Johan Degroef nous parle du Chasselas, ce méconnu

Notre confrère et ami néerlandophone Johan De Groef (je passerai son texte original dans la langue de Vondel demain samedi), nous a envoyé ses impressions sur la dégustation de Chasselas organisée il y a quelques semaines à Bruxelles. en voici la traduction dans la langue de Molière. C’est presque une confession… 

Marco

Le Chasselas, jusqu’à présent, c’était pour moi ce vin de soif qu’on associe à la raclette, délicieux quand on rentre d’une randonnée en montagne.

Mais quelle découverte quand on a la chance d’apprendre à mieux le connaître, grâce à de pertinents accords mets et vins, bien différents des mariages rebattus où des ce sot toujours les mêmes vins qui accompagne les plats, tout aussi conventionnels ! Cette dégustation au restaurant Le Passage, à l’initiative de l’Association du Chasselas, en ce lundi d’automne, fut pour moi une éducation culinaire tout autant que vineuse, en vérité.

Le Chasselas offre clairement des arômes… discrets, une structure souple et un caractère subtil. Il est surprenant de voir combien de visages différents il peut montrer. Comme ces bouteilles plus anciennes qui sortaient étonnamment du lot. Bref, le Chasselas possède une grande adaptabilité, en termes d’accords. Son terroir sublime n’a pas eu besoin de convaincre. Après cette rencontre avec le Chasselas à Bruxelles, j’ai perdu un cliché au profit d’une riche expérience bacchique.

Mes coups de cœur du jour

Chasselas sur lie 2015 – Les Dames de Hautecour – Mont-sur-Rolle

La cuvée porte-drapeau du domaine, issue de vieilles vignes qui poussent dans calcaires à matrice argileuse. Une robe jaune doré aux tons argentés. Un nez riche de cire douce et de miel de fleurs blanches. La bouche, grâce à un élevage de dix mois sur lies, apparaît ronde et fruitée avec une jolie structure. Une finale à l’amertume légère et savoureuse. Tout à fait adéquat pour les entrées et les fromages.

www.damesdehautecour.ch

Aigle Grand Cru 2018 – AOC Chablais – Le Domaine d’Aucrêt

Blanc doré, il hume les agrumes et les pommes croquantes, richement paré de fleurs blanches. En bouche, les mêmes fruits accompagnés d’une minéralité expressive et une trépidante fraîcheur. Bien équilibré avec une longue finale élégante. Parfait pour les fruits de mer.

www.aucret.ch

Dézaley Grand Cru 2017- Epesses-Lavaux – Clos de la République

Ce vin nous vient du renommé Clos de la République qui surplombe le lac de Genève, il appartient à Patrick Fonjallaz, un grand Monsieur. La couleur jaune étincelante trahit immédiatement la richesse et un nez léger exotique d’une tarte aux pommes au périmètre décoré d’ananas et de mangue. L’ensemble relevé de coriandre et de cardamome, enrobé de miel. On retrouve le même fruité en bouche, oriental et juteux, avec une fraîcheur savoureuse intensifiée par le contraste avec quelques fruits confits et une pointe de sel. Une finale droite pleine de distinction. Un vin qui accompagne autant les plats traditionnels que les recettes ‘fusion’ au caractère exotique.

https://closdelarepublique.ch/

Chasslie 2018 – Weingut Zotz – Baden

Le grand coup de coeur du Mondial du Chasselas 2019. Et pour cette fois-ci pas un suisse, mais un Chasselas allemand de Baden. Les vignes poussent dans des lœss. Vert clair, le nez surprend par sa pointe minérale suivie de notes automnales de nèfle et de compote de pomme nuancées d’anis et de cumin. En bouche, ce vin dense à la texture onctueuse offre une minéralité structurante. Suivent des pommes et des croquantes groseilles à maquereau soulignées d’un agréable trait amer en final. Le mariage avec un Chabichou aux notes minérales est une fête.

www.weingut-zotz.de

Cure d’Attalens 1992 – Obrist S.A. – Chardonne

Une robe d’or étincelant, un nez complexe qui envahit le nez avec ses fragrances de pêche jaune et de poire mûre parfumées de quelques notes florales. Un vin riche avec une belle densité et une longue et séduisante finale. Il s’associe avec grâce à un dessert.

https://www.obrist.ch/fr

Le Chasselas vient de gagner un amoureux de plus !

 

Johan De Groef (journaliste pour In Vino Veritas)

IMG_2884.jpeg

 

 

 

6 réflexions sur “Johan Degroef nous parle du Chasselas, ce méconnu

  1. georgestruc

    J’ai appris beaucoup de choses, grâce à cet article aussi bien documenté que chaleureux. Merci Johan ! au plaisir de se retrouver à nouveau, peut-être sur un salon en vallée du Rhône…ou ailleurs.

    J'aime

  2. Ping : Chasselas: onbekend en dus onbemind ? – Les 5 du Vin

  3. Ping : Fleur de Roc, un Saint Péray de coopé… et de caractère! – Chroniques Vineuses

  4. Séverine Enescaux

    Bonjour, merci pour cet article:-)
    J’approuve à 100% votre coup de cœur pour le chasselas sur lies des Dames de Hautecour que j’ai justement rencontré cette semaine.
    Avez-vous dégusté son chasselas violet ? Un délice !

    J'aime

    1. Merci à vous Séverine. Personnellement, non, je ne connais pas cette cuvée de Chasselas violet mais j’espère bien pouvoir la déguster lors de mon prochain voyage en Suisse.

      J'aime

Répondre à Hervé Lalau Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.