Génération Cahors Lieux-Dits

Ils sont cinq, réunis par une même passion : celle du Cahors. Mais pas n’importe quel Cahors! Un Cahors qui sait mettre en valeur les spécificités de ses parcellaires, avec comme unique révélateur le cépage cadurcien par excellence : le malbec (alias auxerrois, alias côt).

Ces 5 mousquetaires ont pour nom Château Famaey, Château de Gaudou, Domaine d’Homs, Château Nozières et Château de Rouffiac.

Leur démarche fait écho à une très vieille idée parmi le microcosme vigneron local, celle de définir de véritables crus au sein d’une appellation jusqu’ici plutôt monolithique, au moins dans sa législation. Cette idée, qui se heurte depuis des lustres à l’opposition de certains opérateurs, trouve ici la preuve de son bien-fondé, avec cinq cuvées, cinq lieux-dits.

Ces 5 domaines, nous avons pu déguster leurs cuvées (nous, c’est Marc et Hervé); et nous vous en rendons compte. On notera qu’à part deux d’entre eux, tous ont choisi de présenter un millésime différent, celui dans lequel chaque producteur juge que son lieu-dit exprime le mieux sa différence, sa petite voix dans le quintet. Une voix, qui, nous l’espérons, fera des émules et constituera bientôt un ensemble plus grand.

Les cuvées du Club de vignerons Génération Cahors Lieux-dits

Domaine d’Homs

Pour les frère et sœur Charlène et Sébastien Cauzit qui travaillent dans la lignée de leur père Daniel, un Lieu-Dit se distingue « par son exposition, le travail et l’âge de leurs vignes, même si les autres vins du domaine sont produits sensiblement sur les mêmes terroirs ».


Vindici Maux Malbec 2020 Domaine d’Homs

Violet noir, il nous propose un nez de cassis et de mûre avec un rien de poivre et en fond de suie de l’âtre qui apporte une impression particulière de fraîcheur. La bouche apparaît mûre avec de la rondeur et de la sucrosité qui habillent bien la trame tannique bien serrée. Il a cette gourmandise un peu cachée derrière un semblant d’austérité, généreuse en fruit et en fleur, de la violette, du cassis, de la pivoine, de la cerise noire. De la fraîcheur aussi, celle des fruits qui envahit le palais avec discrétion puis qui s’y installe sans vergogne, comme quoi… il y a de la joie.

100% Malbec de 18 ans qui poussent sur le plateau marno-calcaire du Quercy Blanc à 270 m d’altitude au lieu-dit Maux sur la commune de Saux. Vendange mécanique. Début de fermentation à 15°/16°C puis maintenue à 22°/24°C pour une extraction douce par pigeage manuel. Macération de 3 semaines. Filtration et mise en bouteilles précoce. Vinification intégralement sans sulfite. 12€  

  www.domainedhoms-cahors.fr 

Château Famaey

« Pour cette cuvée issue du lieu-dit Le Grez, j’ai choisi un élevage dans une jarre en grès. Ainsi le Grez est dans le grès pour qu’il vous agrée ! Un beau mariage entre les argiles de la parcelle et les argiles de la jarre », nous confie Maarten Luyckx.

Le Grez dans le Grès 2020 Château Famaey 

Violet pourpre dont le nez de cassis et de pêche blanche, de mûre et de poire, mélange rouge et blanc aux promesses de légèreté. La bouche adopte la rotondité de la jarre dans laquelle le vin loge, sa dynamique aussi, tout comme sa légèreté, les prédictions nasales ne nous ont pas trompés. La trame tannique souple et veloutée se serre autour du fruit qu’elle exprime en jus frais et sapide. Il a ce côté lisse, agréable, qui épate les papilles.

100% Malbec âgé de 15 à 20 ans qui poussent au lieu-dit « Grez » dans des alluvions de la haute terrasse du Lot constituées de graviers et galets de quartz emballés dans une importante matrice argileuse. Vinification naturelle traditionnelle sans sulfites, cuvaison de 25 jours. Élevage de 12 mois en jarre en grès de 500 litres. 21,50€

www.chateaufamaey.com

Château de Gaudou

« Depuis des siècles, les vignerons du village ont progressivement et précisément délimité des parcelles de vignes nommées et reconnues. Afin de m’inscrire dans la continuité de ce travail et jouissant de certains des plus beaux lieux-dits, j’ai souhaité redécouvrir à travers notre cépage autochtone le Malbec ces lieux-dits d’exception », nous dit Fabrice Durou.


Chemin du Rey 2019 Château de Gaudou

Pourpre cramoisi aux évocations fortes de cassis, du bourgeon au fruit, saupoudrés de poivre noir et de poudre d’amande. La bouche déploie tout de go sa trame tannique soyeuse mais bien serrée, souple et fraîche comme la soie. Des arabesques fruitées la colorent de jus groseille et de fraise, de myrtille et de mûre, avec le tanin en arrière pour mieux marquer l’élégance gourmande de son caractère. Véritable plaisir à la fois en texture et en notes aromatiques. 

Les raisins proviennent du lieu-dit « Les Plaines » au sol riche en humus et matière organique de type rendzine, manteau supérieur de grèzes (débris grossiers et caillouteux) issues de l’érosion du Causse calcaire du Kimméridgien déposées sur un manteau siliceux du Mindel fait des dépôts alluviaux de graves. Terroir sec et drainant, exposé Sud-Ouest. Vinifiés en cuve béton, puis élevés en œuf en céramique. 15€

         www.chateaudegaudou.com

Château Nozières

« Cette cuvée Lieu-Dit est produite sur un îlot spécifique de l’appellation, toujours dans le but d’améliorer nos pratiques pour protéger l’environnement tout en proposant des vins de qualité, des vins d’artisans », explique Olivier Guitard.


Malbec Signature 2018 Château Nozières
 

Pourpre violet, le nez sanguin aux senteurs de marmelade de fruits noirs sauvages relevés de sauge et d’aiguilles de pin. Il se montre plus austère en bouche avec ses tanins serrés encore hérissés, juteux certes, ce qui offre un regard sur la gourmandise sous-jacente, mais bien encadrée par le caractère droit du vin. Rien ne dépasse, tout y est géométrique, on y voyage comme dans un labyrinthe avec à chaque angle la surprise d’un fruit, d’une épice, d’une fleur. Un vin vous l’avez tout en détours et découvertes.

100 % Malbec de 45 ans; les vignes poussent dans un cône d’éboulis calcaires. Vendange mécanique, vinification sans sulfites ajoutés en cuve entre 28 et 30°C avec alternance de pigeages et de remontages manuels. Macération de 3 à 4 semaines. Bâtonnage des lies fines jusqu’à la fermentation malolactique. 11€

www.chateaunozieres.com

Château de Rouffiac

« Je vinifie déjà depuis des années par parcelle pour que le vin soit le reflet de son terroir, que ce soit dans un style fruité et aérien ou charnu et boisé » affirme Pascal Pieron.


Ultralocal El Cahors Les Hautes Terres 2014 Pascal Pieron Château de Rouffiac

Carmin violacé, il développe nez de confiture de prunelle et d’airelle ce qui lui donne un petit côté animal sublimé par une note de jus de viande au thym. Il reste en bouche encore sur la réserve malgré sa huitaine d’années, une sévérité qu’il faut aborder avec patience. Mais vite, sa fraîcheur délicate nous envahit le palais avec grâce, les tanins serrés en retrait certes, mais à l’aguets. Leur taquiner le grain du bout de la langue les fait craquer, ils libèrent alors avec générosité des jus de cassis et de prune sombre jusque-là retenus, quelques épices à la clé.

100% Malbec. Les vignes poussent dans les sols silico-argileux des Hautes Terrasses. Vinification traditionnelle, élevage de 15 mois en fût de chêne. 20€    

  

www.chateau-de-rouffiac.com

 Une nouvelle voie

En bref, non seulement avons apprécié la démarche de ces 5 vignerons épris de précision, et qui n’hésitent pas à emprunter de nouvelles voies, mais nous avons surtout été convaincus du résultat. 

Ciao

Marco (intro Hervé)

2 réflexions sur “Génération Cahors Lieux-Dits

  1. Nadine Franjus

    Une démarche très intéressante et qui semble justifiée au vu des vins présentés. Est-ce que ça pourrait amener l’AOC Cahors vers une hiérarchisation? Le faut-il? Ou plus simplement, mentionner le lieu-dit sur la bouteille, et le faire reconnaitre comme un terroir singulier… A suivre

    J’aime

    1. Une démarche intéressante, j’aime avoir quelque précision quant à l’origine des raisins qui ont donné leur jus pour telle ou telle cuvée. Nos détracteurs trouveront certes cela superflu, nous avons l’habitude de cette envie de simplification. Bien entendu, l’un des chemins comme son opposé poussé à l’extrême tend vers le ridicule, il nous faut trouver un moyen terme, un consensus, mélange compliqué d’un peu de précision couplé à un peu de généralisation. Que cela ne nous empêche pas toutefois de boire un coup ensemble.
      Marco

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.