Ça bouge aussi en Bizkaia… (Volet 2)

Grâce à la magnifique dégustation organisée par la DO, j’ai pu me rendre compte de la surprenante évolution et de la renaissance des Txakoli de Bizkaia.

1.     Señorio Deotxara 2018

Bodegas Virgen de Lorea : À la fin du XVIIe siècle, dans le quartier des fleurs d’Otxaran ( municipalité de Zalla), la famille Laiseka, ancêtre de l’actuel propriétaire, la famille Kosme Vivanco, produisait déjà du cidre et du txakoli. Actuellement, le domaine élabore 2  txakoli: Aretxaga et Señorío de Otxaran, ce dernier en blanc et en rouge, ainsi qu’un Txakoli Orujo.

https://www.bodegasvirgendelorea.com/

Le Señorío de Otxaran est un grand classique de Bizkaiko Txakolina. Issu essentiellement  du cépage Hondarribi Zuri, il se distingue par sa couleur jaune paille verdâtre et offre un joli nez d’arômes de fruits mûrs et d’agrumes accompagné de quelques notes florales. Sa bouche est expressive, franche, correctement structurée, on y retrouve l’ananas, et, des notes herbacées fraîches, comme le fenouil. Un Txacoli très équilibré avec comme il se doit une certaine acidité, savoureuse, sa finale est persistante avec des notes d’agrumes et d’amer. 12 €

IMG_3936

2 .Gorka Izaguirre G22 2015

La bodega Gorka Izagirre est le plus grand domaine de l’appellation. Situé à Larrabetzu, un petit village à l’intérieur de Bizkaia, mais  à moins de 20 kilomètres de Bilbao, ce domaine familial est né il y a 14 ans, fondé par Gorka Izagirre, qui a donné le nom à la cave, son fils Bertol s’occupe de la gestion, tandis  l’œnologue José Ramon Calvo dirige la propriété. L’engagement du domaine envers les cépages locaux Ondarrabi Zuri et Ondarrabi Zuri Zerratie est total, ils occupent presque 100% des 31 hectares, répartis sur 29 vignobles dispersés dans 9 municipalités différentes de Bizkaia. Chacune des petites parcelles du domaine, située sur des pentes raides, est travaillée séparément, et  assemblée ensuite de la meilleure façon possible.  Gorka Izagirre élabore 5 vins: le jeune blanc Gorka Izagirre, les vins élevés sur lies et fûts, G22, 42 de Eneko Atxa, les vendanges tardives d’Arima («Alma») et enfin «AMA», une édition limitée qui il n’est élaborée que dans des années spéciales. Des vins de gastronomie, complexes, ronds et très équilibrés. Le txakoli, 42 d’Eneko Atxa, a été élu meilleur vin blanc du prestigieux Concours mondial de Bruxelles.

08.-Complejo_enogastronómico_Azurmendi18
l’œnologue José Ramon Calvo

Peu de vignobles peuvent se vanter d’avoir un restaurant avec trois étoiles Michelin juste à côté, c’est le cas de Gorka Izagirre,  grâce au neveu de Gorka, Eneko Atxa le très  célèbre chef aux 5 étoiles Michelin. (Trois étoiles pour l’Azurmendi, une pour l’ENEKO Bilbao et l’autre pour le restaurant ENEKO, situé juste au-dessus de la cave). Nous avons eu la chance de dîner samedi soir à l’Azurmendi, ce fut une telle magnifique expérience que je la partagerai très prochainement avec vous.

https://www.gorkaizagirre.com/

Le G 22 est issu de 2 parcelles cultivées sur des pentes abruptes qui atteignent parfois une inclinaison de 30%, de 2 communes dont les vignes ne dépassent pas 15 ans. G22 signifie G de Gorka, 2 des 2 dépôts et 2 des 2 vignobles différents, mais avec des raisins à la même maturité, et  avec une acidité supérieure. C’est un 100% Hondarribi Zerratia, ce sont des raisins qui mûrissent en très petites grappes et pèsent en moyenne entre 100 et 120 gr, et ils sont très peu par souche. Après la fermentation alcoolique de 18 jours commence un processus de vieillissement sur ses propres lies pendant 8 mois, avec un remuage quotidien. Pour sa clarification  le vin, a séjourné 4 mois de plus de dans les cuves avant d’être mis en bouteille où il est resté pendant 12 mois, ne sortant sur le marché qu’entre 2/3 ans après sa récolte.

J’ai adoré ce vin, la finesse de son nez intense et persistant, avec ses notes de poire, de pomme mûre et d’agrumes, auxquelles s’ajoutent des parfums floraux et balsamiques. La bouche suit le chemin du nez, avec élégance et douceur, il est mûr mais,  glisse dans le palais, la sensation toujours agréable du fruit cède la place aux essences florales et à des touches herbacées légères, l’acidité est ferme et sereine. Un vin qui évoluera lentement au cours des 5 prochaines années, gagnant en complexité et en nuances. Gorka Izagirre G22 a l’élégance et la subtilité d’un blanc atlantique, sa fraîcheur, son acidité et fluidité, évoquent le sous-bois humide. 13,95€

IMG_3933

3. Itsasmendi 2018

La bodega Itsasmendi est un petit domaine viticole situé au cœur de la réserve de la  Biosphère d’Urdaibai. Le projet a débuté en 1989, à Muskiz, avec l’association de sept partenaires viticoles, trois hectares et une cave louée. En 2003,  ils s’installent à Gernika. Actuellement, ils disposent de 35 hectares sur les pentes montagneuses situées près du golfe de Gascogne (une situation qui a donné son nom à la cave, « montagne au bord de la mer »). Ils y ont effectué un important travail de récupération de la variété autochtone hondarribi zuri ; « la diversité géologique et microclimatique y est brutale; c’est pourquoi il faut parfois jusqu’à 30 jours pour achever la vendange et au moins trois semaines de maturation « , explique Garikoitz Ríos, associé et directeur technique du domaine. Gari veut pour ce domaine une viticulture qui préserve l’environnement naturel, innovante et axée sur les personnes. Itsasmendi a été pionnière  dans l’incorporation des raisins étrangers, Riesling (2,5 has) et Pinot Noir y Hondarrabi Beltza (2 has) para revitaliser les Txakolis rouges,  dans l’utilisation de  la bouteille de Bordeaux au lieu de la traditionnelle alsacienne ou dans l’élaboration de vendanges tardives. La gamme commence avec le jeune et fruité Itsasmendi (10 €), bien que le vin qui leur ait donné le plus de succès soit le plus complexe et le plus structuré Itsasmendi 7 (13 €) qui incorpore du Riesling et est élaboré à partir de raisins sélectionnés de différentes parcelles, qui sont ensuite vinifiés séparément et élevés avec leurs lies. Itsasmendi Artizar (35 €) provient de vignobles différents chaque année. La gamme se termine avec Urezti Vendimia Tardía (environ 15 € la bouteille de 375 ml.) et le rouge Eklipse (18 €), un mélange très particulier de pinot noir et de hondarrabi beltza.

itme_fic_1ITSASMENDI

Gari veut que ses vins aient le gout d’un paysage de contrastes où la mer et la montagne coexistent. La fraîcheur, la subtilité et la complexité sont des aspects qu’il aime souligner. Il veut avant tout que ses vins véhiculent le caractère et la personnalité de leur région, mais  il cherche aussi à rendre digne un métier souvent sous-estimé et peu respecté.

https://www.bodegasitsasmendi.com/

Itsasmendi 2018: Il s’agit d’un assemblage de Hondarrabi Zuri et de Hondarrabi Zuri Zerrate, issus de petits vignobles dotés d’une importante diversité géologique. De caractère très atlantique, cet excellent Txakoli  est pensé pour être consommé au cours de la première année et plutôt en début de repas. Il offre un nez très délicat d’où s’échappe des arômes de fleur blanche (jasmin, camomille) et des notes d’agrumes. Une bouche fine, fraiche avec juste une pointe de carbonique, des jolies notes d’agrumes, une splendide acidité intégrée et gourmande, définit parfaitement un des styles de Vizcaya, évoquant, des sensations printanières et des notes anisées. Equilibre, fraîcheur et harmonie sont mis en valeur, la finale persistante et légèrement amère finit de le rendre incontournable. Il ne titre que 12º et vaut 9,50 €.

IMG_3977 (2)

4. Itsasmendi Batberri 2017

BatBerri, le premier « Orange-Txakoli »,  c’est une macération carbonique dans laquelle les grappes entières de Hondarrabi zuri,  ont fermenté dans une atmosphère saturée de carbonique pendant plusieurs jours. Ça donne un txakoli non filtré, aux tons orangés, offrant beaucoup de fraicheur, très juteux, avec un corps charnu, une remarquable acidité, et une finale tannique agréable.

IMG_3951

 5. Itsasmendi Artizar 2012

L’Artizar 2012

C’est un 100% Hondarrabi zuri, considéré comme le top de la nouvelle vague des txakolis,  c’est le chef-d’œuvre du viticulteur Gari Ríos, pourtant, le millésime 2012 a été  très chaud, provoquant même un stress hydrique dans les parcelles les plus sèches. C’est pourquoi Gari a choisi les vignobles les plus frais, qui en étaient à leur deuxième semaine de maturation, qui ont donné un txakoli un caractère unique, sauvage, gras, complexe et durable. Le vin a fermenté en barriques de 300 litres de chêne français et a été pendant 8 mois sur ses lies.

IMG_3939

A l’aveugle impossible de le ranger dans les Txakolis, tant il  est différent ! Excellente intensité aromatique : Fruits blancs, fleurs blanches (jasmin), pommes rôties, herbes sauvages, hydrocarbure et anis s’entremêlent. Des notes qui s’intensifient à l’aération auxquelles s’ajoutent des touches fumées et d’agrumes. Attaque en bouche dense et grasse, grand volume et complexité, élégant. On retrouve  les notes fruitées acidulées, de citron, pamplemousse, mandarine, notes légères de fruits secs et l’hydrocarbure, mais avec un boisé très bien intégré. Très salin, forte acidité, finale très élégante sur les amers, minéralité marquée, vif. Le résultat est un txakoli de garde, d’une typicité et d’une élégance singulière. 35€

6. Txakoli Txabarri Ojo de Gallo 2018

La Bodega Txabarri, a été crée en 1995, par José Domingo, il s’agit d’un domaine viticole familial situé à Zalla, il ne s’est pas toujours consacré au monde du  vin. Il travaillait dans une usine lorsqu’il a décidé de convertir la terre abandonnée de son père en un vignoble improvisé. C’était il y a plus de 20 ans. Le vignoble le plus ancien est situé à Aranguren (Zalla) où il bénéficie d’une orientation parfaite pour l’utilisation de toutes les heures de soleil, tandis que 5 ha. s’étalent sur les pentes de la maison. Il y cultive les cépages hondarribi zuri, hondarribi beltza, pinot noir, cabernet sauvignon, riesling folle blanche, dont il obtient le txakoli blanc, rouge et rosé de grande qualité. Il avait une croisade personnelle et était obsédé par sa réalisation. « Je voulais retrouver l’identité perdue du txakoli », dit-il en tenant dans sa main droite un verre rosé de Txabarri ! Il avoue que peu de gens osent en élaborer car la plupart des consommateurs préfèrent le txakoli blanc

 

http://www.txakolitxabarri.com/

L’Ojo de Gallo

Difficile de se faire une opinion sur les rosés, c’est le seul que j’ai pu gouter. Il offrait certes, une couleur séduisante entre fraise et framboise. Simple, et fruité, mais il manquait un peu de franchise ! Il transmettait quand même  des sensations des  baies rouges, sous toutes les formes, framboises, fraises, groseilles… La bouche associait des fruits rouges sauvages à des arômes de fraise, puis se terminait sur une fraîcheur et une acidité palpitante.

IMG_3941

7. Doniene Gorrondona Beltza 2018

La Bodega C’est en 1996 qu’Itziar Insausti, Egoitz Insausti, Andoni Sarratea et Julen Frías ont débuté leur projet dans le hameau de Gorrondona, à Bakio, municipalité considérée comme le berceau du txakoli en Bizkaia. Ils y ont contruit leur domaine pionniers de l’appellation, aujourd’hui, ils ont 15 hectares de vignes, y compris une vigne unique de deux hectares pré-phylloxérique de Hondarribi Beltza, toutes situées à Bakio.  Il bénéficie d’une situation géographique privilégiée, le long de la mer Cantabrique, au centre d’une vallée. Les vignes sont cultivées selon les paramètres organiques et plantées sous forme de pergola pour permettre la circulation de l’air dans ce climat humide. La philosophie de cet domaine est de produire des vins originaux avec une personnalité qui exprime le caractère des cépages indigènes et de ce terroir particulier. Les cépages Hondarribi Zuri et Beltza Hondarribi, y développent une personnalité propre.

20091209175210-050208_1-web

https://www.donienegorrondona.com/es/

Le  Gorrondona Txakoli Tinto: C’est un 100% Hondarribi Beltza issus des plus vieux vignobles de Bakio et de vignes plus jeunes plantées avec une sélection de massale de vignes centenaires. Un cépage encore méconnu et doté d’une grande personnalité. Une robe moyenne, vive. Le nez m’a transporté dans la Loire, j’avais des airs de cabernet-franc,  des nuances très variétales avec des notes à la fois fruitées (mûres, baies sauvages) et herbacées. La bouche était un peu sauvage avec des notes de piment rouge et florales ; un corps moyen, l’acidité bien enveloppée et la finale offrait des tanins, fins et souples. Frais et équilibré, légèrement acide et fruité, il ne manquait pas d’élégance.

IMG_3944

8.Doniene Gorrondona IRI 2018

Doniene Iri,  un des premier txakoli sans soufre!!! Un vin nouveau issu d’une parcelle grande altitude pour la zone et sans adjonction de soufre! Un txakolí complètement différent  à tout ce que j’avais pu gouter auparavant, sans demi-teintes: ou vous l’aimez, ou pas (dans mon cas, je l’ai très bien dégusté, j’ai adoré son caractère unique). Ce ne fût pas le cas de beaucoup d’entre nous qui ont estimé qu’il n’avait pas la typicité d’un txacoli et qu’il manquait de terroir ! J’ai apprécié sa netteté, sa modernité, ses notes fruitées marquées par la poire juteuse, et sa fraicheur absolument irrésistible. Son équilibre était parfait.

IMG_3949

9. Imanolo Garay Hegan Igin 2017

Décidément cette dégustation n’avait pas fini de nous surprendre, ce Txakoli D’Imanolo Garay, fait partie de ceux qui m’ont le plus impressionnée ! Après en avoir parlé avec quelques sommeliers basques, je me suis rendue compte que c’était leur vin culte ! Né de la collaboration du domaine Bizkai-Barne et d’Imanol Garay, c’est l’histoire d’un lieu , d’une parcelle unique de 1 ha propriété d’alfredo Egia, orientée au sud, avec une pente de 30%, altitude entre 200 et 285 mètres située à Balmaseda, à 25 km au sud-ouest de Bilbao, cultivée en agriculture écologique, avec de faibles rendements de 10 Hl / ha, et une faible intervention dans la cave. Depuis sa plantation, la parcelle  n’a pas reçu d’herbicides, en 2017, elle est passée en biodynamie. La récolte manuelle a été réalisée le 21 septembre avec une proportion significative de botrytis dans ce millésime. La fertilité y est faible, moins de 500 grammes de raisins par vigne (10 hl / ha). Il est composé d’u assemblage de cépages : 50% Hondarrabi Zuri Zerratia et 50%  de Petit Manseng (Izkiriota Txikia en basque). Le style est fidèle à la philosophie d’Imanol, il y a une oxydation recherchée dans l’élaboration, une fermentation alcoolique très lente avec des levures indigènes, après quoi il est élevé dans des amphores en grès et des fûts de chêne français. Le vin n’a  été ni filtré, ni stabilisé ou clarifié.

Si vous voulez en savoir plus sur ce vigneron très dynamique et créatif et lui aussi atypique qu’est Imanolo Garay, je vous conseille la lecture de : https://www.miimosa.com/fr/projects/une-cave-vinicole-pour-cette-grange-du-piemont-pyreneen/description?l=fr

 Hegan Egin 2017 n’est pas un txakoli typique, ici l’oxydation est recherchée, mais d’une manière contrôlée et très réussie, apportant  une vraie  complexité. Il a une couleur doré foncé, ambrée. Au nez, la palette aromatique est plus proche d’un oloroso avec des notes de noix, d’abricots secs, de citronnelle et de fenouil, de tabac,  il gagne en complexité et en nuances avec l’aération. Beaucoup d’ampleur et de droiture en bouche, une belle onctuosité,  il a de la structure et de la tension, de la salinité, il est très pointu et minéral. La finale citronnée offre une belle intensité, et  équilibre. Magnifique avec l’affirmation de saveurs intenses, insoupçonnées, surprenantes et indescriptibles, c’est un grand Txakoli de garde.  1 760 bouteilles.  Alc: 13,5%  36,90 euros

IMG_3955

10.B Berroja 2009

Le lieu es splendide, le cadre spectaculaire, c’est là que nous avons été accueillis pour la dégustation. C’est un domaine familial crée en 2001 et situé dans la municipalité de Muxika, au cœur de la réserve de la biosphère d’Urdaibai, l’un des plus grands paradis naturels de Biscaye. Il s’agit d’un vignoble de montagne d’une superficie totale de 26 hectares, répartis en différentes parcelles, sur lequel se trouve la variété autochtone Hondarrabi Zuri, qui constitue la base de la production de leurs txakolis: Aguirrebeko et Berroja

IMG_3930

Nous avons eu le privilège de gouter un 2009, dont il ne reste que quelques bouteilles. C’est un txakoli issu d’un assemblage d’Hondarribi Zuri (80%) et de Risling (20%).On percevait une très grande maturité au nez, et une évolution oxydative positive. Marqué par de la pomme mûre, et des notes de foin.  Il avait gardé de sa fraicheur en bouche et son équilibre. Je pense que depuis 2009, de nombreux progrès ont été faits et que les Txakolis acuels résisteront beaucoup mieux au temps, la plupart sont maintenant taillés pour la garde.

IMG_3946

https://www.bodegaberroja.com/

11. Ulibarri Artzai 2014

Ulibarri est un projet écologique de viticulture/élevage situé au milieu d’une parcelle de 30 hectares dans le village de Gordexola. Dans les forêts de Bizkaia, à l’intérieur des murs séculaires de la ferme-cave du XVIIe siècle, un petit vignoble a trouvé sa place, au même endroit où paissent les moutons latxas. L’emplacement du vignoble de 2,2 hectares est parfait : versant nord-sud, isolation totale, sols drainés avec un tapis végétatif optimal. En automne-hiver, le troupeau de moutons « latxa », pâture dans le vignoble, en maintenant un meilleur équilibre de fertilité dans les champs.

http://bizkaikotxakolina.eus/bodegas/bodega-ulibarri/

Ulibarri Artzai : Iker Ulibarri produit un excellent Txakoli écologique, issu des 2 cépages locaux,  Hondarrabi Zuri et Hondarrabi Zuri Zerratia,  fermenté dans en barriques de  chêne Français, élevé sur lies, sans filtrage, ni stabilisation, il a également un vieillissement minimum dans une bouteille de 6 mois. 1500 bouteilles produites.

Au nez, il dévoilait sa personnalité,  il est très différent des autres, intensément fruité qui associait les fruits blancs et les agrumes (pamplemousse), des notes  d’herbes et un soupçon de menthol, qui lui donne une note fraîche. C’est un 2014 etpourtant, il semble très jeune. En bouche il affiche la même intensité ; c’est très mur, avec des parfums de fleurs de, pomme, mais ça n’est pas lourd. Finale agréable avec cette nuance un peu acide qui le rend encore plus persistant. Combinant l’acidité et le fruité d’une manière équilibrée, lui conférant un caractère plus frais. ici l’acidité ne mord pas, elle accompagne le vin.

IMG_3957

12. Gorka Izagirre Arima Vendimia Tardia

C’est un blanc naturellement doux  de vendange tardive qui n’est pas élaboré chaque année en raison du climat difficile de la région.

Robe jaune vif d’or. Belle intensité : au nez se détachent les notes de pêche de vigne, d’ananas, des arômes d’agrumes, et de citron jaune, avec un fond d’épices douces à la cannelle et une acidité tranchante. La bouche est légèrement douce, soyeuse et enveloppante, avec un très bon équilibre sucre-acide. Avec une finale fraiche et délicate de miel de fleur d’oranger et de tons légèrement citronnés confits. Acidité spectaculaire qui garantit une magnifique évolution dans le futur.(4 000 bouteilles de 50 cl. environ 18 euros)

IMG_3961

https://www.facebook.com/BizkaikoTxakolina/posts/d41d8cd9/1864179420279611/

Voilà, j’espère vous avoir convaincu, quant à moi, je suis devenue FAN; une bonne manière de découvrir le txakoli consiste à visiter les principaux vignobles sur place.

Hasta pronto,

MarieLouise Banyols

 

 

 

 

 

Une réflexion sur “Ça bouge aussi en Bizkaia… (Volet 2)

  1. georgestruc

    Merci Marie-Louise : comme d’habitude, vos commentaires sont complets, ciselés, riches d’informations intéressantes que la passion vient napper d’un tissu d’émotions…
    Cela vaut sans aucun doute le voyage.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.