Bribes du Languedoc

Parfois mes articles sur ce site proviennent d’une sorte de projet établi, voire, plus rarement, d’une recherche spécifique, souvent autour de la dégustation. Mais, le plus souvent, le sujet émerge d’un hasard, d’une rencontre, ou simplement de l’arrivée d’une série d’échantillons non-sollicités qui constituent ensuite une sorte de thème. On pourrait appeler ce type d’hasard, pour emprunter un concept et un mot de ma langue maternelle , »serendipideux ».

Vendredi dernier je passe donc à mon lieu de stockage, l’excellent Chemin des Vignes à Issy-les-Moulineaux, pour prendre livraison des vins de Beaujolais que j’avais acheté suite à une récente dégustation qui m’a donné bien du plaisir et dont j’ai rendu comte ici. J’y trouve aussi plusieurs cartons de vins de Languedoc, de différentes appellations et producteurs, qu’on m’avait envoyés. De quoi faire une dégustation à thème, d’ou mon titre « Bribes du Languedoc ».

Les appellations concernées sont les suivantes : Languedoc, Terasses du Larzac, Grès de Montpellier, Saint Chinian, et aussi un vin en IGP Saint Guilhem-le-Desert.

Trois blancs et un rosé ouvriront le bal, et non sans de bonnes surprises, bien que je n’apprécie que modérément la plupart des vins blancs de cette région.

Château Capion blanc 2016, AOP Languedoc (roussanne et viognier)

La bouteille est bien trop lourde et ce flacon était à la fois bouchonné et oxydé. Défaut.

Château Capion blanc 2017, AOP Languedoc (roussanne et viognier)

Toujours cette bouteille trop lourde, mais qui contient, cette fois, un très bon vin. Le beau nez est bien arrondi par un élevage intelligent, lui donnant du volume sans écraser le fruit. On sent clairement des fruits à noyau et tropicaux, mais aussi une jolie note citronnée qui apporte de la fraîcheur. En bouche il a de la puissance mais aussi de la finesse et une acidité surprenante qui semble bien intégré. Très bon vin riche mais bien équilibré.

Blanc de Pech Menel 2017, Saint Chinian (14 euros : rolle, grenache blanc, viognier, roussanne)

Dans un style volontairement (?) oxydatif, ce vin a de la richesse et un bon niveau de complexité. Saveurs intéressantes, un peu ternies par cette oxydation. Une texture ferme et une acidité juste moyenne. Acceptable.

Les Eminades, Montmajou 2019, Saint Chinian (15 euros : grenache blanc et marsanne)

Une légère présence de gaz. Nez marqué par des arômes végétaux (chou, herbes plus de l’écorce de pamplemousse). Assez vif en bouche : on dirait presque un vin de Loire !). Vin vibrant d’une bonne longueur. Bon vin.

Mas de Carrat, Roche Longue, Rosé de Garde 2019, AOP Languedoc (prix inconnu : grenache et syrah)

Nez dans la gamme habituelle citron/pamplemousse. Banal ! Mais il y a du fruit et un certain agrément en bouche. Acceptable.

Maintenant une dizaine de vins rouges, la plupart pas très adaptés à la température ambiante de la saison, bien que j’ai pris soin de les rafraîchir. 

Mas de Carrat, Décidément 2019. AOP Languedoc (prix inconnu : syrah, grenache, carignan)

Nez intéressant et attractif de fruits noirs avec des parfums de garrigue. Le corps est moyen, assez chaleureux avec une bonne présence et bouche. Bon vin.

Mas de Carrat, Joséphine 2018, AOP Languedoc (prix inconnu : syrah et grenache)

Nez bien trop marqué par son élevage avec des notes lourdes de torréfaction et de goudron. Cela domine aussi en bouche que j’ai trouvé sur-extraite et avec des tannins amers. Peu de plaisir ici. Non !

Mas de Silène 2019, AOP Grès de Montpellier (10,30 euros : syrah, grenache, cinsault)

Un des domaines de l’empire viticole de Jean-Claude Mas. Nez fin et joliment fruité avec aussi du fond. Ce dialogue entre fruit et structure se poursuit en bouche pour un vin qui donne du plaisir sans être dépourvu de caractère. Bon vin d’un excellent rapport qualité/prix.

Domaine Silène, Des Peyrals 2019, AOP Grès de Montpellier (20 euros : syrah, grenache, cinsault)

Nez intense avec un bon fond de fruits noirs, mais aussi marqué par son élevage avec notes de caramel et d’épices. Charnu et puissant en bouche, peut-être un peu trop concentré. En tout cas c’est un vin plus adapté à des températures hivernales qu’estivales. Bon vin.

Château Viranel 2017, AOP Saint Chinian (10 euros : syrah, grenache, mourvèdre, carignan)

Nez fringant et expressif avec pas mal de complexité et la parfaite intégration d’un élevage qui a su rester discret (20% en fûts). Texture relativement fine pour la région et un vin vibrant et plein de caractère qui n’exprime pas que du fruit. Bonne longueur et équilibre et, pour ce prix, un très bon vin.

Olivier Raymond, Roquebrun 2019. (20 euros : syrah, grenache)

Ce vin nous laisse un peu perplexe. Nez très épicé/boisé et dont l’élevage (14 mois en barriques neuves) a clairement pris le dessus sur le vin. En bouche la fruit émerge bien et on arrive presqu’à un équilibre en finale. Acceptable mais trop cher.

 Domaine de Saint Cels, Mille Etoiles, 2017 (16 euros : syrah, grenache, mourvèdre)

La bouteille est trop lourde. Une belle suavité marque ce vin, aussi bien au nez qu’en bouche. C’est un vin assez complet, puissant mais bien équilibré. Très bon vin.

Mas d’Albo, Augustin 2017, Saint Chinian (7,50 euros : mourvèdre, syrah, grenache)

C’est pas cher mais semble malheureusement affecté par la présence de brettanomyces, donnant un nez d’écurie et une bouche pâteuse et rêche. Défaut !

Puis viennent une série de vins d’un seul domaine, le Château Capion, dont deux millésimes du blanc figurent ci-dessus. Je déplore l’usage par ce château de bouteilles si lourdes qu’elles pourraient me servir comme haltères pour mes séances de gym !

Domaine de Capion, Cabernet Sauvignon 2018, IGP Saint Guilhem-le-Desert (prix inconnu)

Bouteille lourde. Nez mentholé et de poivron. Du bon fruit en bouche sur une trame tannique qui a du répondant. Il mériterait d’être attendu 3 ou 4 ans de plus, mais c’est un bon vin.

Château Capion, Le Chemin des Garennes 2018, AOP Terrasses de Larzac (prix inconnu)

Nez agréable est expressif avec ses arômes de baies sauvages et de garrigue. Assez souple et plaisant en bouche, c’est un vin de corps moyen, fin et digeste, qu’on peut boire en toute saison. Bon vin.

Château Capion 2016, AOP Terrasses de Larzac (prix inconnu)

Bouteille trop lourde. Nez intense qui mêle des fruits noirs avec des épices, de la vanille et de goudron. On sent un peu trop l’élevage mais il y a un bon caractère juteux en bouche malgré une dominance de l’extraction et/ou de l’élévage qui durcissent la finale. Acceptable, mais en hiver uniquement.

Château Capion, Le songe d’Eocène 2016, AOP Terrasses du Larzac (prix inconnu). Encore une bouteille lourde et probablement la plus lourde de toute la série !  A la pesée, et à vide (voir photo à gauche) cela fait 1kg 200, et juste 2kg pleine. Cela laisse songeur…même Eocène que je ne connais pas). Nez très boisé. C’est dense, bien charnu et très puissant mais c’est franchement à réserver à une consommation hivernale. Bien fait dans un style massif qui peut plaire à certains (mais pas à moi). Acceptable, sauf le flacon.

David Cobbold

7 réflexions sur “Bribes du Languedoc

  1. Quand c’est lourd, ça pèse évidemment sur le prix de revient donc fatalement sur le prix payé par le consommateur lequel a l’impression de choisir un grand vin. Au final, pour l’observateur-consommateur avisé, il en ressort exactement la même sensation de gâchis semblable à celle que laisse un gros 4X4 surpuissant utilisé en ville par un citadin qui se croit au-dessus des autres. La bouteille lourde, c’est pour les frimeurs. À moins qu’en la bricolant un peu on la transforme en lampe de chevet pour le salon ou la chambre d’amis !

    J'aime

    1. C’est une triste réalité applicable à tous les corps de métier !
      Toujours plus dehors pour moins dedans !
      C’est pourquoi nous avons besoin de « gens du vin » pour parler vrai et terroir !

      J'aime

  2. Merci pour ce bel article David !
    Très heureux de lire des commentaires aussi « vrais » !

    « Nez fringant et expressif avec pas mal de complexité et la parfaite intégration d’un élevage qui a su rester discret  »

    La porte du Domaine est grande ouverte… pour ceux qui ne l’étalent pas trop 😉

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.