Please support Sébastien David

Sébastien David ordered to destroy
2078 bottles of his wine 

(It had been my intention to post Part 2 of my reflections on this year’s edition of Loire Millésime. However, this morning I heard of the threat that Sébastien David, a very good producer in Saint-Nicolas-de-Bourgueil, faces. I rapidly decided that as Sébastien has a hearing in court in Orléans this coming Friday at 11am I should post this plea to support Sébastien David instead. At Friday’s hearing he will attempt to stop some 2078 bottles of his cuvée – 2016 Coef – being destroyed by decree.

This petition was launched by Rémy Bossert only yesterday. Already it has attracted over 7500 signatures in around 24 hours. These signatories include wine lovers from around the world. By 19.10 CET 7.5.19 : this has now risen to over 25660. What a great result! – 50,000 by Friday?  

Update: 8th May am: Extraordinary over 52,000 have now signed in support of Sébastien!

Update: 10th May: petition passes 100,000 signatures early on this Friday morning

Sebastien appears in court in Orléans to plead that his wine should not be destroyed, defended by lawyer Eric Morain, who successfully defended Olivier Cousin. Both sides made their case. Judgment due on Monday (13th May).

Update: 11th May petition has now reached over 138,000 signatures  

This case arises from a visit to Sébastien’s winery by the DGCCRF, the French fraud squad. Following an analysis they found that three bottles of his 2016 Coef had excessive levels of volatile acidity. Sébastien was ordered not to sell these wines.

Naturally Sébastien had his own analysis (two tests) carried out by a laboratory. They found that contrary to the findings by the fraud squad that this wine did not have excessive VA. The same laboratory sells the equipment to the organisation that carries out testing for the fraud squad. 

Sébastien took his case to the Tribunal de Grande Instance in Tours. He won and the judge ordered the wine to be ‘freed’. However, his relief was short-lived as the same day he received an order from the Indre-et-Loire prefect that his 2078 bottles are to be destroyed. 

Sébastien has now taken his case to the Tribunal in Orléans in an attempt to stop the destruction of his wine, which if destroyed will cause him a considerable financial loss.

Whether or not this wine has excessive VA, it is surely wrong that having won a reprieve in the court in Tours Sébastien David should have been ordered to destroy this wine without a second hearing, especially bearing in mind that his two counter analyses are negative.

Interesting that the DGCCRF sat on their hands allowing the 1855 scandal to continue, while pursuing a fine, small vigneron!

 

La préfète ordonne la destruction de son vin. Soutenons Sébastien David, vigneron bio!

Sébastien David, vigneron en Loire connu et reconnu, conduit sa vigne et ses vinifications en bio et en biodynamie pour produire des vins rouges qui se retrouvent tant sur la table des plus grands restaurants que chez les amateurs du monde entier. Des vins gourmands, vivants, des vins d’émotion, à mille lieux des vins industriels aux 100 intrants. Il n’est clairement pas dans la norme.

Please sign this petition here. Shortened English version below.

Acte 1

Coïncidence, il reçoit la visite d’un agent de la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) qui lui prélève 3 bouteilles de sa cuvée « Coef » millésime 2016, qu’il vinifie naturellement et élève en amphores et qui donne, millésime après millésime, des vins magnifiques.

L’analyse des échantillons par le BIEV (Bureau d’Investigation des Enquêtes Vinicoles) y aurait décelé une teneur en acidité volatile au dessus de la norme alors même que la technicienne du même laboratoire trouvait cette teneur « satisfaisante » après examen organoleptique. Sébastien procède alors à deux contre-analyses dont les résultats vont tous deux à l’encontre des résultats du BIEV et sont même en dessous de la norme européenne.

Pour l’anecdote, l’instrument de mesure utilisé par le BIEV leur a été vendu par ce même laboratoire où Sébastien a procédé aux contre-expertises. Et les techniciens de ce laboratoire de lâcher que « ce n’était pas la première fois qu’un employé du BIEV n’utilisait pas correctement l’appareil » !

Malgré les résultats des deux contre-expertises, les inspecteurs bloquent le lot de 2,078 bouteilles (mise sous scellé avec interdiction d’y toucher) et portent l’affaire devant le tribunal de grande instance de Tours. Mais ce dernier juge la faute non recevable et ‘libère’ le lot. Fin de l’Acte 1, soulagement pour Sébastien.

Acte 2

Soulagement de très courte durée car le même jour que le jugement du tribunal de Tours (étonnant parfois cette rapidité de l’administration), Sébastien reçoit de la part de la préfète d’Indre et Loire, Corinne Orzechowski (pref-secretariat-prefet@indre-et-loire.gouv.fr), un arrêté lui demandant de faire détruire, dans le mois, son lot de 2,078 bouteilles. Ayant demandé une audience pour connaître les motifs de cet arrêté de destruction, la préfète botte en touche et renvoie aux services de la DGCCRF. Vous avez dit justice expéditive ?

Acte 3

Afin d’éviter la destruction de ces magnifiques bouteilles qui représenterait un préjudice financier énorme et mettrait son entreprise en péril, Sébastien n’a d’autre recours que la procédure en référé d’urgence dont l’audience aura lieu vendredi prochain, 10 mai à 11 heures au tribunal administratif d’Orléans. La séance est publique, tout le monde est donc plus que bienvenu pour le soutenir. En espérant que ce soit enfin un vrai procès où il sera entendu et pourra se défendre.

Action

Pour que l’erreur administrative ne devienne pas une erreur judiciaire, Sébastien a besoin de vous et de votre soutien. Car la seule fraude que l’administration pourrait lui reprocher c’est de vouloir faire du vin vivant et libre avec comme seul et unique ingrédient : le raisin.

Votre signature aidera Sébastien, nous l’espérons, à sauver ses 2,078 bouteilles de Coef 2016.

Mais au delà, c’est aussi soutenir une viticulture artisanale, respectueuse de l’environnement, vivante et qui s’exprime le plus librement possible sans entrave administrative superflue.

Merci de signer et de partager un maximum – #sauvonscoef16

PS : C’est en discutant avec des amis aussi scandalisés que moi par cette injustice et bien-sûr avec l’accord de Sébastien David, que j’ai pris l’initiative de lancer cette pétition. Le billet originel de Sébastien se trouve ici

Shortened version in English:

‘The French administration wants to destroy a batch of 2000 bottles of wines. Let’s support Sébastien David, organic winegrower

Sébastien David, renowned biodynamic winegrower in the Loire valley, produces great red wines without any additives and other winemaking inputs. He is clearly not up to industrial wines standard.

Coincidentally, the French administration came to pick up samples of his “Coef 2016” cuvee and detected a volatile acidity level above allowed threshold, even though the technician from the same laboratory found this level « satisfactory » after organoleptic examination. Sébastien then proceeded with two counter-analysis, both contradicting the results of the French administration.

Despite the results of the two counter-analysis, the administration sealed his batch of 2,078 bottles and the prefect of Indre and Loire, Corinne Orzechowski (pref-secretariat-prefet @ indre-et-loire.gouv.fr) asked via a decree, to destroy his batch of 2,078 bottles within a month. You said expeditious justice?

In order to avoid these magnificent bottles being destroyed, which would represent a huge financial loss and would put his business at risk, Sébastien had no other recourse than an urgency procedure and the open hearing will take place next Friday, May 10 at 11 am at the Administrative Court of Orléans. Everyone is more than welcome to support him. Hoping that this time he will be heard and will be able to defend himself.

For this administrative error not to end up in a judicial error, Sébastien needs you and your support. Because the only fraud that the administration could blame Sébastien with is that he wants to make wine with a single and unique ingredient: the grape.

Your signature will help Sebastien to save his 2,078 bottles of “Coef 2016”.

But beyond that, it demonstrates your support of a ‘craft viticulture’, respectful of the environment, and which expresses itself as freely as possible without superfluous administrative hindrance.

Thank you for signing and sharing a maximum.’

14 réflexions sur “Please support Sébastien David

    1. Une affaire de plus qui touche un vigneron, sur la base d’une quantité infime d’analyses, non évaluées par une tierce personne compétente…c’est parfaitement anti-scientifique ; exemple très significatif. Je soutiens cette pétition sans aucune retenue.

      Aimé par 1 personne

  1. Jean Doucet

    Qui pourrait m’expliquer pourquoi de l’acidité dans le vin interdit sa commercialisation ? Je comprends qu’on sortent d’une norme pour une appellation mais de là à interdir une préparation alimentaire ?

    J'aime

  2. Ping : Sébastien David’s big week – Les 5 du Vin

  3. Ping : Sébastien David petition: an extraordinary success -

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.