Alcool et violence, attention aux amalgames

Voici quelques jours, mon attention a été attirée vers un « machin » gouvernemental qui s’intitule MILDECA (Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives) et qui s’est fendu d’un communiqué sur les liens entre consommation d’alcool et violence. Très curieusement, je ne trouve plus trace de ce communiqué sur le site de ce même MILDECA, qui existe pour lutter contre toutes sortes d’addictions, ce qui est une mission utile.

Mais j’en ai retrouvé la mention parue sur le site de Vin & Société.

Comme dans d’autres cas, on peut supputer une certaine porosité entre le MILDECA, organisme d’état et les lobbyistes de l’ANPAA et on sait à quel point cette dernière association, qui est financée par nos impôts, pratique facilement les amalgames en tous genres, voire adopte des positions extrêmes vis-à-vis du vin, considéré trop souvent comme simplement de l’alcool et donc intrinsèquement dangereux, sans tenir compte de ses spécificités.

Lorsque Vin et Société, qui représente la filière du vin en France, a fait part de son inquiétude devant ce nouvel angle d’attaque qui consiste à lier consommation de boissons alcoolisés et des accès de violence, j’ai pensé bêtement à mon cas particulier. Quand je bois un peu trop, ma tendance serait plutôt de devenir plus tendre, plus sentimental et de fuir toute forme de violence. Cela est surement le cas d’autres personnes. Je ne nie pas le fait que la consommation excessive d’alcool puisse avoir un effet inverse sur certaines personnes, mais en faire un principe me semble éviter la pensée complexe et opter pour l’amalgame simpliste. La violence est très certainement pluri-factorielle et ne peut pas être attribué à une seule cause.

Peut-être que cette réalisation tardive explique le retrait de ce communiqué du site de la MILDECA ?

A propos de l’ANPAA, j’ai appris qu’un des ses dirgieants, le Dr Serge Reynaud est décédé récemment. Cela ne me réjouis pas du tout. Cepandant cela me rappelle le souvenir d’un entretien radio que j’ai eu avec ce professeur basé, je crois, à Reims. C’était au début de l’émission de radio In Vino, à laquelle je participe depuis 2004. Nous étions à cette époque sur l’antenne de BFM Radio. et nous voulions donner aussi la parole aux « anti-alcool ». Ce Docteur Reynaud état donc à l’antenne par téléphone dans une de nos premières émissions et c’était l’époque du débat parlementaire sur l’apposition du logo « femme enceinte » sur tout les flacons de boissons alcoolisée. Je me souviens d’avoir demandé au docteur ce qu’il en pensait et il était évidemment pour. Puis je lui ai demandé ceci : « mais docteur, j’ai deux autres questions : 1). Est-ce que vous croyez que toutes les femmes que vous visez lisent en détail les contre-étiquettes des bouteilles ? et 2). Je crois que la visite médicale est une obligation pendant la grossesse. Est-ce que le médecins n’ont pas un rôle essential à joueur dans la prévention à ce moment là ? Il n’a pas répondu à la première question mais sa réponse à la deuxième m’a stupéfait ! Il m’a dit : « Vous croyez qu’on a le temps de faire cela ? » Je suis resté bouche-bée ! Pour moi cela méritait un carton rouge pour faute professionnelle ou ce que vous voulez, mais cela m’a démontré que ces gens ne sont pas cohérents.

David Cobbold

2 réflexions sur “Alcool et violence, attention aux amalgames

  1. georgestruc

    Ils ont raison, ces pourfendeurs de l’amalgame entre alcool et vin : je deviens violent (en paroles…) envers eux dès que mes lèvres touchent le bord d’un verre de vin. Leurs oreilles doivent siffler, comme on dit, mais cela ne dure que quelques secondes étant donné que le plaisir de partager un bon vin en famille ou entre amis annihile toute velléité de rester dans cet état de violence primaire…

    J'aime

  2. entièrement d’accord.
    Les femmes enceintes sont en France la population la plus suive d’un point de vue médical, avec visites régulières obligatoires. Personnellement, je me suis toujours refusé à apposer ce logo ridicule sur mes étiquettes.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.