Lou Trempe-Cul (Côtes du Rhône), ça fait rêver…

On croit parfois, voire souvent, que derrière un sobriquet amusant, un peu osé, il n’y a qu’une volonté commerciale, histoire de vendre sa piquette à qui se laisse attraper. Il est vrai que souvent la déception se trouve dans le verre, on ne boira même pas deux doigts des nombreuses cuvées ‘point G’ qui attirent le mâle comme le miel les mouches. Mais d’autres au graphisme sans équivoque doublé d’un sobriquet tout aussi cash offrent sans conteste de bonnes surprises. Pensons aux cuvées comme J’en veux de François,

de Grololo de Python-Paillé, de Gama-Sutra d’Olivier ou encore Le Mas au Schiste du Domaine Rimbert, etc. Il y en a un paquet !

Et puis

Il arrive parfois que le hasard et l’histoire fassent bien les choses. Ici, fi des jeux de mots, des clins d’œil graveleux, les faits et la tradition existent et le vigneron s’en est emparé pour s’affirmer ou affirmer son vin et certes pour attirer le regard à la fois du public et des professionnels, mais tout en trouvant ça amusant. Du coup est apparu sur le marcher cette cuvée d’un nouveau domaine, le Domaine du Grand Clos à Saint Martin d’Ardèche.

 

 Lou Trempe-Cul 2016 Côtes du Rhône Domaine du Grand Clos

Grenat clair, il hume la chair de cerise teintée de cannelle et la fraise ornée d’une feuille de menthe. La bouche, souple, fraîche, aux tanins à peine marqués, offre un juteux savoureux qui décline des notes de framboise, de pastèque et de canneberge en plus des baies senties. Du poivre blanc, un léger trait de réglisse et quelques graines de coriandre renforcent et soulignent l’intensité du fruit. Un vin gourmand à s’y tremper les lèvres et le gosier sans relâche.

Assemblage de 55% de Grenache, de 40% de Syrah et 5% de Carignan élevés en cuve. Le millésime 2016 est le premier du domaine.

Bastien et Benoît Brousse, 23 et 25 ans, ont repris, secondé par leur père Vincent, le domaine familial qui vendait avant tout en vrac. Les 25 ha en exploitation se partagent entre vignes et amandiers. Il est certifié bio depuis 2009.

https://www.facebook.com/domainedugrandclos/

bast07700@gmail.com

Et le nom alors ?

Quant au nom un peu particulier de la cuvée, c’est tout simplement les crues fréquentes de l’Ardèche, et le mode de vie des villageois de Saint Martin qui pataugent régulièrement à cause des débordements qui leur a valu le réjouissant sobriquet de  » Trempe Cul « . Il y a même à Saint Martin d’Ardèche un musée TrempeCul Museum http://trempeculmuseum.centerblog.net/ et les habitants ne prennent aucun ombrage du qualificatif,

ils ont d’ailleurs fondé une association sports et loisirs ‘Les Trempe-cul’.

Les TrempeCuls savent vivre le long de l’Ardèche, mais aussi parfois dessous. Les caprices de leur rivière et leurs mode de vie, leurs a valu le nom de « TrempeCul ». C’est dit !

 

Ciao

Marco

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.