Les vieux chasselas de la Côte au banc d’essai de Vins Confédérés

Notre collègue Laurent Probst (Vins Confédérés) m’avait gentiment invité à une dégustation de vieux millésimes de chasselas de la Côte qu’il organisait début mai. Je n’avais pu me libérer. Mais il m’envoie les résultats de cet événement, qui prouvent à nouveau le potentiel (de moins en moins insoupçonné) que ce cépage a de se bonifier avec les années (comme Laurent, dont le site fête ses années ses quinze ans).

Laurent Probst (Vins Confédérés)


Je lui laisse la parole pour présenter la dégustation.

Hervé

 

Avant-propos

Cette dégustation a été démocratique, dans le sens où chaque domaine de la région a pu inscrire jusqu’à trois millésimes différents d’une de ses cuvées de chasselas.
Limiter chaque domaine à trois vins maximum, c’était aussi éviter de réaliser une verticale d’un domaine, au cœur d’une dégustation qui tenait à démontrer le potentiel de garde de vins de la plus grande région viticole du canton de Vaud : La Côte.

Chaque vigneron responsable d’une aire de production a reçu par courriel une lettre d’invitation à participer, qu’il a transmis à ses collègues. Je remercie chacun et chacune d’entre eux de leur collaboration.

Ma volonté était de pouvoir présenter des vins de chacune des aires de production. Trois d’entre elles n’auront pas été représentée lors de cette dégustation : Aubonne, Perroy et Bursinel. Mais avec neuf d’entre elles présentent à cette dégustation, la démonstration tant de la qualité que du potentiel de vieillissement est largement démontré.

La région de La Côte

La Côte, ce sont 2.000 hectares de vigne, dont la moitié est dévolue au seul cépage chasselas. Elle compte douze lieux de productions, qui s’étirent sur une quarantaine de kilomètres d’Est en Ouest : Morges, Aubonne, Féchy, Perroy, Mont-sur-Rolle, Tartegnin, Coteau de Vincy, Bursinel, Vinzel, Luins, Begnins et Nyon.

Les vignobles de La Côte dans l’Arc lémanique (source: Vins Vaudois)

Une trentaine de caves (sur les 240 que compte La Côte) ont participé et ont inscrit 81 vins au total. C’est un nombre vraiment très conséquent, car la «porte d’entrée» de cette dégustation était le millésime 2007. Proposer une dégustation dont le vin le plus jeune à 15 ans est peut-être unique.

Modus operandi

Cette dégustation s’est déroulée sur deux jours.
La première partie de cette dégustation s’est tenue le lundi 02 mai, sur la journée, la seconde le mardi 17 mai en matinée.

Dans un contexte où il aura été impossible d’obtenir le soutien d’un sponsor pour financer une telle dégustation (paiement du temps de travail, repas des dégustateurs, frais, …), je souhaite remercier sans attendre les vignerons participants, car ils ont accepté de payer une contribution d’inscription pour les cuvées de 15 à 40 ans d’âge. Il n’a pas été demandé de contribution pour les vins de plus de quarante, qui ont été offerts par les caves.

Je tiens aussi à remercier chaleureusement Reynald Parmelin, du Domaine de La Capitaine, qui a gracieusement mis à disposition -à deux reprises- son espace de dégustation et du matériel, pour permettre la réalisation dans les meilleures conditions qui soient cette grande dégustation thématique.

NB : il a été demandé aux caves de ne fournir qu’une bouteille par millésime plutôt que deux.
J’ai fait le choix de ne pas vider de leurs trésors des caves, souvent familiales, et de prendre le risque d’avoir des soucis de bouteilles.

Les dégustateurs présents le 2 mai

Alain Rolaz, Aurélien Rolaz, Jean-François Crausaz, Thierry Ciampi, Olivier Chabloz, Gabriel Tinguely, Reynald Parmelin, Simon Perusse-Fortier et moi-même.

Les vins sont présentés par ordre de dégustation, puis suivent le millésime, le nom du domaine, la commune où se situe se dernier, et enfin, le lieu de production. Ils sont numérotés de 1 à 46 pour la première journée de dégustation, et de 1′ à 29’ pour la deuxième journée. Les six plus vieux millésimes ont été dégustés le premier jour.

Ils sont classés de A à F.
J’ai ajouté le type de fermeture : liège et vis pour chaque vin avant le commentaire de dégustation.

La suite (les commentaires de vins) ici sur le site Vinsconfédérés

Laurent Probst

4 réflexions sur “Les vieux chasselas de la Côte au banc d’essai de Vins Confédérés

  1. Excellent document. Après avoir consulté la liste des vins et les commentaires de dégustation, je reste stupéfait face à la qualité de ces vins de chasselas et à leur potentiel de vieillissement. Les qualificatifs de « minéral » et « salin » reviennent à de nombreuses reprises. Dommage qu’aucune indication relative aux lieux d’où provenaient ces vins n’aient été fournie, mais cela incite très vivement à se rendre sur place pour les visualiser et déguster les millésimes actuellement à la vente.

    J’aime

  2. Daniel Marcil

    Merci à Laurent Probst de nous avoir offert cette dégustation « hors norme » de vieux Chasselas.
    Cela démontre encore une fois que le CHASSELAS est un tout grand cépage dont le potentiel d’évolution est époustouflant. Quand on le goûte dans sa prime jeunesse, il donne l’illusion d’un gentil vin « guilleret » à boire si facilement sans se poser de question. Il cache bien son jeu car ,en définitive, son meilleur allié est le temps qui le révèle et le peaufine. J’affirme qu’en gastronomie, c’est réellement un grand Seigneur, les accords qu’il permet de réaliser (en fonction de son âge) sont immenses.

    J’aime

  3. Léon Favre

    Bonjour, après avoir consulté aussi le compte-rendu de cette très belle dégustation, il me semble y avoir décelé un net avantage au bouchage vis, n’est-ce pas ?

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.