Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin


1 commentaire

Pierre Desproges et Bourgueil

Ce matin, j’ai regardé (et écouté) avec beaucoup de plaisir un court film sur Pierre Des­proges diffusé sur France 5. Tout sauf une heure de grande écoute, sans doute parce que l’humour de Desproges était tout sauf politiquement correct ! Lui, comme Coluche, nous manque beaucoup à un moment où l’on met sérieusement en cause sa fameuse citation: « on peut rire de tout, mais pas avec n’importe qui. » Aujourd’hui, je trouve qu’on a bien trop tendance à inverser ce principe.

On le sait moins, mais Desproges, en plus de ses talents reconnus d’écrivain et d’humoriste,  était aussi ama­teur de vin et, plus généralement, de bonne chère. J’apprécie particulièrement sa distance par rapport à des drames qui font pleurnicher trop de gens et notamment ceux de ses propres malheurs, car Deproges est mort d’un cancer en 1988.

Comme ce site, Les5duVin, est né autour d’un verre de vin de Bourgueil, bien avant que je ne le rejoigne, je ne peux résister au plaisir de citer une phrase de Desproges lorsqu’il évoquait les propriétés anti-cancérigènes du vin de Bourgueil :

« Je sais de quoi je parle, ayant tou­jours en cave un rou­le­ment de 300 bou­teilles de bour­gueil, je n’ai pra­ti­que­ment jamais de can­cer. »

Et on pourrait rajouter, en guise de provocation salutaire à l’égard de ceux que j’appelle les ayatollahs sanitaires, ceci :  « Allons enfants de la patrie, le jour de boire est arrivé»… « ô rage, ô déses­poir, ô Contrex enne­mie».

Levons nos verres à ce grand bonhomme, parti trop vite.

David


Poster un commentaire

L’Open de Château Piron : Le tournoi de dégustation qui monte

 

On connaissait les bordelais chauvins, parfois légèrement refermés sur eux-mêmes et même, osons le terme, un brin arrogants. Cela change à très grande vitesse, et cela a commencé bien avant la mise en service de la ligne ferroviaire du même nom. La région autour de cette ville splendide s’ouvre aux touristes et, en ville, on voit fleurir les bars à vins où l’on peut découvrir les vins de toute la France et même du monde entier.

Depuis 2013, un petit domaine des Graves s’est lancé dans une aventure singulière : organiser un tournoi de dégustation qui mobilise tous les vins de France. Et ce tournoi attire les meilleurs concurrents – on y a vu, en 2017 François Breteau, champion des tournois RVF, ou Philippe Cesco, vainqueur de ce qui est sans doute le plus grand tournoi européen de dégustateurs, le Vila Viniteca espagnol.

Si une petite propriété peut se permettre ce genre d’excentricité, c’est que le vigneron en question, plongé dans sa vigne et son vin, a un frère, ingénieur à Toulouse et qui consacre une bonne partie de son temps à l’organisation de l’événement. Il faudrait sans doute que beaucoup de vignerons aient un frère ou une sœur intéressé dans la propriété pour augmenter les initiatives et sortir la tête de l’eau. L’esprit de famille lié à un regard extérieur : un sujet de débat pour une prochaine chronique, peut-être ?

Nous avions déjà rencontré Xavier Boyreau début 2017, il était en train de préparer la nouveauté de l’année : le vote électronique qui permet d’obtenir les scores en temps réel de sorte que l’on est vraiment plongé dans l’ambiance d’une compétition sportive.  Apparemment, ça marche. Personnellement, ce qui me plaît dans cet événement, ce n’est pas tant le côté sportif que l’esprit didactique. En compétition, les sens sont aiguisés à leur maximum si l’on joue le jeu. On est attentif à toutes les diversités. Si l’on se trompe, on apprend, on mémorise et on progresse.  D’ailleurs quand on parle d’apprendre (et cela concerne les expérimentés comme les débutants), ce tournoi-là est ouvert à tous. Il y a même une phase de qualifications pour les amateurs, le samedi matin de 10h30 à 13h. Un plaisir de plus pour les meilleurs et un moment plus abordable pour monsieur-et-madame-tout-le-monde…

Puisque nos chers lecteurs sont de toute la France et d’ailleurs, nous avons noté une belle initiative prise par les organisateurs cette année : offrir dans le package un dîner avec le vigneron après le tournoi (celui-ci s’appelle Lionel Boyreau et il ne mord pas !) et une nuit au Château d’Arche, Grand Cru Classé de Sauternes dans lequel s’est créé il y a peu un hôtel quatre étoiles d’à peine 9 chambres (http://chateau-arche.fr/). Voire photo ci-dessus.

Les mauvaises langues diront peut-être que les Graves préfèrent se tourner vers les Sauternes plutôt que vers les crus classés de Pessac-Léognan par esprit de jalousie. Il doit bien y avoir un peu de ça… mais je pense que c’est surtout une excellente idée de mettre en avant le sauternais, dont les producteurs travaillent beaucoup ces dernières années pour être créatifs et retrouver leur aura bien mérité. Passer une nuit au Château d’Arche, dont j’aime personnellement beaucoup les vins, cela mérite largement le détour, à mon avis.

Le tournoi 2018 a lieu le 24 mars et sera présidé cette année par le Chef David Delieuvin (ci-dessus : un nom tout indiqué il me semble). Il est chef à la Maison Claude Darroze, une des tables les plus réputées de Gironde. Et l’on gagne bien évidemment des invitations chez Claude Darroze et des flacons de Château Piron.

Si vous souhaitez vous inscrire, ça se passe en ligne sur OpenChateauPiron.fr

 

David Cobbold

PS. Nous devons au lecteur de déclarer que ceci est une sorte de publi-reportage, ce qui ne nous empêche nullement d’applaudir cette belle initiative venant d’un région qui ne roule pas sur l’or et qui oeuvre pour le bonne cause de la connaissance du vin. C’est pourquoi nous acceptons volontiers ce genre d’opération. L’annonce officielle du concours apparaîtra demain.


9 Commentaires

David Cobbold: « Nos derniers livres publiés »

Une fois n’est pas coutume, aujourd’hui, je vais faire une peu d’auto-promo (après tout, ce n’est pas ce site qui nous fait vivre).

En 22 ans de carrière comme travailleur indépendant dans le vin, après 12 ans comme salarié dans la vente et le marketing du vin, j’ai pu faire publier à ce jour, par différentes maisons d’édition en France et en Grande Bretagne, plus de 30 livres ou ouvrages sur le vin. La plupart de ces ouvrages a été écrit en collaboration avec Sébastien Durand-Viel, à la fois collègue de travail, ami et beau-fils (et oui, cela peut marcher ensemble !).

Nos deux derniers livres sont sortis entre septembre 2017 et janvier 2018 chez Larousse. D’autres sont en cours de rédaction pour Hachette. La liste complète des publications que j’ai écrites ou co-écrites se trouve en bas de cette page, pour ceux que cela intéresse. Pour l’essentiel il s’agit de livres simples d’accès (de vulgarisation si on préfère), et je pense que cela reste utile pour le monde du vin, même si, un jour, j’aimerais peut-être écrire un bouquin qui va un peu plus loin sur certains sujets.

Voici nos deux derniers livres :

Je tiens à signaler la qualité du travail du graphiste Bernard Loquet sur cet ouvrage. Il a manifestement lu nos textes avant de travailler et le résultat est aussi pertinent qu’élégant. Vous trouverez ci-dessous deux doubles-pages pour en juger. Quant aux textes, ce sont d’autres qui les jugeront.

 

Puis le tout dernier, sorti ce mois-ci :

Dans ce cas, je suis moins enthousiaste sur le plan des illustrations. A l’intérieur, c’est clair et bien présenté, mais la couverture est nulle et je déteste cette photo. Malheureusement on ne maîtrise pas tout avec les éditeurs ! Notre travail de sélection s’est fait par le truchement de dégustations à l’aveugle et par groupes de vins comparables en type. Le plafond de prix pour la plupart des vins est de 10 euros, mais nous avons du le moduler à 15 pour les Bourgognes et 20 pour les Champagnes (PVC en France).

Et voici la liste de mes publications sur le vin à ce jour, la plupart en collaboration avec Sébastien Durand-Viel :

Les Plus Grands Crus du Monde, Hatier (1996)

Great Wines and Vintages, Chartwell USA (1997)

A Guide do Champagne and Alsace, de Agostini, UK (1997)

Saint-Emilion, Flammarion (2001)

Graves, Flammarion (2001)

Margaux, Flammarion (2001)

Beaune, Flammarion (2001)

Bandol, Flammarion (2001)

Sauternes & Barsac, Flammarion (2001)

Vins cherchent plats, plats cherchent vins, Fleurus (2004, 2009, 2013, 2016)

La Guide Fleurus des Vins d’Ailleurs, Fleurus (2003)

Le Vin et ses Plaisirs, Librio (2004)

Quiz du Vin (Grand Quiz, Bordeaux, Bourgogne, Champagne), Atelier du Vin (2004-2008)

Bien Connaître et déguster le vin – Collectif, Solar (2005)

8 leçons particulières de dégustation, L’Atelier du Vin (2007)

Pourquoi le vin est-il rouge, Atelier du Vin (2010)

100 vins du monde à connaître, Hachette (2010)

Grand Larousse du Vin, Collectif, Larousse (2010)

Vins et Mets des 4 Saisons, Atelier du Vin (2011)

100 vins du monde à connaître, Hachette (2012)

Le goût des cépages, Hachette (2013)

Le vin par l’étiquette, Hachette (2013)

L’Encyclopédie Hachette des Vins, Collectif (2013)

Mise à jour complète du Petit Larousse des Vins (2014)

Les cépages, Hachette (2015)

In Vino Veritas, Hachette (2015)

Vinopolis, Hachette (2016)

Choisir et acheter son vin en 7 secondes (contribution), Hachette (2016)

Manga, Signé le Vin (contribution), Pika (2016)

Direction d’ouvrage, refonte et actualisation du Grand Larousse du Vin (2016)

Guide Hachette des vins (contribution), Hachette (2016)

Vous allez enfin vous y connaître en vin, Larousse (2017)

Le guide des bons vins à petits prix, Larousse (2018)

 

David Cobbold


2 Commentaires

Une occasion unique pour découvrir les vins d’Autriche

Les 5 du Vin ont décidé d’ouvrir ses colonnes, le temps d’un weekend, à des annonces d’événements autour du vin qui peuvent intéresser nos lecteurs, qu’ils soient professionnels ou amateurs. Il s’agira de dégustations, colloques ou autre opérations ayant un intérêt éducatif qui permettront à chacun d’explorer les vins d’une appellation, d’une région ou d’un pays et/ou d’échanger avec les producteurs et acteurs en question. Il sera stipulé si l’événement est ouvert à tout public ou bien réservé à des professionnels du vin.  

Cette première annonce concerne uniquement les professionnels du vin (importateurs, distributeurs, acheteurs, cavistes, sommeliers ou journalistes), et les vins d’Autriche, pays dont nous avons parlé plusieurs fois sur ce blog, dont hier et mercredi dernier. L’événement aura lieu à Paris le 22 janvier 2018.

L’Austrian Wine Marketing Board et ADVANTAGE AUSTRIA PARIS (qui est la Section commerciale de l’Ambassade d’Autriche), ont le plaisir de vous inviter à une grande dégustation des vins d’Autriche, ainsi qu’à la conférence de presse qui va l’accompagner.

Au cours de cette conférence de presse, M. Wilhelm Klinger, directeur de l’Austrian Wine Marketing Board, présentera les évolutions récentes, les tendances et les perspectives du vin autrichien.

Date: Lundi  22 janvier 2018,

Conférence de presse de 11h00 à 12h00

Dégustation : toute la journée, de 10h30 à 17h

Lieu: Hôtel Plaza Athénée, 27 avenue de Montaigne – 75008 Paris

(parking le plus proche: Vinci, Avenue Georges V)

Imprimez votre invitation à la conférence de presse

Le Grand Tasting Autrichien se déroulera toute la journée et vous proposera plus de 200 vins d’une trentaine de domaines viticoles. La majorité des vignerons seront présents en personne pour vous faire découvrir leur production, les autres seront représentés par leurs importateurs.

Imprimez votre invitation pour l’AUSTRIAN TASTING

Merci de vous inscrire avant le 10 janvier auprès d’ADVANTAGE AUSTRIA Paris: paris@advantageaustria.org, T: 01 53 23 05 06.

 

Au moins deux membres de ce blog seront présents