La nouvelle fiche signalétique de la viticulture française

Vous trouverez ci-dessous deux fiches synoptiques éditées par le Ministère de l’Agriculture sur la filière viti-vinicole en France.

La première date de 2018, la seconde vient juste d’être publiée.

Tous les indicateurs ne sont pas exactement comparables, mais certains donnent une assez bonne idée de l’évolution récente: forte progression du nombre d’hectares cultivés (de 750.000 à 796.000!) et du volume de production, mais forte baisse du nombre d’entreprises (de 85.000 à 65.000); montée en puissance du bio (même s’il reste minoritaire, à 14% de la surface en vignes) et de la certification HVE (11% des exploitations); importance du secteur dans la production agricole totale, importance pour les exportations françaises, mais aussi importance des importations de vins en France, données d’emploi officielles, etc…

La fiche 2018
La fiche 2021

Mon analyse

Se dessine donc pour moi le portrait d’une viticulture plus concentrée et plus productive (même si le rendement moyen à l’hectare a légèrement baissé, de 60 à 59 hl/ha); mais aussi, d’une viticulture toujours plus dépendante des marchés extérieurs. En creux, j’y vois aussi une offre peut-être pas toujours adaptée à la demande des nouveaux consommateurs français (plus axés sur le prix, effrayés par les campagnes anti-alcool, ou tout simplement moins intéressés par le vin?); ni adaptée à la conquête de marchés étrangers qui accèdent au vin, car misant un peu trop sur les AOP, quand ces marchés attendent plutôt des vins de cépages et des premiers prix. A moins bien sûr que, compte tenu des facteurs de production (coûts salariaux, taxes, contraintes administratives…), la voie d’une production à haute valeur ajoutée soit la seule envisageable?

A ce sujet, on notera la hausse sensible du prix moyen des vins exportés (6,69 euros le litre en 2017, 7 euros en 2019). Il faudra cependant attendre les prochaines fiches pour pouvoir mesurer l’effet Brexit sur les exportations, notamment celles de Champagne, dont le marché britannique est un gros débouché, et où la crainte de hausses de taxes a sans doute provoqué des achats de précaution.

Hervé Lalau

Une réflexion sur “La nouvelle fiche signalétique de la viticulture française

  1. Hervé, je partage ton analyse totalement et ton article du jour rejoint, comme par miracle, celui que je suis en train de pondre pour demain et qui sera, peut-être, plus confus que ton raisonnement. Je ne suis pas très optimiste quant à l’avenir mais j’espère quand même un sursaut dans la manière dont nous concevons la consommation du vin en France.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.