Retour à Domfront

Un de mes plus beaux voyages de 2019 à été celui qui m’a fait découvrir les poirés de Domfront, grâce à l’ami Dominique Hutin. J’en ai rapporté quelques bouteilles, et ce midi, je me suis fait le plaisir d’en ouvrir une (celle du Domaine Olivier, à La Ferrière). Joli flash back…

Une fois le bouchon ôté, c’est comme un génie fruité qui s’échappe, et avec lui une foule de souvenirs – le Musée du Poiré de Barenton, les remparts de Domfront; et puis, bien sûr, le Dominique qui harangue la foule, lui rappelant le respect que l’on doit à cette production séculaire, à servir dans un verre, comme le Champagne, et non dans un bol.

Dans le verre, justement, aujourd’hui, c’est toujours aussi bon, avec ces belles senteurs de poire, cette acidité qui équilibre le sucre, cette finesse.

Et le poiré, aussi bon soit-il, n’est qu’une des bonnes raisons de visiter cette belle région; une Normandie différente, riche en histoire et en patrimoine naturel. Alors, ne vous en privez pas!

Hervé Lalau

Une réflexion sur “Retour à Domfront

  1. jean pierre Glorieux

    Merci Hervé !
    Le poiré remplace fort avantageusement le vin blanc dans un poisson au four
    Sur du bar de ligne ou du maquereau c est parfait
    Je transmets là une pratique d un vieux matelot de Port en Bessin aussi à l’aise « au piano » que sur le pont de son bateau
    Oui sur un petit rafiot c est……… un petit piano !!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.