INCORDIO BLANC 2018 ou L’arrivée des nouvelles générations chez GRAMONA

C’est mon beau-fils qui m’a amené cette bouteille de blanc, il nous l’a proposée à l’apéritif avec pour seul commentaire : «  j’ai pensé que tu ne connaissais pas ce vin… ». Quelle bonne idée !  Il m’a immédiatement séduite et éveillé ma curiosité ;  j’ai donc regardé l’étiquette avec attention. Il s’agissait d’un vin du Penedes, signé InfanTerrible, et, surprise, c’était un vin de chez GRAMONA ! Nous connaissons tous cette remarquable maison aux mains d’une famille catalane, solidement ancrée dans son territoire et dont le nom est intimement lié au  Cava. Gramona, une grande référence, qui s’est toujours distinguée par sa philosophie de travail. Surtout reconnue pour ses CAVAS (environ 650.000 bouteilles), Gramona commercialise pourtant des vins tranquilles (environ 500.000 bouteilles) sous la D.O Penedès. La Maison est devenue incontournable internationalement pour la qualité de ses élaborations et localement pour son engagement territorial (la totalité des terres sont converties tout d’abord en certification écologique puis biodynamiques entre 2005 et 2014) et pour ses propositions environnementales originales et innovantes. Pour autant, je ne m’attendais pas à ce style de vin chez eux ! Réponse de mon beau-fils : « c’est le travail de la Sixième génération », et, comme l’a écrit Ramon Francàs,  « Le nouveau « cœur » de Gramona bat déjà » !  C’est Roc Gramona qui en est l’auteur, il fait tandem avec son cousin Leo ;  ils se sont « jetés à l’eau » en créant ce vin, c’est leur second millésime,  700 bouteilles du 2017 ont été mises sur le marché à titre expérimental! Voilà le 2018 avec environ 2000 bouteilles.

20190326_122040

Qui Sont  Leo et Roc GRAMONA?

Suite à cette dégustation, j’ai eu très envie de connaitre ces « InfanTerrible », je suis donc allée leur rendre visite… J’ai rencontré deux garçons très sympathiques et très jeunes (respectivement 24 et 28 ans). Leo et Roc ont tous deux une formation supérieure, mais dans des domaines très différents. Leo, le plus jeune des deux cousins est ingénieur industriel, et a travaillé comme consultant auprès du groupe SDG, spécialisé dans l’intelligence économique. Il a intégré  le département des ventes et marketing dirigé par son père, Xavier Gramona. Roc, fils du responsable de la  production Jaume Gramona, a rejoint la société en tant que responsable de l’innovation et du développement (I&D). Ce fils de professeur d’université, a étudié l’œnologie. Comme il le reconnait  lui même,  n’était pas le meilleur élève de sa promotion, mais, il était vraiment le plus passionné. Depuis lors, il n’a cessé de parcourir le monde en en travaillant dans des domaines plus ou moins importants : en Californie chez Gloria Ferrer (Groupe Freixenet) ou Artesa (Groupe Codorníu Raventós), chez Murganheira (Portugal), chez Brown Brothers de King River (Victoria, Australie), chez Alvear (Montilla-Moriles) ou chez Scala Dei ( Priorat), enfin en Champagne chez Benoît Lahaye. Le temps était venu pour lui de « rentrer  à la Maison ».

IMG_3377

Ils m’ont accueillie très chaleureusement, m’ont fait visiter la cave crée en 1881 au cœur du village, que bizarrement, je ne connaissais pas et surtout nous sommes partis dans le vignoble où j’ai pu prendre conscience de la réalité de l’engagement de la famille et du leur. Ce secteur prisé du Penedès, berceau des plus grandes cuvées, est ici travaillé en biodynamie, avec le culte de la perfection. Toujours sur la voie de l’expansion et de l’innovation dans son modèle économique, Gramona a rajouté un nouveau « territoire » de 25 hectares. C’est la « Finca » de Can Mota, à Sant Sadurní d’Anoia, terre de vignobles par excellence. Elle est limitrophe de la propriété des Gramona Mas Escorpí, de sorte que la famille étendra ses domaines à un total de 85 hectares de vignes. Cette ancienne ferme est en pleine  réhabilitation: l’idée est de la transformer pour qu’elle serve à la fois de maison de famille et,  d’hôtel rural conçu pour accueillir les clients et les invités du domaine. En outre, un petit restaurant y sera installé et bien sûr la cave de Roc et Leo y sera aménagée, ils veulent en faire une zone expérimentale d’innovation de produits.Tout est en chantier pour le moment et l’impatience des 2 cousins pour voir terminer ce projet qu’ils revendiquent est toute aussi grande que leur ambition d’indépendance et de créativité. Pas de nom encore, mais probablement ça pourrait s’appeler Can Mota ou Can Surià, rien de sur !

20190326_120635

20190326_114406
Leo et Roc

Ce qui en revanche est certain, c’est qu’Incordio ne restera pas seul! J’ai pu gouter plusieurs jus qui ne sont encore ni en bouteilles, ni baptisés. Deux rouges sont en préparation, une syrah 2017 très variétale (gourmande et balsamique (les 600 bouteilles disponibles n’ont toujours pas de nom ni de prix), mais seront sur le marché à la fin de l’année, tandis qu’ un grenache noir(avec 10% de grenache blanc) est prévu pour 2020 ; quant aux  deux blancs : l’un sera un assemblage de 3 xarel.lo (deux élevés en barrique et un dans un œuf en ciment), l’autre sera un grenache blanc du Penedes  de Can Ferrer de la Cogullada, élevé en fût et œuf de ciment (2 000 bouteilles). J’ai trouvé dans ces blancs une belle fraicheur, une bonne onctuosité, beaucoup d’énergie et d’élégance ; je suis impatiente de les voir en bouteilles. Une nouvelle gamme est sur le point de naître chez Gramona.

Et…il y aura un Rancio!

Roc admire, surtout son grand-père paternel, Josep Lluís, il en parle avec fierté, ce qui l’a amené à vouloir valoriser le grand patrimoine de vins de rancio que ce dernier avait créé: Un Rancio sortira prochainement.

20190326_111413

Enfin, à l’état d’expérimentation, mais très avancé, un mousseux 100% xarel·lo de long vieillissement qui n’a pas non plus de nom ni de prix fixé. Il pourrait finir par s’appeler Clos Millán, comme le vignoble en forme de clos qui le voit naître, c’est  un Ancestral !

 

20190326_111107

Le vin, PENEDES Incordio blanc 2018 :

Il s’agit d’un blanc élaboré à partir du cépage Incrocio Manzoni, un cépage issu d’un des croisements obtenus par le Professeur Luigi Manzoni, directeur de la fameuse école de Viticulture de Conegliano. Il Développa une gamme de croisements appelés INCROCI MANZONI. Les plus connus sont: – 6.0.13 (Riesling x Pinot blanc), on le retrouve principalement dans la région de Treviso mais aussi depuis peu dans d’autres régions d’Italie; – 2.15 (Glera x Cabernet-sauvignon); – 13.0.25 (Raboso Piave x Muscat de Hambourg);  – 1.50 (Trebbiano x Traminer);  – 2.30 (Trebbiano x Traminer)

20181201_135303

Dans le cas de l’Incordio, il s’agit d’un croisement de Pinot blanc et de Riesling. En Espagne, je ne l’ai trouvé que chez Can Ràfols del Caus (Massís del Garraf), dans la cuvée Le Rocallis blanc, un des très bons blancs de Catalunya, bien qu’à mon gout un peu trop boisé, mais, je ne l’ai plus dégusté depuis longtemps. Peut-être at-il évolué ?  Roc m’a dit qu’il en existe une autre, Antistiana incrocio Manzoni du Mas Comtal, également au pied du Garraf, que je n’ai pas goutée. C’est un cépage très peu présent dans le Penedes, Roc et Leo l’ont trouvé chez un paysan, avec lequel Gramona travaillait et qui en a planté 0,80ha à leur demande. La parcelle est en BIO. Vous remarquerez que sur l’étiquette,les 3 lettres « COR » du nom Incordio ressortent en doré. Le message est double : Cor veut dire cœur en catalan, et c’est aussi le nom à l’envers de Roc.

20181201_135235

C’est un vin joyeux,  un nez tout en finesse, avec un fruit franc, les notes de pêche et d’abricot se mêlent à merveille avec les arômes de fleurs d’acacia ;  j’ai aimé  la verticalité de la bouche, son équilibre, sa suavité avec une jolie acidité qui donne longueur et fraîcheur. Il réunit tension et générosité, quel plaisir, un blanc de caractère avec une agréable minéralité, qui réjouit au plus haut point ! Aux alentours de 13 euros!

Tous les deux sont très conscients de « la richesse de L’héritage reçue des générations précédentes » et de la chance qui leur est donnée. J’ai perçu un grand respect chez eux pour ce passé, une volonté de continuer cet admirable chantier qu’est GRAMONA, en même temps qu’une volonté de créativité et de singularité! A suivre…car ces deux-là n’ont pas finit de faire parler d’eux !

Hasta pronto,

MarieLouise Banyols

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.