Big is beautiful. Tan bien!

Le domaine de la famille Lignères s’étend sur 90 hectares de vignes et 20 de bois et garrigues. Le Château La Baronne produit 250.000 bouteilles par an. Un rapide calcul nous permet d’établir un ratio de 21 hl/ha en moyenne pour une aire d’appellation qui autorise 48hl/ha. Plusieurs raisons à cet écart : le grand âge de certaines vignes, la viticulture qui intègre la plantation de haies et d’arbres dans les parcelles et la conduite en biodynamie qui limite certains engrais. A la cave comme à la vigne tout est fait pour exprimer le meilleur du terroir. Avec un petit truc en plus qui donne aux vins une personnalité surprenante qui mêle la fraicheur, la puissance et l’équilibre.

chateau La BaronneChâteau La Baronne © La Baronne

Visite guidée au Château La Baronne à Fontcouverte dans les Corbières.

La grande haie de cyprès qui mène au château a perdu de sa superbe. Faut les voir ces longues flèches déplumées en partie brulées, on aperçoit encore des bouquet verts par-ci, par-là. Un fois franchi le portail, le domaine semble totalement épargné. C’est magique un portail, bel ouvrage de ferronnerie entre ses deux piliers, on dirait que le feu ne s’est pas senti autorisé à le franchir.

Le portail du château © La Baronne

Anne et Jean m’accueillent devant la cave. On rentre de la syrah, mais c’est plutôt tranquille. Issu de cinq générations de vigneron-médecin, Jean prend chaque année un mois de congés pour les vendanges. Voilà plus de 40 ans qu’il vinifie ici, bien avant que le père concède à passer le relai. Dans les années 80, le domaine était précurseur avec une cave équipée pour la macération carbonique. Les années 90 ont connu les premiers signes d’un réchauffement climatique et leur conséquences sur les pH du vin. Les raisins perdaient de l’acidité au profit des sucres donnant un profil moins approprié à la macération carbonique. Anne avec sa formation d’hydrogéologue apporte un autre regard sur la production et participe à la réflexion du couple sur le devenir du vin.

La BaronneAnne et Jean, jour de vendange

Ces deux-là ont toujours une attention particulière pour ce qui se fait de mieux ailleurs. Ils visitent d’autres vignobles, rencontrent des chercheurs et gouttent les vins.  Ils accueillent les critiques comme un conseil potentiel. Et surtout, ils aiment, comme des parents, leur terroir et leur raisin, ils les observent, les écoutent et les soignent avec attention.

Jean regoûte la syrah récoltée

Fin 90 Anne trouve que la macération carbonique prédomine sur le goût du vin. Jean pense que les raisins méritent mieux. En 2000, pleine époque des années Parker, les Lignères veulent refaire une partie de la cave et demandent conseil à un œnologue italien Stephano Chioccioli. On passe de la cuve inoxydable au béton. On abandonne la macération carbonique pour l’égrappage. En 2002, c’est la bascule. Des matières légères et aromatiques, on passe au vin puissant et boisé. Un effet balancier qui ne durera que deux ans. A la vigne aussi c’est la révolution, le vignoble est passé en agriculture biologique puis biodynamique et chez Biodyvin.

Oeufs en terre cuite et barriques pour l’élevage

La nouvelle révolution est inspirée par le retour de l’acidité dans les raisins, très probablement le fait de la biodynamie. Jean fera plusieurs essais pour exploiter au mieux ce potentiel de fraicheur. Il passe de l’inox au bois, du bois à la céramique, de la cuve tronconique à la jarre et l’œuf. Pour finir, il trouve sa réponse en intervenant le moins possible sur les moûts. C’est le début des infusions… Et on en est là. On vinifie au Château La Baronne et la cave est silencieuse. C’est étonnant et doux.
Place à la dégustation.

 

Dégustation des vins de La Baronne

Tous les vins sont fermentés en levures indigènes et mis en bouteille sans collage, ni filtration

Les Lanes 2019

AOC Corbières
Grenache 40 ans (50%), carignan 60 ans (50%).
Marnes bleues et graves sur sol argilo-calcaires.
25 jours de macération. Cuves ciment et inox.
Dégusté à 15°C
De la prune, de la framboise, de la pêche de vigne, de la cerise au jus, le nez comme la robe s’inspire des fruits rouges avec un peu de tendresse comme une gousse de vanille. La bouche est d’abord souple puis pleine, les tanins se présentent grenus et fins, un peu serrés puis feutrés. Le vin est plein, posé, fruité avec une jolie amertume de réglisse en final. Elle apporte une fraicheur savoureuse.

C’est une grande cuvée pour le cœur de gamme avec un prix attractif. 80.000 bouteilles. Prix public TTC 12 €

Les chemins 2018

AOC Corbières
Carignan 60 ans, syrah 15 ans, grenache 30 ans, mourvèdre 15 ans.
Marnes bleues et graves sur sol argilo-calcaires.
35 jours de macération. Cuves ciment et inox puis barriques.
Dégusté carafé à 15°C
Un peu plus foncé que Les Lanes. Le nez est plus riche, s’ajoutent la mûre et la figue fraîche, des notes florales de pivoine et puis une touche de garrigue où domine le thym. La bouche est tonique, avec une note acidulée de groseille au début puis une fraicheur d’eucalyptus et une minéralité de graphite. Les tanins sont serrés sans être durs, ils montent une charpente fine et haute. Le vin a pris l’empreinte du terroir tout en finesse, une parole franche et droite.

Les chemins, en rouge comme en blanc, sont la signature du domaine et son terroir autour du château. 30.000 bouteilles. 15€

Juste le rouge 2020

Vin de France
Grenache gris et mourvèdre
Terrasses de graves sur argilo-calcaires
Grenache gris en jarre de terre cuite avec macération jus/baie de six mois. Mourvèdre en cuve inox.
Dégusté après un passage au frigo, environ 10°C.
Très étonnant ce rouge peu coloré et très coquin ! Le grenache gris apporte la structure avec beaucoup de fraicheur et une trame tannique très fine. On sent une tension en bouche alors qu’on est dans une douceur fruitée. C’est agréablement troublant.

Probablement un vin comme on en verra de plus en plus sur les bonnes tables, surtout en été. 3.000 bouteilles. 11,50€

Alaric 2015

AOC Corbières
Syrah 25 ans (55%), carignan 60 ans (30%) et grenache 30 ans (15%)
Coteaux de graves sur sol argilo-calcaires et marnes
Cuves inox et ciment, 30 jours de macération douce puis 12 mois en barrique puis en cuve.
Dégusté à 18°C.
Grande complexité aromatique, en 6 ans le vin s’est ouvert, il a gardé son fruit frais, mélange de mûre, de fraise et de cerise, avec une impression de douceur compotée, il y a du gâteau au four à côté des notes camphrées de la garrigue. Un souvenir d’automne avec la fraicheur des sous-bois, la terre mouillée et le mousseron. La bouche est charnue, savoureuse, on retrouve la garrigue et les fruits, s’ajoutent le Zan et sa fraiche amertume. Les tanins sont fondus et encore bien présents. Longue finale aromatique et feutrée.

Un modèle pour le terroir d’Alaric qui espère sa dénomination géographique à côté de Corbières. 16.000 bouteilles. 23 €

Cayrelières 2019

Vin de France
Grenache de 14 ans
Vallons de graves argilo-calcaires
Cuve inox, 12 jours de macération
Une robe d’un rouge rubis qui a gardé la transparence du gemme. Le nez est complexe, fruité avec la framboise, la poire et la cerise, sèveux comme une écorce de chêne, végétal comme la fougère avec la fraicheur d’un jus de bigarade. La bouche est gracile, le vin est souple, tout sur le fruit avec une trame acidulée et fine, on goûte la cerise guigne avec une poudre de cacao en guise de tanins.

C’est juteux et savoureux. Une fraîcheur étonnante pour un grenache méditerranéen. 14€

Vermentino NW 2018

Terrasses fluviatiles de galets gréseux sur sol argilo-calcaires
Petite cuve inox. Jarre ou dolia et œufs couchés de grès.
Il y a une dimension minérale de roche dans ce vin. Comme une grotte profonde traversée d’eaux claires. A cette fraicheur minérale se mêle un fruit blanc bien mûr. En bouche s’ajoute un trait juteux de citron dans une matière souple, adoucit par des notes salines. C’est un blanc harmonieux et complet qui appelle la bonne chère .3.600 bouteilles. 18€

Pièce de Roche 2017

IGP Aude -Hauterive
Fines graves sur sol argilo-calcaires
Cuve inox et amphores de terre cuite.
Macération douce de 30 jours en cuve, 12 mois dans les jarres (dolia) puis 12 mois en barrique et œufs couchés de terre cuite.
Ce carignan a été planté en 1892 par Monsieur Roche, il est entouré de cyprès et d’oliviers près du château que le feu a épargné. Une faune et une flore y vivent à l’abri des chasseurs. J’y ai vu la lièvre se redresser et filer entre deux vieux ceps. On entend des oiseaux de toutes parts. Un bel endroit qui nous laisse imaginer ce que pourrait donner la nature si elle était respectée.
On vous invite à le carafer pour l’apprécier, le carignan peut être long à se présenter.
Ce vin est d’un rouge violine profond mais limpide. On est dans un univers de fruits bien mûrs, avec la guigne, la framboise, la groseille et le chocolat noir. La bouche a la fraicheur de la jeunesse, mêlant une nervosité acidulée à une présence tranquille. Les tanins sont déjà fondus mais restent présents en fin de bouche. Le vin n’a pas tout donné. Je l’aime un peu plus élevé comme le 2015 dans son opulence aromatique, mais cette jeunesse radieuse que nous livrent ces carignans centenaires est un vrai plaisir de gourmet.
Une expression magistrale du carignan. 7.000 bouteilles. 34€

Je n’ai pas présenté tous les vins de la gamme mais je vous invite à visiter leur site qui est bien écrit et bien fait https://chateaulabaronne.com

La semaine prochaine, je vous emmène suivre les étapes magiques et incertaines d’un vin fait à la maison

Nadine Franjus

5 réflexions sur “Big is beautiful. Tan bien!

  1. Michel Smith

    Une des valeurs sûres des Corbières et une famille en or ! En plus d’indiquer les tarifs de ces vins (que j’espère « départ cave TTC » et non HT ?), c’est une très bonne habitude que de nous indiquer le nombre de bouteilles produites. Ravi en plus de constater que la parcelle de très vieux carignans a pu survivre à l’incendie de cet été.
    Une question : que signifient les initiales NW sur le vermentino ? New White ? New World ?

    J'aime

  2. Nadine Franjus

    Oui, les prix sont bien TTC départ caveau. Comme nous le savons, ils peuvent être un peu différents chez les cavistes. Les vins du Château La Baronne sont essentiellement distribués sur le réseau traditionnel et depuis peu, en ligne.
    NW, pour North West, l’orientation de la parcelle. En anglais pour faire parler les bavards, t’inquiètes, j’ai aussi posé la question 😉
    Les vignes autour du château et de la cave ont été épargnées, sauf en périphérie contre la garrigue où elles ont fait office de coupe-feu, comme je l’ai raconté la semaine dernière.
    Nadine

    J'aime

  3. tomfiorina

    Bravo Nadine pour cette histoire qui montre que cinq générations d’une famille, l’intelligence, la persistance et le moyen peuvent créer comme un grand vin. Cette famille représente pour moi le rôle que les vignerons joue dans le concept du terroir.

    Aimé par 1 personne

  4. georgestruc

    Excellente entrée dans le blog, bravo Nadine !!
    Quelques réflexions : NW pour indiquer le nord-ouest, cela s’écrit en français : NO, tout simplement. Tout est argilo-calcaire dans ce vignoble, certes avec des nuances, coteaux, vallons, terrasses, graves plus ou moins « fines » ; c’est la tarte à la crème de la description des terroirs. Ce n’est pas de votre fait, mais de celui de la com. du domaine. Un léger effort de leur part permettrait d’exprimer les choses avec plus de précision, sans tomber dans l’excès. Quand on lit : « Coteaux de graves sur sol argilo-calcaires et marnes », on peut se poser des questions : les graves ne seraient que posées sur le sol ? et on aurait à la fois de l’argilo-calcaire et des marnes, sachant qu’une marne est composée de 50% d’argile et de 50 % de calcaire…Cela fait désordre. De toute manière, David dira que l’on s’en fout et que l’essentiel est dans la bouteille. Certes, mais lorsqu’on se risque à donner une indication, autant qu’elle ne soit pas frappée d’inutilité ou erronée. Ceci étant, beaux vins et démarches vertueuses ; merci de nous avoir fait découvrir ce domaine.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.