Tentez votre chance!

Au Japon, en ce moment, c’est la folie des Fukubukuro – les sacs de la chance, en français. Une sorte de pochette surprise dont on ne connaît pas à l’avance le contenu; cela peut être un vêtement, de l’alimentation, un livre…

L’idée, pour les grands magasins qui en sont à l’origine, était d’apurer les stocks après les ventes de fin d’année; alors ils y mettaient à peu près tout ce qui n’avait pas trouvé preneur.

Mais en quelques années, le phénomène a pris de l’ampleur, car les Japonais raffolent du côté «loterie» de l’achat, du fait de ne pas savoir ce qu’il y a dedans.

100k_surprise_hiver_mob_1080x1620_1

Cela m’a donné une idée.

Pourquoi ne pas coupler la vente de Fukubukuro et les Primeurs de Grands Crus Classés?

Le lien est évident : comme pour les «sacs de la chance», quand on achète un vin en primeur, on ne sait absolument pas ce qu’il y aura dedans quand sera venu le temps de le boire (vu que la promesse d’un Grand Cru Classé, c’est justement la longue garde).

Bien sûr, cela voudrait dire qu’il faut avancer les Primeurs de deux mois. Mais au point où on en est…

Hervé La Chance Lalau 😉

Une réflexion sur “Tentez votre chance!

  1. Jean Rosen

    Non au Chardonnay dans le Muscadet ! Merci, Hervé La Chance Lalau. Il faut le crier haut et fort !
    Ni n’importe où ailleurs qu’en Bourgogne, voire dans le Jura, non mais ! (vous aimez vraiment le Grand Ardèche, vous ?)
    Pareil pour la Syrah au sud de Bollène, qui dégénère, qu’il faut arroser et qui donne des vins à 15° voire davantage ! Il y a plein d’autres jolis cépages moins alcooleux dans le Languedoc (Counoise, Œillades, Ribeyrenc, Aubun etc).
    Et pareil pour pas mal d’autres cépages, comme le Merlot à tout faire.
    Que chaque cépage reste là où il a trouvé sa place depuis longtemps, pas ailleurs, pour faire des vrais vins de vignerons, pas des trucs fabriqués par des œnologues pour satisfaire des goûts standardisés.
    Il ne s’agit pas de les interdire, chacun ses goûts, mais on peut les dénoncer.
    Et qu’on ne nous prenne surtout pas pour des jambons, en nous faisant croire que les hybrides Cabernet-quelque chose sont des cépages, et qu’ils vont donner d’aussi bons vins que les vrais cépages autochtones plantés là où ils se plaisent !
    Ouf, ça va mieux. Je sais, c’est assez réac, tout ça, j’ai failli me mettre en colère.
    Si ça vous chante, rendez-vous à la Cité du vin à Bordeaux les 5, 6 et 7 avril, pour trois jours de Cépages Modestes, et sur notre beau site rencontres-des-cepages-modestes.com.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.