ai écrasé quelques baies de Visan, j’en ai aussi dégusté et bu bien entendu, mais pas au même moment. Une dégustation d’une trentaine de vins fut organisée dans un endroit frais assez original, une grande cave, la Cave Saint Vincent, creusée dans le safre (grès). Voici mes bouteilles préférées dans l’ordre de dégustation. Dégustation à l’aveugle comme il se doit.

Domaine de l’Obrieu Les Antonins 2014

Grenat pourpre, nez de confiture de figue, de serpolet, très poivré, rose ancienne. Bouche aux tanins souples, frais et fruité, bien épicé.

Clos du Père Clément cuvée Père Clément 2014

 

Grenat cramoisi, il nous emmène tout de go dans la garrigue pour y respirer thym et genêt. Les tanins souples n’offrent aucune entrave au développement fruité qui propose jus d’arbouse et de mûre qui maculent genêts et pivoines.

Clos des Mûres Terre de Vie 2015

Rubis cramoisi, peu expressif, il faut l’attendre un peu, l’agiter pour le réveiller, alors viennent des senteurs de Cayenne et de Corinthe, de réglisse et de figue. En bouche, l’onctuosité, la rondeur plaît, d’autant plus qu’elle est bien équilibrée par la fraîcheur et une agréable amertume.

Domaine de la Floriane Terre Pourpre 2015

 

Grenat carminé, nez de gelées de cassis et de mûre, bien épicées de poivre. Bouche des plus sympathiques, où la soie tannique enveloppe avec élégance des fruits tantôt frais, tantôt confis.

Rémi Pouizin Native 2015

Rubis sanguin, nez de violette et de lavande, puis viennent les fruits, cassis et myrtille, les épices, poivre et thym. En bouche, les tanins encore bien présents s’enrobent de la suavité du fruit. Et puis il y a cette fraîcheur, ces notes fruitées, cette évocation de la garrigue, c’est élégant, raffiné.

Domaine Roche-Audran 2015

 Grenat noir, nez minéral qui rappelle les silex frottés qui font étinceler les fruits jaunes, abricot, pêche, puis les rouges cassis et cerise, épicés de poivre et de cumin. Bouche fraîche qui semble d’abord simple, mais qui avoue rapidement sa délicatesse et son savoureuse complexité de fruits épicés.

Cave des Vignerons Cuvée du Marot 2015

Rubis pourpre, nez de garrigue où la sauge et le thym se poudre de poivre. Bouche fraîche qui a son petit caractère épicé qui vient taquiner les tanins bien fondus pour en exprimer les jus relevés de réglisse.

Confrérie Saint Vincent 2016

Rubis grenat, un nez peu expressif, mais une bouche pleine d’épices qui viennent relever les gelées de fruits rouges et noirs.

Rémi Pouizin Grains Sauvages 2016

Rubis cramoisi, nez d’olive verte et de figue blanche, épicés de lavande, de cade et de genièvre. La bouche croquante aux tanins pointus, ce qui renforce le caractère sauvage du vin, libère un jus impressionnant, ce qui le rend gourmand.

Domaine de la Bastide 2016

Rubis pourpre, nez fumé comme un bois de cade teinté de genêt. Bouche à l’impression salée qui la rend un peu stricte à la première gorgée, mais dont le juteux et le charnu du fruit qui mélange pêche, prune, poire, mûre et cassis offre rapidement beaucoup de plaisir.

Vincent Boyer La Gloire de mon Père 2016

Rubis cramoisi, le nez fumé, la bouche élégante, dense, aux tanins gaufrés comme un boutis délicat coloré du charnu des fruits cassis, framboise, fraise et mûre bien épicés de poivre blanc, de réglisse et d’anis. Frais et craquant.

 Un blanc pour terminer

 Domaine de L’Obrieu Blanc de Blancs 2016

 

Jaune doré aux reflets verts, le nez floral et fruité, la bouche d’une fraîcheur qui croque la pêche et l’abricot, la poire et la prune, avec des épices et de la réglisse pour booster le tout.

Et un vieux millésime

Cave de Visan Cuvée Marot magnum 1995

 

Grenat ambré, un nez amusant d’aceto balsamico qui mélange la réglisse anisée aux senteurs de tanaisie et de poire au vin. La bouche fraîche aux tanins encore légèrement présents offre une agréable onctuosité dont la texture rappelle les pâtes de fruits, poire, pomme, raisin et figue aromatisées de Cayenne et de suc de viande. Un vieux vin qui nous offre ce qu’il lui reste, un velouté fruité.

Une belle dégustation qui met en valeur toutes les possibilités de ce Côtes-du-Rhône Villages qui mérite d’être mieux connu.

En plus, la région est belle et la nourriture est bonne, que demander de plus ? La vigne s’y aventure de vallons tapissés d’alluvions anciennes en plaine aux safres apparents en passant par quelques abrupts marno-calcaires. On comprend, en y ajoutant les différentes expositions, la richesse des terroirs de Visan.

Merci pour l’accueil chaleureux!

Ciao

 

Marco  

3 réflexions sur “Visan, j’y écrasais du raisin il y a un an…

  1. georgestruc

    Merci, Marco, pour ce billet visannais qui livre à tous les amoureux des vins tes impressions de ce mois d’Août 2017 et sur les vins que tu as pu déguster. Il faisait beau, l’ambiance était, c’est vrai, bon enfant (nous ne savons pas fabriquer du bling-bling…) et tes efforts, conjugués à ceux de M. Ochiai, ont donné de quoi fair le pied de cuve de ce 2017 que nous allons offrir le 25

    J'aime

  2. georgestruc

    zut de mauvais clic, désolé.
    …que nous allons offrir le 25 Août, en Avignon, au prêtre qui va célébrer la messe en provençal à ND des Doms lors du Ban des Côtes du Rhône ; seule chose que des contraintes nous imposent d’abandonner : la mule chargée de bouteilles défilant avec la confrérie Saint-Vincent depuis Saint-Agricol jusqu’au parvis de ND des Doms (la métropole). La mairie d’Avignon ne veut pas de quadrupède à connotation papale dans la rue (question de sécurité, paraît-il). Nos vignerons, privés de l’aide de cette précieuse collaboratrice, vont porter eux-mêmes les bouteilles (effort tout à fait acceptable), mais également 150 kg de raisins en caisses de bois pour nourrir le pressoir (dressé sur le rocher des Doms), d’où sortira le jus symbolisant la levée du Ban. Comme tu peux le constater, les vignerons de ma petite commune sont vaillants et honorent leur promesse malgré ce petit contretemps mulien.
    J’en profite pour lancer une annonce à tous les lecteurs : le 1er septembre (samedi suivant) se tiendra le Ban des vendanges de Visan (concert donné par l’Orchestre de Chambre de Lyon à l’église, défilé de la confrérie St-Vincent et intronisations, et enfin dégustation dînatoire avec les vins de 10 domaines de Visan (renseignements : 04 90 41 97 25).

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.