Cru Condrieu, la grande dégustation

Condrieu a fêté ses 80 ans d’appellation l’an dernier; les hommages ayant été compliqués à organiser, un écho sous la forme d’une dégustation s’imposait. 

                                                photothèque Inter Rhône

On n’aurait jamais cru, ni espérer recevoir autant de cuvées à déguster. Il nous a fallu un peu de temps pour s’y consacrer pleinement, et quel plaisir ! Très peu de vins nous ont déplu, du coup, vu le nombre de flacons sélectionnés, nous publierons les commentaires en trois parties, à la suite, ces vendredi, samedi et dimanche.

Il n’y a aucun classement dans cette suite de domaines.

Ont participé à tout ou partie de ce marathon de dégustations (bien agréable): Hervé Lalau, Johan De Groef, Daniel Marcil et votre serviteur, Marc Vanhellemont. 

François Villard

Les Terrasses du Palat 2019 Condrieu

Jaune vert au nez inattendu de tabac blond, vite suivi d’abricot, de pêche et de poire parfumé d’une branche de romarin. La bouche croquante développe d’emblée une très belle fraîcheur encore boostée par le trait délicieusement amer de la réglisse. La texture onctueuse apporte un agréable confort buccal. La finale nous emporte aérienne.

Les Viognier de 25 ans poussent des granits à quartzite de Chavanay et de Vérin. Vendange manuelle, pressurage direct, fermentation avec levures indigènes en fûts, bâtonnages hebdomadaires. Élevage de 11 mois sur lies sans soutirage en fûts neufs pour 15% et 85% en bois de 3 à 5 ans. 35€

Le Grand Vallon 2019 Condrieu

Vert jaune au nez grillé qui évoque le cade, une note d’hydrocarbure apparaît aussi. La bouche démarre sur la tension minérale qui apporte de la fraîcheur, suivie de celle des fruits, abricot, pêche et poire soulignés par l’amertume de la réglisse. S’y ajoute pour rafraîchir encore un très léger frisant. Le tout bien lové dans ne texture velouté qui renforce l’impression de richesse.

Les Viognier de 20 ans poussent dans des granits à quartzite et des lœss. Vendange manuelle, pressurage direct, fermentation avec levures indigènes en fûts, bâtonnages hebdomadaires. Élevage de 11 mois sur lies sans soutirage en fûts neufs pour 25% et 75% en bois de 3 à 5 ans et 4 mois en cuve inox. 39€

DePoncins 2019 Condrieu

Jaune vert dont le nez minéral rappelle l’éclat de silex qui étincelle et fait éclater les notes d’abricot et de rose. La bouche fruitée se rafraîchit d’une feuille de menthe et d’un rien de gentiane. La texture un rien rugueuse évoque un relief tannique. Des épices, du poivre, de la sauge, des graines de coriandre, lui donnent un caractère terrien agrémenté d’une tension minérale légèrement saline. Bel équilibre.

Les Viognier de 20 ans poussent dans des granits micacés. Vendange manuelle, pressurage direct, fermentation avec levures indigènes en fûts, bâtonnages hebdomadaires. Élevage de 11 mois sur lies sans soutirage en fûts neufs pour 35% et 65% en bois de 3 à 5 ans et 6 mois en cuve inox. 43€ www.domainevillard.com

De Boisseyt (Decelle)

Les Corbonnes 2018 Condrieu

La robe vert doré se parfume tendrement de citron confit teinté de mélisse et de sauge. La bouche apparaît opulente, mais rafraîchie d’un rien de menthol. Puis fleurissent les accents de rose et de lavande emportés l’instant d’après par l’amertume gourmande d’un zeste de cédrat. Le vin joue au va-et-vient entre la maturité douce et la fraîcheur amère, cela lui donne une dynamique des plus agréables.  

Les Viognier poussent dans des gneiss granits riches en quartz. Vendanges manuelles, pressurage doux. Élevage de 9 mois en foudres de 8 Hl. 32€ www.deboissyt.com

M. Chapoutier

Invitare 2018 Condrieu

Robe vert jaune au nez qui se pare d’un bouquet de fleurs d’oranger, de genêt et de mimosa rafraîchies de quelques branches de menthe. La bouche s’appuie sur un très léger perlant pour s’aviver et mettre en évidence par cette tension des saveurs de pêche, d’abricot et de bigarreau bien relevés de poivre blanc. Une tension minérale relance la sapidité pour jusqu’à la finale nous accompagner. Frais et savoureux. 

Les Viognier poussent dans des sols de schistes et de granits altérés. Vendange manuelle, pressurage direct et débourbage à froid de 48h. fermentation en cuve inox, élevage 15% en barriques neuves et 85% en demi-muids de 1 à 2 vins. 40€

Lionel Faury

Condrieu 2018

Jaune vert pâle au nez très floral qui évoque le muguet, le chèvrefeuille et la reine des prés. Quelques fruits viennent ensuite, la pomme, la poire et la pêche blanche. La bouche à la fois croquante et onctueuse comme la chair d’abricot, de melon et de pêche jaune se parfume d’un rien de poudre de riz. Des aromates au goût de sauge et de graines de coriandre apportent leur note épicée. Texture soyeuse et fraîche.

Les Viognier poussent dans des sols granitiques exposés sud sud-est. Vendange manuelle, pressurage direct, débourbage de 24 à 36 h. fermentation en cuve inox avec bâtonnages à la fin. Fermentation malolactique en demi-muids de 500 et 600L. Élevage de 9 mois sur lies. 33€

Condrieu 2012

Vert jaune lumineux au nez minéral qui rappelle presque les embruns maritimes, ça décoiffe. La bouche très fraîche offre des saveurs de tabac, de havane, rafraîchis de citron confit. Puis viennent des gelées de mirabelle et de groseille parfumées d’un rien de poudre de riz. Le vin reste vraiment jeune, gardant sa dynamique et sa texture veloutée. 65€

La Berne 2018 Condrieu

Jaune vert au nez de jasmin et de lilas qui apporte tout de go de l’élégance. Les confits, citron, kumquat, abricot et mangue qui apportent eux de la gourmandise. La bouche au très léger dégagement gazeux renforce l’impression tannique. Et puis, il y a cette élégance retenue aux subtiles notes d’agrumes et de fleurs blanches, cette structure serrée, la délicatesse des épices, qui nous font dire que ce Condrieu a de la race.

Les Viognier de 50 ans poussent dans des granits exposés au sud. Vendange manuelle, pressurage rapide en pressoir pneumatique, débourbage de 24 à 36 h. fermentation en cuve inox avec bâtonnages à la fin. Fermentation malolactique en demi-muids de 500 et 600L. Élevage de 9 mois sur lies. https://vins-lionel-faury.fr/

Pierre Gaillard

Condrieu 2019

Jaune doré au nez de pêche de vigne, d’abricot bien mûr, de melon confit qui viennent parfumer du pain d’épices. La bouche d’emblée gourmande, une gourmandise puissante, qui nous offre de la réglisse, des agrumes confits. L’élégance vient après, tout aussi puissante que gourmande, boostée par la texture enveloppante. Riche, profond et frais !

Les Viognier poussent sur les coteaux de Côte Bellay et de Boissey, Malleval, exposés plein sud. Vendange manuelle, fermentations alcoolique (15°-18°C) et malolactique en barriques, élevage de 8 mois en barriques dont 10% neuves avec bâtonnage hebdomadaire. 32€

L’Octroi 2018 Condrieu

Doré vert, nez de fruits confits qui évoque le coing, la pêche, la mangue saupoudrés de poivre et de cumin. La bouche offre une texture veloutée, celle de la chair grasse des fruits, de l’arrondi des épices douces, couplés à une très belle fraîcheur, une amertume racée. Puis vient une note de gingembre qui renforce la tension apportée par l’assise minérale.  

Les Viognier poussent dans des sables granitiques orientés au sud. Vendange manuelle, fermentations alcoolique (15°-18°C) et malolactique en barriques, élevage de 8 mois en barriques dont 10% neuves avec bâtonnage hebdomadaire. 39€

www.gaillard.vin

Guigal

Condrieu 2019

Vert jaune brillant, le nez évoque l’écorce de citron jaune confit, la chair d’abricot et la guimauve. La bouche charmeuse, onctueuse, délicatement parfumée d’abricot et de pêche jaune, se rafraîchit de cédrat. Celui-ci partage son amertume avec les accents amers du romarin. La longueur lie textures et arômes pour nous offrir une agréable gourmandise.

Les Viognier de 25 ans poussent dans un sol granitique en terrasses et coteaux abruptes. Fermentation en pièces neuves et en cuves inox. Fermentation malolactique faite. Élevage 1/3 en fûts neufs, le reste en cuve inox. 33€

La Doriane 2019 Condrieu

Doré clair, il hume la tisane de simple mêlée d’une pincée de thé Assam au caractère grillé. La bouche confirme par son trait fumé l’impression du toasté qui vient titiller la fraîcheur du fruité. On hésite entre puissance et élégance, tout y est, mais demande un peu de temps pour harmoniser son équilibre. C’est la finale qui nous dit aujourd’hui la beauté des chairs de pêche blanche et des boutons de camomille matricaire.

Les Viognier 35 ans viennent de 5 parcelles, Côte Chatillon au sol schisteux et silico-calcaire, Coteau de Chery et Vernon granitiques, Colombier granit décomposé et Volan aux granits à oxyde de fer. Vinification et élevage en pièces de chêne neuf pendant 8 mois. Fermentation malolactique faite. 62€  www.guigal.com

Anthony Paret

Lys de Volan 2019 Condrieu BIO

Vert jaune brillant, le nez nous parle tout de go de poire fondante, de pomme douce, paré d’une délicate feuille de tomate. La bouche avoue d’entrée sa richesse, son onctuosité, sa multitude de fruits confits, juste rafraîchis d’un rien de citron aidé d’une tension minérale légèrement salée et bienvenue.

Les Viognier poussent en terrasses dans les granits et les schistes à mica de Volan à Malleval. Vendange en cagettes, vinification sous contrôle des T°, élevage de 10 mois sur lies fines en barriques neuves, malo faite. 36,55€

Par contre, je n’aime guère la bouteille, trop longue, elle détonne

Les Ceps du Nebadon 2017 Condrieu BIO

Or vert lumineux, nez d’amande grillée légèrement poivrée parfumé d’une goutte de vétiver. La bouche étonne par sa fraîcheur au goût de groseille blanche et de bigarreau soulignée d’un rien de grillé révélateur de l’élevage. La texture reste légère, délicate, demande encore un peu de temps pour révéler toute sa complexité.

Les Viognier viennent du coteau de Rochecourbe et la côte Bellay à Malleval, du coteau de Luzin à Chavanay. Les sols en terrasses se composent de granits altérés, de mica. Vinification avec malo faite en pièces, élevage en de 10 mois en barriques sur lies fines avec bâtonnage. 30,35€ 

Et en prime, les impressions d’Hervé  

Marc m’a fait l’amitié de me demander mon avis, alors le voici.

Rien de mieux qu’une large dégustation comme celle-ci, qui nous a tenu en haleine pendant plusieurs sessions, pour se remettre les idées en place sur une appellation.

Condrieu, je l’avoue, n’est pas une de celles que je pratique le plus. Et mon idée du viognier était sans doute un peu faussée par les nombreux avatars que j’ai pu déguster de ce cépage, qu’ils viennent du Midi de la France ou de plus loin encore – Suisse, Espagne, Italie, Australie, Afrique du Sud, Etats-Unis ; vu qu’après avoir failli disparaître de Condrieu, son berceau, il a connu ces dernières années un grand essor.

Oui mais là, nous avions l’occasion de goûter « the real stuff », la version originale. Et je l’avoue, j’ai été séduit.

Pas tant par la richesse aromatique du cépage, que je connaissais, que par la diversité des styles de vin que peuvent en tirer les vignerons et les vigneronnes de Condrieu. Certains misent sur les cuvées parcellaires, pour exprimer les différences subtiles de sols ou d’expositions, d’autres jouent plutôt sur l’élevage, d’autres encore sur les deux. Et tout, ou presque, fonctionne.

Et puis, moi, mécréant, qui pensais que le viognier devait se boire jeune, sur ses notes gourmandes d’abricot et sa pêche, j’ai découvert qu’il pouvait très bien vieillir, acquérir une autre dimension, une autre complexité, tout en gardant, dans les meilleurs cas, pas mal de sa séduction aromatique.

Bref, il y a longtemps que je n’avais été aussi enthousiasmé par une appellation, et par tant de ses vins.

Je ne me rappelle plus exactement combien de vins nous avons dégusté au total (merci, en passant, à tous ceux qui nous ont confiées leurs bouteilles, qui représentent un certain prix), mais ce que j’en retiens d’abord, c’est qu’il n’y a eu quasiment aucun déchet. Il y a bien sûr des vins qu’on préfère, mais là n’est pas la question. La question, c’est de savoir si Condrieu vaut la peine de sortir quelques sous de son portefeuille. Et la réponse est oui.

Et transcendant les qualités de tel ou tel producteur, moi, j’ai ressenti qu’il y a vraiment UNE qualité Condrieu, la marque d’une origine, d’une communauté, une vraie raison d’être pour cette appellation, ce qui n’est pas le cas partout, n’en déplaise à l’INAO.

Alors, je ne doute pas que si vous faire l’acquisition d’une des bouteilles que nous avons sélectionnées, vous aurez autant de plaisir que moi.

La suite demain, même endroit

Marco

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.