Quand Hervé parle d’Hergé

Cet après midi, en promenant mon chien dans les rues de Boitsfort, verte commune du Sud de Bruxelles, je suis passé devant la maison du génial dessinateur de Tintin, j’ai nommé Georges Remi, alias Hergé.

Pas de plaque, rien pour indiquer cette tranche du passé, mais c’est bien là, au 17 de l’Avenue Delleur, qu’Hergé a habité de 1939 à 1953.

C’est donc là qu’il a conçu une bonne partie des Tintin, du Crabe aux Pinces d’Or à Tintin au Pays de l’Or Noir en passant par L’Etoile Mystérieuse, Le Secret de la Licorne, Le Trésor de Rackham Le Rouge, Les 7 boules de Cristal et Le Temple du Soleil.

Une île en ville

La maison n’a rien de très remarquable,  sauf peut-être que ses deux façades donnent sur deux rues différentes – dont une, un étage plus bas que l’autre; ce qui la fait ressembler à un îlot, ou à un bateau. La maison suivante, d’ailleurs, se termine en pointe, comme la proue d’un navire. De là à dire que cela a donné à Hergé des velléités d’aventures en mer pour son héros, il y a un pas que seule mon imagination m’a fait franchir.

C’est du Belge

Il a fallu que je m’installe en Belgique, dans les années 1980, pour que je réalise que Tintin et son créateur étaient belges; et même, que certaines planches de ses albums étaient inspirées d’endroits situés à Bruxelles ou dans les environs.
Les amateurs de BD seront peut-être surpris d’apprendre qu’un autre auteur célèbre a grandi et vécu non loin de là (rue du Brésil), à savoir Franquin, l’auteur de Gaston Lagaffe.

Et le vin dans tout ça?

Le rapport avec le vin? Pas le moindre. Même si, c’est sûr, Hergé était plus porté sur le nectar de Bacchus que sur les sodas (ni l’eau minérale de Klow, ni le Sani-Cola).
Les amateurs se rappelleront sans doute du Fendant du Valais, dans L’Affaire Tournesol, ou encore du rosé portugais, dans Le Crabe aux Pinces d’Or. Sans oublier le whisky Loch Lomond (Cf L’Ile Noire).
Les Tintinophiles qui m’ont suivi jusqu’ici apprécieront, j’espère, ces photos chargées d’une dose d’histoire de la BD. Les autres voudront bien excuser cette digression.
Hervé Lalau

Une réflexion sur “Quand Hervé parle d’Hergé

  1. georgestruc

    Tintin est entré dans ma vie en 1952. L’album qui m’ a été offert à cette époque était : « Les sept boules de Cristal », un thriller extraordinaire ; la momie de Rascar Capac a nourri mes rêves/cauchemars pendant de nombreuse nuits. La « ligne claire » dans toute sa pureté et une intrigue digne des meilleurs polars. Un œuvre remarquable !! Le Temple du Soleil en constitue la suite également fascinante. Au pays de l’Or noir, pour qui s’intéresse au Moyen Orient, est fondé sur des événements tout à fait historiques, transcris de façon limpide dans cette aventure. La même année, j’ai été gratifié, pour bonne conduite et bonnes notes, de l’achat hebdomadaire de Spirou. Et je n’ai jamais cessé d’acheter Spirou. Vous imaginez les cartons que cela représente. Avec Hergé et Franquin à mon chevet, la BD, comme on dit, fait partie de ma vie. Quel plaisir…J’ignorai que L’Affaire Tournesol avait été traduite dans ce patois de type chablaisan. Trois albums ont fait l’objet de traductions en provençal (Les sept boules de Cristal, le temple du soleil et les bijoux de la Castafiore). Le senhor Oliveira da Figueira est le seul que l’on voit un verre ou une bouteille de vin à la main dans toute la suite des albums de Tintin. Le Whisky du capitaine, c’est autre chose…Aimer la vigne, le vin et être tintinophile; j’oserai dire qu’il y a là une sorte de corrélation…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.