Et si la vente des Hospices de Beaune aidait les viticulteurs, pour changer?

C’est décidé, en 2022, le profit de la vente des Hospices de Beaune ira à des associations d’aide à l’enfance. Pour rappel, en 2021, il s’agissait d’associations d’aide aux femmes.

Rien que de très louable. Même si le rapport avec le vin n’est pas toujours évident.

A ce propos, le comité d’organisation ne pourrait-il pas penser un jour à aider ceux sans qui il n’y aurait pas de vin, et donc pas de vente? A savoir, les viticulteurs.

Qu’ils soient victimes de la grêle, du gel, de la sécheresse, des inondations, des accidents de travail, des taxes à l’importation, des tracasseries de l’administration ou de certains néo-ruraux, ces forçats de la treille méritent aussi qu’on les aide.

Et au-delà même de la manne financière que les Hospices permettent de dégager, faire monter à la tribune des représentants de la viticulture, plutôt que des figures médiatiques, pourrait contribuer à faire connaître leurs problèmes au-delà du petit cercle des oenophiles. Le vin ne se fait pas tout seul. Et chaque année, la Nature montre aux viticulteurs combien ils sont petits face à elle.

Alors, chiche que les Hospices mettent un jour à l’honneur une association d’entraide vigneronne?

Hervé Lalau

Une réflexion sur “Et si la vente des Hospices de Beaune aidait les viticulteurs, pour changer?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.