Deux vins de cépages catalans singuliers pour prolonger l’été!

Cette semaine je vous raconte deux vins singuliers, deux vins de cépages, purs reflets de la diversité et de la richesse de la Catalogne. Deux  vins de caractère sur le fruit et la fraîcheur, qui surfent l’un plus que l’autre sur la vague des vins nature. Ayant le vent en poupe, les vins nature sont depuis quelques temps « portés » par de nombreux vignerons catalans : cette nouvelle génération est admirable dans le Penedès. Les deux vins que je vous propose ont  la particularité d’être singuliers et accessibles.

1.   La Bufarrella 2017 Celler La Salada de Toni Carbó

Toni a décidé de s’installer avec sa femme Anna, en 2011, à Parellades de El Pla del Penedès pour y élaborer des vins naturels là même où son grand-père travaillait comme agriculteur dans une ferme. Ils ont repris des vignobles qui n’ont jamais été traités avec des produits chimiques. Ils poursuivent ce travail de respect absolu pour l’environnement et l’élaboration de vins comme ceux d’antan.

576_1523870516ok20180415VILAVINITECA013(1)
Toni ( à gauche de la photo)a remporté le concours 2018 organisé par Quim Vila, je vous en ai parlé la aasemaine dernière

 La vinification

Les raisins sont issus d’un vignoble, de 1,1 ha,  planté en 1982, situé entre Pla del Penedès et Subirats sur une pente abrupte orientée Nord et qui est en biodynamie, non labouré. Il s’agit d’un  100 % Xarel.lo, récolté manuellement en caisses de 10 kg et sélectionné dans le vignoble. Toni et sa femme ont a gardé pas mal des techniques de vinification traditionnelles de la région : « ma famille, historiquement, élaborait du vin selon la méthode appelée aujourd’hui, skin contact, « Vi brisat », chez nous». Le domaine a été récemment un peu rénové, mais Toní utilise encore les cuves souterraines existantes. Les raisins sont refroidis à 4 º C pendant 24 heures puis macérés avec les peaux pendant 6 mois. Fermentation naturelle en cuves en acier inox sans adjonction de levure, de SO2 ou de tout autre produit. Il est mis en bouteille avec le calendrier lunaire directement à partir de la cuve sans filtration ni collage, de sorte que les premières bouteilles ont moins de sédiments que les dernières.

20180824_213616

Le vin

Quand on respire ce vin, on ressent plénitude, énergie et dynamisme, quand on le boit, les sensations se confirment. Ce vin là est net, sincère et vibrant. La dernière fois que je l’ai gouté c’était au restaurant Villa Mas, nous l’avons choisi d’un commun accord avec Nuria la sommelière sous l’œil inquiet de mon compagnon, qui voyant que je m’orientais vers un vin nature, il redoutait qu’il ne plaise pas à nos invités. Le vin se goutait superbement, le nez propre et frais, exprimait des arômes fruités d’abord, de pommes, de poires, de fenouil, d’amendes et de noix vertes, des notes de boulangerie aussi. Beaucoup d’intensité, du caractère. La bouche charnue, profonde, marquée par une jolie oxydation bien intégrée et des notes de miel de romarin, de fenouil et de résine, était très rafraichissante. Il a étonné nos amis, qui l’ont beaucoup apprécié ! Pas de doute on retrouve dans les vins de Toni, non seulement sa grande sensibilité mais sa grande maitrise du vignoble, sa passion pour les vins : à l’aveugle, il est incollable, il a d’ailleurs cette année gagné le concours organisé par Quim Vila.
17,25 €

2. Conca de Barberá Pomagrana 2017

L’histoire

Fredi Torres, c’est un vigneron qu’on ne présente plus, tant il est connu ! Bien implanté dans le Priorat et à Montsant, il nous a maintenant habitué à des incursions dans d’autres vignobles espagnols, en Galice, puis dans l’Emporda, dans le Penedes et maintenant dans la Conca de Barberá. Attiré par le cépage roi de la Zone, le Trepat, il s’est associé avec Marc Lecha pour sortir cette cuvée.

Ce Trepat est issu d’un vignoble planté en 2005 – avec une légère orientation nord –à 470 m d’altitude sur des sols argilo-sableux et caillouteux et cultivés en bio. 91% Trepat, 6% Tempranillo et 3% autres.Dans la cave, le raisin était complètement égrappé et macéré pendant 15 jours. Une fois pressé, le moût a fermenté dans des réservoirs en acier inoxydable avec des levures indigènes.Après avoir terminé la fermentation, le vin est resté 4 mois dans des cuves en acier inoxydable avec ses fines lies. Il a été filtré doucement avant la mise en bouteille.

20180817_142004

 Un petit bonheur qui prolonge l’été!

L’étiquette ne le raconte pas, mais il est vendu comme un rosé ! Elle annonce en revanche clairement l’esprit du vin, là il n’y a pas tromperie : on attend du fruit et de la gourmandise et effectivement, c’est un vin  frais, aromatique et fruité qui affiche une nouvelle vision de la Conca. L’esprit “d’altitude » c’est un vent de fraîcheur qui souffle sur ce rosé, au nez explosif, tout en vivacité, une cuvée gourmande, et fruitée, à la robe cerise. La bouche, est simple avec beaucoup de fruits rouges, un peu d’épices, rafraîchissante.   C’est juteux facile à boire, léger, pas prétentieux, il faut le servir un peu frais mais pas glacé.

9,90 €. Une telle « buvabilité », à ce prix-là, c’est irrésistible !
20180817_142017

Hasta Pronto

MarieLouise Banyols

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.