Sur RFI, l’effondrement des ventes de vin

Notre consoeur de RFI Agnieszka Kumor consacre un article à la baisse des ventes de vins due au Coronavirus, sur un marché déjà mal orienté.

Le commerce mondial de vins a été touché de plein fouet par le Covid-19. L’Italie, l’Espagne et la France, qui exportent à eux trois plus de la moitié du vin produit sur la planète, ont vu leurs ventes s’effondrer en raison de la fermeture des cafés, des hôtels et des restaurants.

PUBLICITÉ

Dans le Bordelais, ce millésime 2019 est parfois comparé à celui de 1929, un millésime du siècle ! Au-delà de cette comparaison un brin mercantile, la question se pose: ce vin superbe, par sa structure et son harmonie, aura-t-il un goût amer à cause de la pandémie?

Une chute brutale des ventes

Selon les données de l’Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV), la planète viticole a produit l’an passé 260 millions d’hectolitres de vin, soit une baisse de 12% par rapport à 2018. L’Italie, la France et l’Espagne représentent la moitié de la production mondiale de vin. Ce sont aussi ces trois pays qui exportent le plus.

 

La suite  ICI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.