Meet Meat, un parfum argentin à Bruxelles

Pas de tango, mais de l’Angus

Le ton est donné d’emblée, nous voilà au royaume de la bonne viande. Argentine et d’excellente qualité dans tous les sens du terme, goût et tendreté, mais aussi d’origine ‘safe’ garantie. Les propriétaires, Patricia et Philippe Wiener ont été sur place pour voir comment ça se passe. Les bonnes conditions d’élevage et d’abattage sont aujourd’hui primordiales. On mange de la viande certes, mais pas à n’importe quel prix.

Mais si j’en parle, ce n’est pas par amour inconditionnel pour la bonne barbaque, mais parce que pour l’accompagner, plus d’une centaine de références peuplent la carte des vins. Une majorité d’Argentins, Malbec et hémoglobine ça matche bien et c’est raccord avec la philosophie du resto. Mais le patron est assez éclectique et propose également quelques vins italiens, bourguignons et même autrichiens, sans oublier les incontournables Bordeaux.

Y en deux

Un premier Meet Meat s’était déjà ouvert dans le quartier Schuman, le quartier européen. Net et chic sur lui, un style qui correspond à cette clientèle ‘eurocratique’. J’ai mangé dans le second. Plus récent, il se trouve à Uccle, dans un quartier plus populaire et joue plus la carte ambiance latino argentine mâtinée de succulence bruxelloise. Logique, les patrons, mari et femme, sont le sont, Bruxellois. Des frites accompagnent par conséquent les plats de viande, mais pas que, comme dans tout bon restaurant qui se respecte. Pour ceux qui connaissent l’endroit, les Wiener ont racheté l’ancien Mozart, une vieille institution bruxelloise qui mettait déjà la viande rouge en évidence. Ils l’ont bien transformé, car c’était à la fois sombre et patiné par l‘âge, pour en faire un endroit sympa.

Le resto d’Uccle

Quand on y entre, ce qui attire l’œil en premier, c’est la cuisine ouverte sur la salle. Puis la belle étagère garnie de toutes les bouteilles qu’on aimerait commander. Une bonne centaine de références avec une majorité de Malbec argentins (pas de Cahors). Le prix des vins démarre en-dessous de la trentaine d’euros pour culminer à plus de 130, mais la majorité des cuvées proposées oscillent entre 30 et 50. Une douzaine de vins sont proposés au verre.

Travaux pratiques

D’abord, le choix des viandes. L’Angus se décline en entrecôte, rumsteak, contrefilet et filet servis de 200g à 750g sauf pour le rumsteak qui s’arrête à 300g. Il y a aussi de la bavette, et puis un peu de porc ibérique, du poisson et même des plats de légumes pour qui n’aime pas la viande (ndlr mais être vegan et venir chez Meet Meat, ça frise le masochisme, à moins que ce soit de la provoc…).

Moi, je vais prendre une entrecôte saignante de 250 g (22,50€) avec un verre de Malbec Reserva 2017 Domaine Bousquet Tupungato Valley Mendoza (7€ le verre de 150ml). C’est parti.

La viande est comme je l’ai demandée. Du goût et bien tendre; voyons maintenant comment ça se passe avec le vin.

Ce Malbec arbore une robe violet pourpre et offre des parfums floraux de violette et de lavande avec une ombre de poivre noir, viennent ensuite les fruits, cassis, myrtille et fraise soulignés de réglisse. La bouche suave à texture onctueuse développe les fruits sentis qui avec les épices envahissent sans vergogne tout l’espace palatin et en profite pour tutoyer le morceau de viande qui s’y trouve. Celui-ci répond en amplifiant le fruité du vin qui, lui, d’une répartie acidulée renforce le poivre et le juteux de l’entrecôte. Vin rouge et hémoglobine, ça fonctionne en général très bien.

J’allais oublier, c’est Patricia Wiener qui accueille et son sourire met tout de suite à l’aise. La musique douce donne le ton. L’espace du restaurant laisse son intimité à chacun.  www.meetmeat.be

Ciao

 

Marco

2 réflexions sur “Meet Meat, un parfum argentin à Bruxelles

  1. Ca donne envie! Et cela pourrait intéresser nos amis français: un coup de TGV, et ils pourront non seulement manger de la viande goûteuse, mais aussi déguster des vins argentins pas toujours faciles à trouver à Paris…
    Plus généralement, j’adore quand nos amis des 5 nous présentent des restaus aimant le vin.

    J'aime

  2. Ping : Pour les amateurs de bonne viande et de vin argentin, pensez Bruxelles… – Chroniques Vineuses

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.