Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin


Poster un commentaire

Fitou à Bruxelles, c’est demain!

Petit rappel pour nos lecteurs belges en particulier, et pour les amateurs de Fitou en général: demain, 14 juin, en soirée, Le Cru Fitou et In Vino Veritas organisent à Bruxelles une dégustation des Fitou sélectionnés sur place par le magazine (et en l’occurence, notre ami Marc et moi-même). Inscription en ligne obligatoire, ICI.

Adresse du jour: Dibiterie, chaussée de Saint-Job 666, 1180 Bruxelles; de 19 à 22h.


7 Commentaires

Balade en Fitou maritime

De Leucate, bon nombre de touristes ne connaissent que la station balnéaire de Port Leucate ou la plage naturiste de la Corrège.

Mais il est un autre Leucate – le village, avec son ancien château, duquel on a une vue panoramique sur l’étang et sur le vignoble du Fitou maritime.

Leucate1

Leucate2

 

Et puis surtout, pour les amoureux des belles balades, le plateau (classé Natura 2000).

Ce promontoire calcaire abrite un vignoble de micro terroirs variés; en suivant les sentiers, le visiteur découvre tout à tour des galets, de l’argile, ses schistes roses et même des sables dans les creux, sables apportés par le vent depuis le front de mer.

Leucate3

Leucate9

 

Un sentier serpente jusqu’à la côte, dégageant de superbes vues entre les murettes et les bosquets d’amandiers et d’oliviers.

Leucate6

 

Des bornes en pierre jalonnent le parcours (l’étymologie latine de Fitou n’est elle pas La Borne?), avec comme symbole une roue.

Leucate10

 

Les derniers rangs de vignes dégagent une vue sur la Grande Bleue.

Leucate7

 

Nous voici au sommet de la falaise dominant la petite station de La Franqui.

Leucate8

 

L’herboriste et le naturaliste apprécieront à sa juste valeur la richesse de la flore méditerranéenne

Leucate5

 

L’amateur de vin, lui, pourra retrouver un peu de cette palette dans les vins issus de ces terroirs particuliers.

A titre d’exemple, je vous conseille les cuvées suivantes :

Cave de Leucate « Cap 42 » 2015

Le Fitou à l’ancienne. Solide, assez discret au nez, un peu râpeux. On aime ou on n’aime pas. Ce n’est sans doute pas le vin que je choisirais pour un apéro en terrasse; mais sur une daube, hmm ! Carignan, Grenache et Mourvèdre.

IMG_2991

Domaine de Carpy 2014 Cuvée Vue imprenable

La vue imprenable, c’est sans doute celle qu’on a des falaises de La Franqui. Le nez imprenable, c’est celui qu’on a dès que le vin est versé dans le verre, à savoir de la griotte, de la prune, du thym et un joli fumé qui rappelle le lapsang souchong. La bouche, elle, est moyennement tannique, mais très fraîche – le thym fait place au romarin et à la lavande, c’est plutôt tendu pour un 2014. Servi en magnum.

IMG_2998

http://www.cap-leucate.com/

Domaine Maynadier, Fitou Sélection 2015

Cécile Maynadier perpétue l’histoire d’une famille vigneronne installée à Fitou depuis 1697. La maison (une ancien relai de postes) voit aujourd’hui passer plus de semi-remorques que de diligences, mais le vin, lui, reste bien ancré dans la tradition fitounenque.

Sa cuvée Sélection est Issue de Carignan et de Grenache à parts égales, complétés d’un peu de Syrah, elle présente un nez de cerise et de prune, accompagnées de notes de poivre; le boisé est bien fondu, plus toast que vanille; les tannins montrent le bout de leur nez en finale, mais enrobés de fruit mûr qu’ils sont, ils ne vous maltraitent en rien les papilles… Comme quoi, on peut être pétri de tradition, et élaborer des vins qui la renouvellent.

IMG_3013.jpg

http://www.domainemaynadier.com/

Mas des Caprices Retour aux Sources 2015

Rejetons de grandes familles de vignerons alsaciens, Mireille et Pierre Mann, après un passage par la restauration dans leur région, décident de s’installer à Leucate en 2005. L’appel de la terre – et de la mer – devenait trop fort ! L’appellation Fitou leur sembla taillée à leur mesure. Le domaine compte 14 hectares aux parcelles disséminées en grande partie sur le plateau calcaire de Leucate, plus quelques arpents sur les schistes de l’appellation. L’ensemble est conduit en mode biologique depuis 2009, date à laquelle le domaine a quitté la cave de Leucate.

Cette cuvée reflète bien leur histoire et signe leur engagement; le carignan et le grenache, abondés de mourvèdre et de syrah, ont puisé dans les schistes roses, les calcaires et les argiles mélés des notes de fruits rouges et de zeste d’orange, que l’élevage a complété de cacao et de moka.Les tannins sont très bien fondus, la finale fraîche avec un retour du fruit et une note de zan.

IMG_3010

https://mas-des-caprices.com/

Domaine des Fenals Quid Novi? 2016

C’est Marion Fontanel qui élabore cet ovni viticole – ovni, parce qu’il s’agit d’un 100% Carignan. Au début de l’AOC Fitou, en 1948, personne n’y aurait rien eu à redire, mais aujourd’hui, c’est interdit sous l’appellation. Meiux vaut en rogoler, et boire de pur jus de fruit noir délicieusement fermenté, frais et réglissé, avec une petite touche de menthe et de sel en finale. Au fait, Marion loue aussi des gîtes, assez près de Leucate et de La Franqui pour pouvoir profiter des activités estivales, mais assez loin pour bien se reposer.

http://www.lesfenals.fr/

 

Et pour faire bonne mesure, j’ajoute un VDN en joker (car oui, Fitou aussi fait partie de l’aire des Rivesaltes):

Cave Cap Leucate, Rivesaltes Ambré Royal

Coing, noisette, marasquin, noyau de cerise,  praliné et caramel, ce vin est un monstre de complexité, mais sa bouche reste légère – et l’alcool et le sucre se font discret, on croit même percevoir une peu de la salinité des embruns de La Franqui – et si c’est de l’autosuggestion, tant pis, c’est bon quand même!

IMG_3003

Et maintenant, à vous de jouer!

Si cette petite balade vous a donné envie, n’hésitez pas à contacter l’Office de Tourisme de Leucate, qui pourra vous concocter un itinéraire personnalisé, et vous renseigner sur les autres éléments du patrimoine local (le Fort, la Grotte des Fées, la Redoute…), les activités saisonnières (comme le Mondial du Vent, si vous êtes un adepte des sports de glisse), les festivals, etc.

Hervé Lalau

 


9 Commentaires

Les Ambassadeurs du Fitou 2018

Voici quelques semaines, j’ai participé à Montpellier à la sélection des Ambassadeurs du Fitou, qui désigne chaque année les 12 vins appelés à représenter l’appellation dans les manifestations collectives pendant toute l’année qui suit.

Et à ma grande honte, je m’aperçois que je ne vous ai pas donné la liste des heureux élus. Il est temps de réparer cet oubli!

Il s’agit des 12 cuvées suivantes:

Domaines Auriol – Château Candide – 2016

-Domaine Esclarmonde – L’Impulsif – 2016

Château Les Fenals – Classique – 2016 *

-Domaine de la Rochelierre – Noblesse du Temps – 2016 *

-Château Abelanet  – Roma – 2015

-Caves du Mont Tauch  – Hommage – 2015 *

-Domaine La Grange – Via Domitius – 2015

-Maîtres Vignerons de Cascastel – F de Cascastel – 2015 *

-Château Champ des Soeurs – Bel Amant – 2015 *

-Domaine Lérys – Prestige – 2015 *

-Domaine Bertrand Bergé – Les Mégalithes – 2015 *

-Château de Nouvelles – Gabrielle – 2015 *

Je suis d’autant plus satisfait d’avoir participé à cette dégustation que bon nombre des vins sélectionnés faisaient partie de mes favoris lors de mon voyage à Fitou, en juin dernier, pour la préparation du dossier publié depuis dans l’excellent In Vino Veritas (je vous ai mis un astérisque à côté des domaines que j’avais déjà épinglés sur place). Viva Fitou!

Hervé Lalau


3 Commentaires

Un Fitou pour le monde – Esclarmonde

Le Fitou Tour, qui passait par Bruxelles, lundi dernier, m’a permis de découvrir un domaine que je ne connaissais pas (c’est d’ailleurs tout l’intérêt de la chose) : le domaine Esclarmonde. Et plus précisément, sa cuvée Partage, la bien nommée, dans son millésime 2015 (40% Syrah, 30% Carignan et 30% Grenache, élevage cuve).

J’ai particulièrement apprécié ses beaux épices, ses tannins tantôt lisses et tantôt rugueux, sa longueur ; avec ses notes de réglisse et son équilibre entre puissance, alcool et fraîcheur, c’est un excellent représentant du Fitou d’aujourd’hui ; je ne le qualifierai pas de moderne, car cela pourrait avoir une connotation trop techno ; je parlerai donc plutôt de tradition revisitée, mise au goût du jour : un excellent compromis, apte à séduire tout le monde, et pas seulement l’Esclarmonde – les puristes comme les néophytes.

Cette cuvée fait partie des Ambassadeurs du Fitou – 12 vins sélectionnés, chaque année, par des dégustateurs professionnels pour porter la bonne parole d’une appellation en pleine renaissance. Tout à fait mon idée du partage… de l’info et du plaisir de la découverte. La preuve aussi, que certaines opérations collectives peuvent bénéficier à tous les opérateurs.

Le domaine, géré par Luc Esclarmonde, compte 24 ha, répartis entre argiles, calcaires, galets et schistes. La cave se situe à Paziols, au sud de la partie intérieure de l’AOC.

Contact : 0032 4 68 45 45 55

Hervé Lalau


1 commentaire

Fitou, le grand retour

Ce cru du Languedoc avait envahi les rayons de nos supermarchés dans les années 90. Mais que la faute en revienne à la concurrence, à un manque de régularité, à une course à l’extraction ou au trop boisé, la mode s’est ternie et le Fitou s’est fait plus rare. Aujourd’hui, l’esprit du vignoble a totalement changé. Il s’est vraiment axé sur une production de qualité, en témoigne cette agréable cuvée de la Cave des Vignerons de Cascastel.

L’Âme Sœur 2015 Fitou Cascastel

Rubis sombre à l’aspect velouté, il respire le cassis et la figue noire fraîche, le cade et l’arbousier, l’ensemble saupoudré de cacao et de poivre. Quelques fruits rouges rafraîchis de menthe viennent compléter la corbeille. Quant à la bouche, ce qui surprend, c’est la finesse des tanins, certes présents, ils enrobent les baies d’une soie voluptueuse qui affermit de la texture du vin. Une soie fraîche qui met aussi en évidence les chairs juteuses et ajoute au plaisir de dégustation. D’autres épices, comme la cardamome et le cumin, aidées d’une subtile amertume au goût de réglisse, affermissent le caractère du Languedocien, sans toutefois nous priver de sa générosité.

Vinification : la cuvée assemble 40 % de Carignan, 30 % de Grenache et 30 % de Syrah issues de 6 parcelles différentes appartenant chacune à un vigneron différent. C’est un peu la cuvée phare des jeunes trentenaires de la cave.

Le Carignan et la Syrah sont vinifiés en macération carbonique avec une cuvaison d’environ 2 semaines, le Grenache égrappé en fermentation traditionnelle. Un délestage est fait en début de fermentation et le chapeau est régulièrement mouillé avec aération des jus pour un mariage plus intime et une meilleure extraction des polyphénols. La Syrah est élevée 9 mois en barriques neuves de 300 litres.

L’étiquette noir et blanc représente un cep et une main de vigneron. Elle raconte l’histoire de cette cuvée, la symbiose entre la vigne et les viticulteurs qui ne peut pousser que grâce à leur travail.

Une cuvée qui marque le renouveau de la cave et donne un indice du renouveau qui souffle sur le cru.

Mangeons avec

Cette cuvée fruitée, mais qui a son petit caractère, s’accorde autant avec des plats d’été comme les grillades, les côtes d’agneau aux herbes, les tartes aux légumes avec ou sans lardons, qu’avec les premières daubes – ou avant ça, les tomates farcies ou l’entrecôte de bœuf ou de veau aux cèpes.

 

Les Maîtres Vignerons de Cascastel

A une bonne vingtaine de kilomètres de la mer, mais déjà bien ancrée dans les Corbières, la Cave s’entoure de ses parcelles qui escaladent les coteaux jusqu’à 300 m d’altitude. La Cave regroupe la production de quatre villages, Cascastel, Fraïsse, St Jean de Barrou et Villesèque, mais reste relativement petite avec sa cinquantaine d’adhérents. C’est peut-être cela qui la rend dynamique, aimant se frotter aux productions d’autres caves durant les foires aux vins qu’elle affectionne tout particulièrement. Son atout, son environnement et son équipe, comme le souligne Marc Guinebault, le directeur commercial «à Cascastel, la coopérative a trouvé le meilleur des mondes : des vignerons impliqués, un outil performant et une équipe dynamique !».

La visiter, c’est s’en rendre compte. Mais ce qui frappe le plus, c’est le territoire préservé au sein duquel se trouvent les 330 ha de Fitou exploités par Cascastel.

 

Ciao

Marco


2 Commentaires

Deux Fitou du Domaine de Rochelierre

Jean-Marie Fabre est le président des Vignerons Indépendants de l’Aude.

Mais surtout, c’est un vigneron de Fitou, qui a repris voici bientôt 20 ans l’exploitation familiale, le Domaine de la Rochelierre. 15 ha exploités sans pesticides depuis bientôt 40 ans.

Dans son caveau flambant neuf, aux abord du village de Fitou, il vinifie des Fitou qui, sans renier l’accent local (rocailleux, forcément!), portent sa marque: une puissance contenue, un certain raffinement, un travail soigné.

En voici deux exemples :

Rochelierre Fitou 2016

Carignan, grenache, syrah et mourvèdre sont mis à contribution pour offrir ce vin plein de sève. Le nez évoque la prune, les airelles, le laurier; la bouche prend des accents sauvages, mais surprend par sa fraîcheur, surtout pour un millésime aussi chaud. La finale est suave. Franchise et distinction.

 

Rochelierre Fitou Cuvée Noblesse du Temps 2014

Ni le temps, ni l’élevage n’ont rien enlevé à la fraîcheur du fruité noir de cette cuvée qui évoque aussi le Zan. En bouche, cependant, quelques belles notes de café torréfié signalent le bois, mais les tannins restent très juteux ; en finale, on revient sur la fraîcheur ; pas tant celle de l’acidité que celle de la menthe.

Au risque de contredire l’ami Georges (Brassens, pas Truc, pour cette fois!), « le temps peut faire à l’affaire »; et sa noblesse, c’est celle des tannins fondus, qui nous font oublier (sans regret!) l’impression d’austérité alcooleuse de certains Fitou d’antan, de ceux dont on retardait toujours l’ouverture en espérant qu’ils sont moins durs demain…

Hervé Lalau 

 


2 Commentaires

Fitou (ou ailleurs) : quel rapport entre prix et qualité ?

Je suis souvent surpris par les écarts de prix entre des vins d’un même niveau qualitatif et quand-même issus d’une même appellation.

Oh, je sais, la beauté n’existe que dans l’œil de celui ou de celle qui regarde, et donc cette histoire de qualité perçue n’est finalement qu’une affaire de goût personnel. Je sais aussi qu’il faut tenir compte de facteurs liés au marché (offre et demande) comme à une volonté de « positionnement » (oui, c’est une horrible expression « marketing », mais cela existe bien) de la part de certains producteurs qui visent plus haut que les autres; les exemples abondent dans toutes les appellations. On pourrait ajouter, comme facteur contribuant à ces différences de prix, les seuils de rentabilité pour certaines structures, en particulier les caves coopératives, encore que nous allons voir que ce ne sont pas toujours elles qui produisent les vins les moins chers. Une récente dégustation de vins de l’appellation Fitou m’en a apporté une nouvelle confirmation.

Petit rappel : cette appellation est la plus ancienne du Languedoc, puisqu’elle a été mise en place en 1948 (uniquement pour les rouges). Elle jouxte l’aire de l’AOP Corbières (qui elle, n’a vu le jour qu’en 1985) et bon nombre de producteurs ont des vignes dans les deux appellations.

L’aire de production concerne environ 2.500 hectares. Elle est divisée en deux parties, comme indiqué sur la carte. Les cépages sont le carignan, le grenache, la syrah et le mourvèdre. La partie orientale regarde et touche la Méditerranée.

Voici la liste des 12 vins que j’ai reçus récemment de la part de l’appellation Fitou et que j’ai dégustés d’abord à l’aveugle pour faire ma sélection.

L’écart entre les vins les plus chers et les moins chers dépasse le simple au double. J’ai annoté les vins que j’ai appréciés dans cette série et on peut constater que ce ne sont pas toujours les plus chers qui sont les meilleurs, du moins selon mon palais.

  • Château de Leucate-Cézelly, Château Leucate Cezelly, 2014

Cave coopérative faisant partie du Groupe Vinadéis

572 hectares

Prix départ : 18,50 €

Bouteille (trop) lourde. Nez qui mêle fruits noirs aux notes de fumée et de réglisse. Puissant et sombre. Caractère tannique assez prononcé, sauvé du “trop” par la belle qualité de son fruit.

 

  • Domaine de La Grange, Via Fonteius, 2014

Domaine familial

45 hectares – certifié bio

Prix départ : 11 €

  • Château de Nouvelles, Gabrielle, 2014

Domaine familial

45 hectares

Prix départ :16 €

Encore une bouteille lourde. Est-ce que cela ne grève pas le prix inutilement ? Nez d’aromates et de garrigue qui parle du pays. Assez charnu en bouche avec aussi un caractère un peu rocailleux par sa texture.

 

  • Domaine Lerys, Tradition, 2014

Domaine familial

22 hectares

Prix départ : 8,50 €

  • Clos Padulis, Padulis, 2014

Domaine familial

16 hectares

Prix départ : 9,5 €

Nez intense de fruits noirs de type cassis et murs. Ce caractère frais et juteux se confirme en bouche. Son fruité est très friand, donnant une sensation fraîche et pleine en même temps. Sa structure est athlétique mais pas trop imposante, ouvrant sur une belle finale équilibré. Pour moi le meilleur vin de la série et pourtant un des moins chers.

 

  • Domaine Bertrand-Bergé, Ancestrale, 2014

Domaine familial

26 hectares

Prix départ : 14,50 €

 

  • Domaine Esclarmonde, Partage, 2015

Domaine familial

19 hectares

Prix départ : 9,50 €

 

  • Les Maîtres Vignerons de Cascastel, Prestige, 2015

Cave coopérative

308 hectares

Prix depart : 8,50 €

 

  • Château Wiala, Rebelle, 2015

Domaine familial

7 hectares

Prix départ : 8,50 €

  • Les Caves du Mont-Tauch, T de Tauch, 2015

Cave coopérative

853 hectares

Prix départ : 14,50 €

Bouteille bordelaise très haute. Nez relativement discret, peut-être tenu en laisse par son élevage qui évite cependant de tout envahir. Ferme en bouche. Vin élégant malgré une légère sensation de sécheresse en finale.

 

  • Domaine de La Rochelierre, Noblesse du Temps, 2015

Domaine familial

7 hectares

Prix départ : 20 €

  • Domaine Sarrat d’En Sol, Sarrat d’en Sol, 2015

Domaine familial

2 hectares

Prix départ : 11 €

Belle étiquette moderne. Le nez m’a semblé un peu « animal » mais ce vin a une belle qualité de fruit qui arrive à lutter à jeu égal avec la sensation de dureté en finale. Beaucoup de carignan ? Aura besoin d’un peu de temps mais peut se boire avec des plats salés qui absorberont les tannins.

 

David