Les futurs Premiers Crus de Pouilly-Fuissé

Dans la procédure nationale d’opposition publiée au journal officiel au sujet du nouveau cahier des charges de Pouilly-Fuissé, on trouve la liste des climats (ils sont une vingtaine) qui, si le projet est approuvé, pourraient être homologués comme Premiers Crus dans l’appellation.

LISTE DES CLIMATS PAR COMMUNE

Commune de Chaintré: Le Clos de Monsieur Noly, Les Chevrières, Aux Quarts, Le Clos Reyssier.

Commune de Fuissé: Le Clos, Les Brûlés, Les Ménétrières, Les Reisses, Les Vignes Blanches, Les Perrières, Vers Cras.

Commune de Solutré-Pouilly: La Frérie, Le Clos de Solutré, Au Vignerais, En Servy, Aux Bouthières, Aux Chailloux, Pouilly, Vers Cras.

Commune de Vergisson: Les Crays, La Maréchaude, Sur la Roche, En France.

Ce futur cahier des charges prévoit quelques contraintes supplémentaires pour les vins susceptibles de porter la mention Premier Cru, et notamment une baisse de la charge à l’hectare (de 10.500 kg à 9.500 kg), l’interdiction du désherbage chimique (sauf produits de biocontrôle homologués), un élevage plus long (au moins jusqu’au premier juillet de l’année qui suit la récolte) et une mise en marché plus tardive (pas avant le 15 juillet).

Toujours selon ce cahier des charges (sous réserve de son approbation), cette mention premiers crus viendrait sanctionner des parcelles reconnues comme aptes à produire des vins de qualité supérieure: « Les vins issus des meilleures situations ont acquis une notoriété qui les a fait se distinguer sous la mention «premier cru». Les climats (nom d’usage donné à un lieu-dit, ou regroupement de lieux-dits) classés en «premier cru» sont présents sur chacune des communes de l’appellation. Ils occupent les coteaux les mieux exposés, souvent en revers de roches (mont Pouilly, Roche de Solutré et Roche de Vergisson), ou les plateaux calcaires. Ces climats sont au nombre de 22 et possèdent tous une notoriété affirmée, depuis le début du XIXème siècle pour certains comme Pouilly ou après la seconde guerre mondiale pour la plupart des autres. L’équilibre particulier de ces vins et leur aptitude au vieillissement nécessitent une durée plus longue d’élevage pour pouvoir présenter au consommateur un vin à son optimum ».

Hervé Lalau

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.