L’Églantière Chablis Fourchaume 2018

Le Fourchaume fait la fierté de la maison Jean Durup & Fils, de Maligny.
Avec L’Homme Mort, Montmain et Vau-de-Vey, c’est un des quatre premiers crus de sa gamme L’Eglantière.
Ne vous attendez pas à une explosion de fruit au premier nez – à deux ans, ce type de Chablis est encore assez farouche; à l’aération, cependant, de jolies notes d’aubépine se dégagent, suivies par une touche de citron jaune.
Votre patience sera bien récompensée en bouche – si vous n’êtes pas totalement hermétique au concept de minéralité, ami lecteur, en voici, en voila.
Avec son acidité marquée, mais pas mordante, car il y a de la chair autour, ce vin est promis à un bel avenir. Il est très Chablis, sans aucun doute, mais ne vous donne pas l’impression de vous dissoudre les papilles.
Pour rappel, la maison Durup fait partie du Club Vignobles & Signatures, dont nous avons déjà eu le plaisir de commenter quelques cuvées comme celles de Blanck, Drappier, Guilbaud Frères, Lesgourgues, Piron, Coume del Mas, Cauhapé, Couly-Dutheil, Groult, etc…

Hervé Lalau

Une réflexion sur “L’Églantière Chablis Fourchaume 2018

  1. Quand les grands climats de Chablis sont issus de bonnes pratiques, qu’ils ne sont pas troublés (ou maquillés) par la viticulture chimique et l’oenologie correctrice, ils sont les meilleures expressions du génie blanc bourguignon. Les modèles, pour moi, « Clos », Preuses » et « Forest » de Vincent Dauvissat, « Blanchots » et « Montée de Tonnerre » de Raveneau. Et ce n’est plus le cri du cépage qui parle avec toutes ces exubérances fruitées et florales, mais l’exquis toucher de bouche, la viscosité alerte, la sapidité (c’est comme cela que je nomme la sensation de minéralité). Le vin de terroir, c’est le toucher, c’est la substance. On tâte le vin comme nous le rappellent les Chevaliers du Tastevin ! N’oublions jamais, qu’avec le processus de la fermentation, nous ne buvons pas du jus de raisin aromatique, mais du vin qui, par définition, est issu de la minéralisation. L’eau est un minéral (eau minérale) et le vin est pour l’essentiel constitué d’eau. Comme le dit magistralement Bruno Quenioux : « L’eau porte tous les messages du terroir, qui se trouve sous et sur la terre. Tous ces messages sont des forces magnétiques unifiées dans l’eau. » ( La Vie mystérieuse du Vin, Cherche Midi). A condition que l’eau du terroir ne soit pas polluée, abîmée, par les engrais chimiques, les pesticides, herbicides et autres fongicides…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.