Cahors, la patrie du Malbec

On est toujours curieux de déguster quelques Cahors, histoire de voir l’évolution de l’appellation. Ses vins ont connu autant le succès que la mise au placard.

Aujourd’hui, le vignoble bouge et les vins retrouvent un certain engouement auprès d’un public plus jeune comme quelques autres appellations du Sud-Ouest. Et c’est tant mieux, parce qu’il y là de quoi satisfaire nos envies de cuvées à la tradition revisitée.

Cahors

Créée en 1971, l’AOC Cahors est réservée exclusivement aux vins rouges élaborés à partir de Malbec. Deux cépages accessoires sont autorisés par le cahier des charges de l’appellation : le Tannat et le Merlot, mais le Malbec doit représenter au moins 70% de l’assemblage.

Quelques cuvées

Cahors 2015 Château Chambert BIOdynamie

Grenat cramoisi, il se parfume de senteurs florales, évocations de rose et de jasmin, puis fruitées qui parle de cerise et de framboise. La bouche aux tanins fins bien mûrs, au juteux langoureux ajoute la prune aux fruits sentis. Tout est raffiné, délicat et subtil, distillant avec parcimonie, mais constance ses arômes savoureux.

100% Malbec de vieilles vignes de plus de 40 ans qui poussent dans des calcaires du Kimmeridgien et des argiles ferreuses à 288m d’altitude. Densité de 5000 pieds/ha. Vendange égrappée, vinification en cuve béton sans ajout de levures, macération de 15 à 20 jours avec remontages et pigeages. Élevage de 12 mois en foudres de 30 hl. 

Le vignoble de Chambert couvre 65 ha dont 45 ha se trouvent directement autour du château et intégralement travaillé en biodynamie. La densité de plantation est de 4500 pieds/ha et 7400 pieds/ha pour toutes les vignes plantées à partir de 2007 en sélections massales. Un troupeau de vaches Highland se promène à l’année entre les vignes et les prairies du domaine. 19,50€ https://chambert.com/fr/

Malbec de calcaire 2016 Cahors Château Saint-Sernin HVE

Rubis cramoisi au nez de cerise confite, de prunelle et de fraise colorées de poivre noir. La bouche tendre aux tanins souples avec juste un petit grain hérissé apporte du caractère au vin, tandis que le jus apporte de la fraîcheur. Les baies éclatent avec douceur et viennent parfumer tout l’espace buccal avec leur note de cassis et de myrtille.

Assemblage de 90% de Malbec et 10% de Merlot âgés de 35 ans qui poussent à 4000 pieds/ha sur la troisième terrasse calcaire. Vendanges manuelles et macération pré fermentaire à froid de 48 h. Fermentation alcoolique à 20°c en cuve inox. Remontages quotidiens et délestages. Longue macération sous marc avec micro oxygénation. Décuvage au début des malolactiques. Élevage de 14 mois en barriques.

Le vignoble est enserré dans une boucle du Lot qui délimite la commune de Parnac, les vignes sont plantées sur trois types de sols : les graves argilo-siliceuses de la première terrasse, les calcaires et dépôts argileux de la deuxième terrasse et les éboulis calcaires mélangés de galets de la troisième terrasse. 17€

http://chateau-st-sernin.com

Cuvée Maurin 2018 Cahors Domaine La Berangeraie HVE 

Rubis sanguin dont le nez nous rappelle la figue noire et la prunelle, le cassis et la mûre, relevé de poivre et de sauge. La bouche ample se tisse de tanins bien serrés et bien juteux. On retrouve le fruité du nez paré de violette, une saveur agréable de noyau apparaît aussi et un rien de cuir. Puis, il y a cette impression minérale qui vient rafraîchir l’ensemble tout en renforçant caractère du vin.

100% Malbec vieilles vignes de 50 ans qui poussent dans des sols sidérolithiques (argilo-ferrugineux). Vendange manuelle éraflée, macération pré fermentaire, élevage en cuves.

Domaine familial de 36 ha situé sur les hauts coteaux entre Grézels et Floressas à une altitude de 174 à 200 mètres, il réunit trois générations. Ensemble ils ont remis en état cet endroit assez sauvage pour en faire un domaine accueillant. 10€ www.berangeraie.fr

Malbec Prestige 2018 Cahors Château Famaye

Rubis violet au nez de fruits noirs bien mûrs dont la chair confite nappe un toast. La bouche aux tanins bien présents déploie toutefois une agréable onctuosité qui contrebalance l’austérité d’entrée de ce vin au fort tempérament. Le charnu des mûres, des cassis et des fraises viennent enrichir de leur texture tendre l’architecture ferme de ce Malbec bien né.

100% Malbec qui poussent dans les sols de graves argilo-siliceuses des 2ème et 3ème terrasses. Vendange manuelle à 30%. Vinification en cuve inox. Macération 18 à 21 jours. Élevage 14 à 18 mois en fûts de chêne dont 30% neufs.

Le domaine s’étend sur 40 ha, situés près de Puy-L’Evêque sur les 1ères, 2èmes et 3èmes terrasses du Lot. Quant au Château, c’est l’histoire de deux Belges, Luc et Marc, amis d’enfance qui ont en 2001 réalisé leur rêve. 12€ www.chateaufamaey.com

 

Cahors 2018 Clos Triguedina HVE

Rubis pourpre dont le nez de prunelle et de griotte se mêle de framboise pour notre plus grand plaisir, cela lui apporte de l’élégance. Un joli jus parfumé d’iris et de violette sourd de la bouche aux tanins serrés, mais bien mûr. L’amertume de la gentiane apporte fraîcheur et contraste avec la douceur du fruité. L’ensemble semble à la fois droit, austère, et généreux, cajoleur. Un vin qui aime opposer les opposés.

Assemblage de 85% de Malbec, 10% de Merlot et 5% de Tannât de 30 ans qui poussent sur les 2ème, 3ème et 4ème terrasses au sol argilo-siliceux et calcaire. Vendange manuelle, vinification traditionnelle de 10 à 15 jours avec remontage. Élevage en fûts de chêne pendant 12 mois.

Le vignoble de 70 ha occupe les terroirs des communes de Puy l’Evêque, de Vire sur Lot, de Floressas et de Touzac, enserrées dans les méandres du Lot. 26€

www.jlbaldes.com

Les Acacias 2019 Cahors Fabien Jouves BIOdynamie

Rubis pourpre au nez de cassis et de myrtille, cette dernière parle d’élégance et de fraîcheur, de délicatesse et de gourmandise. Vérifions ! Très juteuse, bien fraîche, croquante, avec tout de même des tanins bien là, mais bien enrobés, voilà un vin qui répond aux attentes du nez. Il apparaît comme un Cahors de soif, certes, mais de belle soif, celle qui contente les amateurs de vins de caractère et il en a malgré l’apparence de la première gorgée.

100% Malbec de 40 ans qui poussent en sommet de coteaux à 350 m dans des calcaires ferrugineux. Vendanges manuelles. Vinification naturelle. Egrappage et cuvaison de 30 jours. Fermentation en cuves béton. Élevage de 18 mois en foudres.

Fabien Jouves, issu d’une vieille famille paysanne du Causse, devient vigneron en 2006 en créant le Mas del Périé sur les plus hauts coteaux de Cahors. 30€ https://masdelperie.com/

                                                                 K pot 2020 Cahors Clos Troteligotte BIOdynamie

Violet pourpre dont le nez joliment floral évoque les lis et la violette, la myrtille et la griotte, le poivre noir. La bouche au très léger dégagement gazeux se montre très fraîche et savoureuse avec cette profusion de fruits juteux emballés dans une soie tannique serrée et un rien rêche, cela lui donne du relief, de la dynamique, de la sapidité. C’est à la fois léger et dense, rigoureux et volubile, sur la réserve et généreux. On aime.

100% Malbec qui poussent dans des sols sidérolithiques. Sélection micro-parcellaire, levures indigènes, extraction douce, macération courte, vinification et élevage sans soufre, élevage en cuve béton sur lies fines.

Clos de 19 ha où les vignes se nichent au cœur d’un écrin de bois perché sur les terroirs d’altitude de l’appellation entre la vallée du Lot et les Causses du Quercy Blanc. Emmanuel Rybinski y pratique l’agriculture biologique depuis 2014 et biodynamique depuis 2017. 12,50€ https://clostroteligotte.com/

Tandem 2020 Cahors Château Lamartine 

Violet cramoisi au nez de griotte, de cassis et de mûre relevés de poivre noir et ciselés d’un éclat de silex. On attend un rien d’austérité, il n’en est rien. C’est de la cerise à la rose que la bouche découvre, de la framboise au curcuma, de la groseille à la sauge. Les tanins sont soyeux, juteux, généreux de tous ces fruits goûtés. La longueur nous révèle le fond de son esprit, ne nous y trompons pas, il a du caractère…

100% Malbec de 30 ans qui poussent dans les sols calcaires de la 4ème terrasse du Lot. Vinification sans soufre avec pigeages. Macération de 20 jours. Fermentation à basse température. Élevage en cuve ovoïde (50%) et en cuve ciment (50%) pendant 6 mois.

Avec 40 millésimes à leur actif, une multiplication par 3 de la surface du domaine et quelques millions de bouteilles vendues dans le monde entier, Alain et Brigitte laissent place à leurs enfants : Lise et Benjamin. Pour se présenter, ils ont créé la cuvée Tandem ! 11€ www.cahorslamartine.fr

En guise de conclusion

Ces cuvées nous ont fait grand plaisir à déguster; elle montrent qu’on ne s’endort pas, sur les rives du Lot. Si l’Argentine a démontré que le Malbec avait un potentiel international, il est bon qu’à Cahors, son berceau, on fasse à nouveau la preuve qu’il y est chez lui.

Ciao

Marco

5 réflexions sur “Cahors, la patrie du Malbec

    1. Eh oui, comme partout ailleurs à partir des années 2000, du Bordelais au Languedoc en passant par la Touraine, une nouvelle génération nous a fait passer des tannins rêches dits « rustiques » aux tannins nobles dits « civilisés », voire « mûrs ». Quelques grands oenologues conseils ont été les éclaireurs de cette tendance.

      Aimé par 1 personne

  1. georgestruc

    Fort séduisante dégustation et notable incitation à découvrir (redécouvrir) ces vins effectivement remisés au second plan ces dernières années. Michel : quelles ont été les actions majeures de ces œnologues conseils ? La matière est la même en entrant à la cave, avant et après sur venue, donc cela suppose des interventions œnologiques très importantes.
    La coupe, qui a été prise je suppose dans la com. de l’AOC, est non seulement désarmante de naïveté mais fausse : il n’existe aucune fracture séparant les alluvions des calcaires ; sans quoi, nous serions en présence d’une tectonique majeure post-quaternaire ce qui est plus que hautement improbable. Un peu d’effort de ce côté là serait bienvenu.

    Aimé par 1 personne

  2. georgestruc

    J’aurai du explorer la com. des domaines avant décrire ce qui précède : cette coupe est celle du château Lamartine.

    J'aime

  3. I agree, Georges, comme dirait David ! Mais je reste sur ma remarque : les oenologues du Bordelais, les Libournais en particulier, se sont mobilisés pour prêcher pour des raisins plus mûrs et des égrappages plus efficaces, en même temps que des macérations plus mesurées, ce qui, à mon avis, a contribué dès les années 90/2000 à des tannins plus « doux », plus « acceptables ».
    Outre la refonte bio ou biodyn effectuée par de nombreux domaines afin d’accentuer l’aspect « révélateur de terroir », ces conseils bien suivis, apparemment, même s’il y en a qui n’égrappent toujours pas (ou peu) et qui nous livrent cependant d’excellents vins, semblent porter leurs fruits.
    En dehors de la dispute sur les deux terroirs géologiques et géographiques, n’oublions pas qu’à une époque la « typicité » (décidément, je mets des guillemets partout…) de Cahors résidait dans ses tannins pour le moins « marqués ». D’où la mauvaise réputation du Malbec, ce qui n’est plus heureusement le cas.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.