Le marronnier des beaux jours: les cuvées dites « estivales »!

Cet enfermement nous a privés de salons et de visites dans le vignoble ces deux derniers mois, heureusement les attachées de presse étaient là et ont continué à  nous envoyer quelques cuvées dites pour la belle saison ! Aujourd’hui donc, vous aurez droit au «marronnier» des vins d’été, car, il faut reconnaître qu’il y a des moments de l’année où certains vins se prêtent mieux à la consommation que d’autres. Ils peuvent être blancs, rosés, rouges ou effervescents, mais généralement, on attend d’eux une version plus légère, censée être plus adaptée quand arrive la vague de chaleur. Bref, on pourrait dire que les soi-disant « vins d’été », servis à des températures plus basses, sont des produits qui n’ont pas autant de corps ou de volume, qui ont une acidité agréable et rafraîchissante, et qui en même temps ont une teneur en alcool moyenne ou faible. Des vins qui se prêtent à une consommation plus facile!

Parmi les bouteilles de ce type que j’ai reçues récemment, quelques unes m’ont bien plu, d’abord parce qu’elles étaient issues de cépages surprenants qui se sont révélés savoureux et ensuite parce qu’il ne m’arrive pas souvent d’en boire et qu’ils méritent largement qu’on en parle. Mais, je le confesse toutes ne sont pas à proprement parler des cuvées estivales !

Bien sûr, en tête de liste se trouvent les vins blancs

Ceux qui sont spéciaux pour l’été,  le fait de les consommer frais mais pas glacés (sauf si ils sont imbuvables), met en évidence l’acidité agréable, apaise les sensations chaudes de l’alcool et  permet  d’en apprécier toujours les arômes et les saveurs .

Gaillac Château Clément Termes, Cuvée Mémoire 2016

 

Allez, soyons sincères, ma connaissance des vins de Gaillac se limitait jusqu’ici à ceux des domaines Plageoles et Causse Marines, et depuis peu, à ceux de L’Enclos des Braves ! C’est pourtant un vignoble passionnant avec tous ses cépages locaux, mais j’ai démarré ma vie professionnelle avec Robert Plageoles; après, quand on l’a connu lui (grâce au Docteur Parcé), on y reste attaché! Ça n’excuse pas mon ignorance, mais mon manque de curiosité pour ces vins,  car j’étais persuadée d’avoir le meilleur. Et vendre des Gaillac dans le Roussillon ou en Espagne, ça n’est pas facile non plus. Bref, j’ai dégusté avec d’autant plus d’intérêt ce Château Clément Termes, situé sur la rive droite du Tarn, au pied des coteaux gaillacois, à Lisle-sur-Tarn  (entre Albi et Toulouse). Je ne le connais pas du tout, ni Olivier & Caroline David, 7ème génération de la famille, qui accompagnent son développement à l’heure actuelle. Les vins du Château sont élaborés à partir des cépages locaux, caractéristiques de l’appellation et d’autres cépages plus connus…

«Mémoire» est issu de Muscadelle 20% et de Mauzac 80%, élevé 8 mois en barriques sur lies fines à faible température, bâtonnages 2 fois par  semaine.En réalité, ma sélection « belle saison » commence très mal, car cette cuvée mémoire n’a pas grand-chose d’un blanc estival. Certes, il y a beaucoup de fraîcheur et de vivacité dans ce vin, de notes citronnées, d’agrumes et  florales qui font qu’on pourra parfaitement le boire en pleine chaleur et s’en régaler. Mais il mérite bien mieux que ce qualificatif de vin d’été, et ce serait dommage de s’en priver le restant de l’année. Pour profiter du plaisir de ce vin, il n’y a pas de saison particulière.

Chateau Clément Termes

J’ai été surprise par sa complexité, son nez ouvert et épanoui, marqué par les fruits blancs, de pamplemousse et exotiques. La bouche offre à la fois du corps et du gras, des touches épicées, de la fraîcheur et une jolie amertume en finale. Les notes de tilleul, de citronnelle et de fruits se combinent avec finesse. Une bien jolie découverte ! Pour 9 €

IMG_5166

Vinho Verde Quinta de Soalheiro, Soalheiro Nature 2018

Cette bouteille, je la dois à mon beau-fils qui distribue entre autres des vins portugais à Barcelone. J’ai adoré ce blanc, Quinta do Soalheiro est paraît-il l’un des meilleurs producteurs de la région de Vinho Verde. Ce fut un coup de cœur et, ce qui ne gâche rien, c’est un excellent rapport qualité/prix. Il m’a offert une jolie incursion Portugaise. Pour le coup, le vinho verde blanc est un vin d’été parfait, avec lui, c’est un peu les vacances ! Pourtant, Il est quand même possible d’envisager un vieillissement pour ces vins, certains se boivent après 10 ans L’essentiel des cépages cultivés pour la production des vins de Vinho Verde sont autochtones : Alvarinho, Arinto, Avesso, Azal.

Fondé en 1982 par Joao Cerdeira et actuellement géré par son fils Luís, Quinta do Soalheiro est un petit domaine portugais situé à Concelho de Melgaço, à la pointe nord du Portugal – tout près de la frontière avec la Galice. Le nom de Soalheiro se traduit littéralement par «ensoleillé». Joao exploite un vignoble de 14 hectares, planté dans des sols d’origine granitique, à côté de la rivière Minho ; une chaîne de montagnes le protège de toute incidence météorologique, l’Alvarinho  y est majoritaire. Mon gendre m’a raconté que Luis Cerdeira est certainement le vigneron le plus avant-gardiste du Vinho Verde. Il prend des risques avec ses vins, il propose différents styles qui donnent différentes expressions. La forte personnalité de ce blanc et son originalité sont évidemment dues au sol, au climat très particulier ainsi qu’aux méthodes de viticulture en bio, ce qui profite sans aucun doute au Soalheiro Nature, mais surtout à certains principes «naturels» de Luis qui aime laisser les vins se faire eux-mêmes. Quinta de Soalheiro a été le premier domaine à se lancer dans les vins nature, sans ajout de sulfites: le Soalheiro Nature «Pur Terroir», tout comme le Soalheiro Terramatter, appartient à la gamme Soalheiro Naturais, un Soalheiro complètement différent et non filtré qui valorise la biodiversité du vignoble. En lançant ces deux vins naturels, Luis a voulu  pousser ce cépage à la limite dans son «Pur Terroir» de Monção et Melgaço, d’où est originaire l’Alvarinho.

IMG_5169

C’est un Alvarinho 100%. Une fois le raisin pressé, le Soalheiro Nature fermente spontanément dans des cuves en acier inoxydable avec des levures indigènes avec une fermentation alcoolique et malolactique complète. Lorsque le vin est prêt, il est mis en bouteille sans clarification, sans filtration et sans ajout de sulfites.

Ce Soalheiro m’a enthousiasmé, j’ai eu l’impression que le fait qu’il soit nature  me permettait de profiter au mieux de l’intensité aromatique et de la saveur complexe
de l’Alvarinho. Sa couleur est jaune vif avec une teinte verte sans turbidité; et malgré l’absence de sulfites ajoutés, les arômes et le goût sont d’une grande pureté et précision. Le nez était intensément frais avec des notes d’agrumes, des poires,  la bouche suivait avec une générosité de saveurs rondes et fraîches à la fois et une acidité racée. En résumé,  l’intensité et la fraîcheur, tout en se concentrant sur le véritable caractère variétal du cépage Alvarinho et le reflet du terroir sont les clés de la réussite pour ce vin.

IMG_5170

Le vin est mis en bouteille non filtré, il peut donc y avoir un dépôt, mais, il joue un rôle essentiel dans la protection contre l’oxydation.

https://www.soalheiro.com/en/vinhos

Juste un rosé!

Château Bellefontaine Prestige rosé AOP Costières de Nîmes 2019

L’appellation produit actuellement 40% de rosés les cépages rhodaniens y sont heureux, Grenache et Syrah en tête, qui doivent avec le Mourvèdre, représenter au moins 60% de l’encépagement, complété le cas échéant par le Carignan et le Cinsaut. Une nouvelle fois, je dois vous avouer mes lacunes dans cette zone, je crois bien  qu’à part, Château Mourgues du Grès, le Domaine Marc et Emmanuelle Kreydenweiss, la cave coopérative d’Estézargues,  le Château de Nages et le Château de la Tuilerie…, les autres domaines me sont totalement inconnus. Et donc, je n’avais jamais entendu parler du château Bellefontaine. J’ai pu lire sur leur site que: « Situé entre la Camargue et la Mer Méditerranée, le Château Bellefontaine se trouve sur la commune de Beauvoisin, à l’extrémité Sud de la Vallée du Rhône. C’est une propriété de 50 hectares d’un seul tenant, conduite en Agriculture Biologique. Déjà à la tête du Château Saint-Bénézet, Elise Bosse-Platière et Yann Soulairac dirigent le Château Bellefontaine depuis 2010».  Les cépages sont les  traditionnels de l’appellation : Syrah, Grenache, Mourvèdre pour les vins rouges et rosés, Clairette, Grenache blanc pour les blancs. Pour en savoir plus, voir ICI.

Peu importe, on n’a pas toujours besoin de connaître le domaine pour en apprécier un vin, ce rosé à classer dans les robes claires qui en principe ne m’attirent pas plus que ça, m’a pourtant convaincue, tant par son élégante présentation que par son élégance en bouche. La cuvée est un assemblage de 50 % Grenache Noir + 40 % Syrah + 10 % Viognier

IMG_5121

J’ai aimé son nez fruité, aux notes de framboises et d’agrumes rafraichissantes, en bouche, un soupçon de pamplemousse apporte vitalité et fraîcheur. C’est un vin concentré mais frais, il se montre équilibré, fin et élégant, on retrouve ces notes fruitées, avec une jolie acidité en finale. Gourmand et aromatique ce qu’il faut, harmonieux et tout fruits et en  fraicheur c’est le rosé idéal pour une soirée d’été ! À déguster jeune. Fermeture Vinoloc (bouchon verre) très appréciable. Prix moyen 8,50€.

Enfin, les rouges aussi, pour l’été:

Bien qu’avec la chaleur de l’été, le corps réclame un vin blanc très frais, il y a aussi des vins rouges qui sont parfaits pour être appréciés dans cette période estivale. Ils peuvent être tout aussi appétissants. Il suffit de savoir comment les choisir, plutôt jeunes, pas boisés ou pas trop, très souples et fruités.

Vin de France Fons Sanatis Pur Jus Lot 2019

Je vous ai déjà parlé de Benoît Braujou et de ses vins qui sortent des sentiers battus raison pour laquelle ils sont en Vin de France: je ne pense pas qu’ils pourraient obtenir l’agrément d’une appellation! Et d’ailleurs, je ne sais même pas si Benoît souhaite en faire partie car il ne veut pas «être enfermé dans le carcan standardisé des appellations». Ce vigneron atypique installé à Saint-Jean-de-Fos, près d’Aniane, n’applique aucune recette et se forge sa propre philosophie. En ouverture de son site,  il annonce : «Avec mon grand-père, j’ai appris à aimer la nature» ou encore, «mon père a toujours fait du bio sans le savoir», etc… Allez voir sur son site, il y explique sa vie, sa philosophie et son métier de vigneron sous forme de feuilleton, c’est très captivant et ludique à la fois ! Il cultive ses 7 ha le plus naturellement possible et élabore des vins nature. Je cite encore: « Pour créer un vin naturel le vigneron doit avoir l’esprit paysan dans ses vignes en les traitant avec respect et humilité. Il doit essayer de comprendre le milieu et être présent juste pour accompagner les souches à donner le meilleur. »

7C238374-44A3-4C3B-9590-B425366FD364

Ce Pur Jus rouge 2019 est un pur mourvèdre vinifié en cuve, il est nature mais sans aucune déviance… il se montre franc, juteux, rustiquement bon, authentique : un vrai vin de vigneron avec de la fraicheur. Un vin irrésistible Prix public 10€.

Chignin Mondeuse – La Belle Violette 2018, Philippe et Sylvain Ravier

Depuis que mon fils vit en Haute-Savoie, je m’intéresse beaucoup plus aux vins de Savoie, sans les connaître aussi bien je le voudrais.  Je me promets d’aller visiter cet été (si c’est possible), le domaine Ravier. Il se situe au cœur du vignoble savoyard, à Myans, un village dominé par le mont Granier. Labellisé Haute Valeur Environnementale (HVE) depuis 2019, il  compte un trentaine d’hectares sur les pentes argilo-calcaires de deux montagnes emblématiques de la Savoie viticole: le Mont Granier et la Savoyarde. Cette situation favorise une grande diversité de terroirs, de vins et d’appellations. Aujourd’hui, Sylvain, le fils de Claudine et Philippe, a rejoint l’exploitation en 2008, après avoir fait ses armes chez Georges Vernay et Vincent Dauvissat. Le domaine a intégré le Club Vignobles & Signatures en novembre 2019 et leur Gamay 2019 a été élu parmi les 119 meilleurs Gamays du monde en février 2020.

Leur cuvée Belle Violette est issue des plus beaux raisins de leurs parcelles de Mondeuse de 70 ans, implantées sur des sols d’argiles rouges de Chignin. La production de cette cuvée est d’environ  5.000 bouteilles.

diapo-header-qui-1

Le caractère typé de cette Mondeuse pourtant facile d’accès est des plus séduisants. La couleur  soutenue et vive de sa robe est très engageante, tout autant que son nez  qui regorge de notes de fruits de bigarreau, de cassis et de myrtilles auxquelles viennent se mêler des notes de violette, et d’épices. La bouche offre beaucoup de gourmandise dans le même registre fruité, ample, veloutée, souple juste avec un peu d’astringence, ce qui la rend croquante. Une vraie réussite et un vrai vin d’été, mais pas que, avec son l’élégance, cette Mondeuse a de quoi plaire à longueur d’année. Très bon rapport qualité/prix: 8,50 euros. http://vinsravier.fr/ 

SavoieMondeuseLaBelleViolettePhilippeEtSylvainRavier

Côtes du Roussillon Villages F de Fred 2018, Domaine Vaquer

Je vous parle régulièrement du domaine Vaquer à Tresserre et de Frédérique.  C’est elle qui dit « Chaque année je rajoute quelque chose. Il faut toujours que j’essaie quelque chose de nouveau ! Si on a pas d’envie ou de projet on stagne, je veux continuer d’avancer » Eh bien, voilà qui est fait pour cette année, elle vient de sortir un nouveau vin, le F de Fred, c’est la dernière née des cuvées du domaine.

Majorité Syrah 55 % environ, puis grenache et carignan à part égale, avec un élevage de 15 mois, un tout petit peu de barriques anciennes (moins de 10%) et le reste en cuve ciment. « C’est un CRV que j’ai voulu rond et gouleyant,  facile à boire mais quand même avec un certain élevage qui lui permettra de bien vieillir. Quand je dis « un certain élevage » c’était dans l’idée de ne pas mettre en bouteille trop tôt, mais d’attendre que tout soit bien fondu et semble donc plus léger (il fait 14.5 %vol) ».

IMG_5204

J’ai gouté et j’ai aimé, alors Cuvée estivale ? Oui, très certainement, ça fonctionnera, mais c’est quand même un Côtes du Roussillon Villages, on sent encore un peu les tanins, alors il ne faudra pas oublier de la rafraichir(sans trop) et en plus, elle nous ferra plaisir tout au long de l’année.

C’est un vin décomplexé, parfait pour la sortie du confinement car il a un caractère joyeux qui fait du bien. Un rouge quand même assez structuré. Frédérique répète toujours qu’elle veut vinifier des vins qui lui ressemblent, c’est réussi ce rouge est bien dans son style : énergique, sincère limite un peu Aspres, étonnant et original, qui ne renie pas son terroirl ! 6,90€ qui dit mieux?

https://les5duvin.wordpress.com/2017/06/01/frederique-vaquer-vigneronne-a-tresserre/

Domaine de Lescure – Fronton L’Instant Présent 2017

Ce Fronton m’a paru idéal, c’est une appellation qui ne me parle pas beaucoup non plus, je crois que depuis les années 90, date à laquelle je buchais, mon concours, j’en ai rarement bu ou alors par ci par là au fil de mes parcours dans les salons ! J’essaye de me remémorer quelques domaines, mais à part le Château Bellevue La Forêt et le Château Joliet, plus rien… Oui, je sais, c’est honteux, ce Domaine de Lescure est donc encore une découverte pour moi. AOC depuis 1982, « Côtes du frontonnais » peut-être suivi du nom de Fronton ou de Villaudic. Les vins sont rouges et de types assez variés. Petite production de rosés. A 20 kms au nord de Toulouse, le vignoble de Fronton est situé sur des terrasses alluviales argilo-graveleuses entre le Tarn et la Garonne. Les cépages sont en rouge et rosé la négrette (entre 50 et 70%), le cot ou malbec (maximum 25%), le cabernet franc, le cabernet-sauvignon et le fer-servadou (maximum 25% pour ces 3 derniers) et en appoint (15% maximum) syrah, gamay et cinsault.

negrette-1

 

Situé au Sud du Tarn et Garonne, le Domaine de Lescure associe la culture de la vigne (23 hectares) à celle de noisetiers (12,5 hectares). Créé en 1923 par François Cardetti, il est aujourd’hui exploité par Fabien Cardetti, son petit fils. Le cépage Négrette  y est majoritairement représenté. Sur leur site, on pourra lire que: « Boire des Fronton, avec modération, est bénéfique pour la santé ». Selon le professeur Roger Corder, scientifique anglais qui, depuis plus de 15 ans, étudie les bienfaits de la consommation de vin sur la santé, la procyanidine, un type de polyphénol qui a un effet protecteur sur certains vaisseaux sanguins, serait plus présente dans certains vins du Sud-Ouest, dont Fronton. Il en conclut que, par leurs propriétés, «la consommation de ces vins, à raison de deux à trois verres par jour, est bénéfique pour la santé ».

Ce vin est composé de 60% de Négrette, 20 % de Syrah et 20 % de Cabernet franc. L’élevage est de un an en cuve inox, pour permettre de le stabiliser et de précipiter le tartre naturel du vin. Par la suite il est mis en bouteille et commercialisé 1 an après.

J’ai adoré ce Fronton tout simple, direct, d’un rouge profond, aux reflets sombre.  Il embaume les fruits rouges et noirs, du début à la fin, jusqu’à la bouche où l’on retrouve les notes de cassis, de réglisse et de violette. Un rouge tout en souplesse, rond, gourmand, suave  et frais, aux tanins mûrs et bien intégrés. Finale joyeuse, épicée et gourmande ! Un vin original et de plaisir immédiat ! Vive la Négrette ! Prix public 7,10€

IMG_5189

http://www.domainedelescure.fr/

A suivre….

A la réflexion, mon titre est un peu trompeur, j’aurais dû vous proposer des vins plus « jeunes », des vins de soif, des vins aux arômes légers, fruités, et floraux à déguster frais, généralement considérés comme à boire dans l’année ou l’année suivant leur sortie pour qu’ils rentrent dans la catégorie des cuvées dites « estivales ». Désolée, les «bombes de fruit» ne sont pas trop ma tasse de thé…Mais, sait-on jamais ce que nous réserve la suite…  Je continue mes dégustations j’ai encore pas mal de bouteilles devant moi…

IMG_5151

Hasta pronto,

Marie-Louise Banyols

6 réflexions sur “Le marronnier des beaux jours: les cuvées dites « estivales »!

  1. David Cobbold

    Marie-Louise, je suis admiratif devant l’aspect très complet de tes descriptions des vins et de leur production.
    Pour Fronton je peux en plus de recommander quelques autres domaines ; Plaisance, Le Roc, Laurou, Boissel, Baudare et La Colombière..

    J'aime

  2. Merci David, mais tu sais, je n’ai pas beaucoup de mérite, en ce moment je n’ai que ça à faire!
    Je ne connais aucun des domaines que tu cites, que de lacunes! L’Espagne m’a isolée du vignoble français.
    MLB

    J'aime

    1. Jarold Gawin

      Très belles descriptions et qui m’interpellent également, n’étant pas non plus friand du fruit exubérant et de la rondeur, les Alvarinho sont effectivement d’excellents compagnons estivaux et Soalheiro en est une belle représentation et j’ignorais qu’ils étaient passés en Bio , je suis curieux de déguster. Votre coup de coeur pourra s’étendre au-delà de la frontière avec les Alv(b)arinho de Galice où selon moi, on trouve parmi les plus beaux blancs d’Espagne…mais je crois que vous le savez déjà!;)

      merci de votre partage

      J'aime

  3. Cela me donne vraiment très envie de déguster à nouveau avec toi, j’espère bientôt. En plus, tu cites des vins que je ne connais pas de vigneron/nes que je connais. C’est l’échange des découvertes. Porte-toi bien
    Marco

    J'aime

  4. Frédérique VAQUER

    Toujours un grand plaisir à te lire Marie Louise, et heureuse que notre « F » ait plu ! Hasta pronto vraiment et avec Marco aux grenaches du monde ? 🙂
    Frédérique

    J'aime

  5. SCHEER didier

    Bonjour Marie Louise, merci pour cette belle chronique. J’ai noté votre intérêt pour les vins de Savoie. Faisant partie d’une association @apromonde de promotion des vins de Savoie, je ne peux que vous encourager à passer un peu de temps dans notre magnifique région viticole. Depuis quelques années de jeunes vigneronnes et vignerons se sont installés, et dans le sillage de leurs aînés, subliment nos cepages locaux (Jacquere, Altesse, Bergeron, Mondeuse, Persan,…) et terroirs variés.
    Didier.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.