Normandie végane

Un propagandiste des idées animalistes, Léo Le Ster, très actif sur twitter, se félicite que la Normandie soit de plus en plus végane.


Moi, j’imagine une Normandie où l’on n’utiliserait plus de lait (produit animal), ou on «n’exploiterait» plus les vaches (qui se trairaient toutes seules).

J’imagine une Normandie végane sans Camembert de Normandie AOP, sans Livarot AOP, sans Pont-L’évêque AOP, sans Neufchâtel AOP, sans Beurre d’Isigny AOP…, sans moutons de prés salés, sans viandes de race normande, sans haras, sans courses de chevaux, sans basset normand…

Pensez-y, quand vous achèterez votre prochain vin végan. 

Soutenez-vous vraiment cette démarche, avec tout ce qu’elle suppose?
En acceptant que l’on remplace le blanc d’œuf ou la colle de poisson pour coller le vin, donnez-vous carte blanche à des activistes comme M. Le Ster?

Attention, il n’est pas dans mes intentions d’interdire à quiconque de manger ou de raisonner végan, je crois trop dans les valeurs de la liberté. Mais c’est à cause d’elles, justement, que je réclame de pouvoir continuer à manger carné ou lacté et à boire des vins qui ne respectent pas le cahier des charges de la philosophie et de l’institution végane.

Et je réclame donc à ce titre de ne pas être d’accord avec eux.

Hervé Lalau

 

4 réflexions sur “Normandie végane

  1. georgestruc

    Ce cher monsieur aurait-il oublié que nous avons une dentition d’omnivore, un système digestif et une physiologie relevant de cette même caractéristique ? Qu’il aille enseigner aux lions de ne plus manger de gazelles et aux crocodiles de bouffer uniquement des algues…
    Ces gens-là sont dangereux ; ils sont aussi nuisibles que ceux qui rejettent les grands principes de l’évolution. A enfermer avec des rats ; on verra bien s’il préfèrera se laisser mourir de faim ou manger des rats…

    Aimé par 1 personne

  2. David Cobbold

    Oui, bien d’accord aussi. Le problème des végans est qu’ils oublient de penser au cri de la carotte qu’on arrache de sa terre, ou, pour rester en terre normande, de la pomme qu’on sépare de son arbre. Ou vas s’arrêter cette connerie ?

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.