Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin


2 Commentaires

Visa pour… deux vins de domaine de la Casenove !

Visa pour l’Image est le plus grand festival international de photojournalisme qui réunit chaque année en septembre à Perpignan des milliers de visiteurs autour d’une même passion, la photographie. J’en profite pour  y associer les vins d’Etienne Montès, car il a été photoreporter,  chasseur d’images de la célèbre agence Gamma et ses photos ont fait le tour de la planète. Ça lui colle toujours à la peau, pourtant ça fait maintenant 37 ans qu’il a rejoint la propriété familiale, le domaine de La Casenove. Depuis, il n’a cessé de progresser dans un style sincère qui convient à son terroir qu’il connait si bien. J’ai dû connaitre Etienne Montès dans les années 90, et Frédérique son épouse, bien avant, elle venait manger au Drink-Hall, c’était une fidèle. J’ai commencé à vendre leurs vins quand nous étions aux Feuillants;  Etienne, c’est quelqu’un qui aime manger et cuisine, il fréquentait donc régulièrement notre table, et nous allions assez souvent nous détendre au domaine, où  il  nous régalait de sa cuisine catalane dans laquelle, il excelle et bien sur de ses vins qui l’accompagnent merveilleusement. La propriété se trouve au Sud de Perpignan, à Trouillas. C’est vrai que j’ai un faible pour ce coin des Aspres, je crois vous l’avoir déjà dit, c’est si beau avec le Canigou au loin, les vignes qui s’étirent sur les coteaux, tout près de la Méditerranée. D’accord la tramontane y souffle de temps en temps, mais en échange elle nous apporte un bleu du ciel intense, et un soleil qui donne à ces pierres de ce vieux Mas, une très belle luminosité. L’atmosphère qui règne dans cette ancienne propriété viticole, dans la même famille depuis plus de 400 ans, est assez unique: les bâtiments patinés, les grands arbres, les glycines, les grands chais sont chargés de senteurs antiques, on s’y sent bien, on y respire la paix, même si je ne suis pas certaine que le quotidien y soit aussi idyllique! Le domaine de 50 hectares  offre un paysage unique, il est d’un seul tenant, pourtant les variations de sols et sous-sols y sont nombreuses et amènent Etienne à effectuer de nombreuses sélections parcellaires.

10665842_287627444759980_8958217049246212674_n

Nous sommes devenus amis, et, je ne vous apprendrai rien si je vous dis combien il est difficile de parler des vins des amis. Pourtant nous sommes amenés à le faire assez souvent, et, pour être tout à fait franche avec vous, j’ignore quelle part l’affectif occupe dans nos commentaires. Cette parenthèse mise à part, je n’avais pas gouté leurs vins depuis bien longtemps, l’autre soir ils sont venus manger à la maison et m’ont apporté 2 bouteilles qu’ils ont laissées discrètement dans la cuisine. Je les ai débouchées dimanche, si je vous en parle c’est que je les ai fort appréciées, sinon je n’aurais rien dit. J’ai retrouvé des vins sincères, authentiques, lui non plus ne cherche pas à être tendance, mais il a su à transmettre à ses vins l’empreinte des lieux tout en ayant réussi à leur insuffler un petit air de modernité.

16265334_612643358925052_2711456034472648205_n

La Colomina Rouge 2016 (IGP Côtes Catalanes)

La Colomina 2016, du nom d’une parcelle du domaine, est issue de 50% de carignan, 25% de syrah, 20% Grenache Noir, et 5% Mourvèdre cultivés sur des sols essentiellement argileux dans un climat méditerranéen.

Quelle belle surprise cette cuvée, c’est un pur vin de plaisir. La robe d’un rouge profond et velouté, annonce une belle matière. Le nez est épanoui, ouvert, fruit noir dominant, baies sauvages, garrigues- Gourmande et gorgée de fruits, la bouche offre une très belle matière, encore un peu sauvage, mais tellement digeste ! Après aération, le fruit reste très gourmand et s’enrichit de notes d’olives noires et d’épices. Un vin assez puissant mais déjà prêt à déguster grâce à la rondeur de ses tanins. La très bonne acidité du millésime amène la vivacité et la fraîcheur. Une bonne longueur, tout en fraicheur qui appelle irrémédiablement d’autres verres ! Je l’ai aimé parce qu’il ressemble aux paysages de la Casenove, il y a du vent, du soleil et du vrai. Il peut être bu dès maintenant, car il est particulièrement gouleyant, mais il évoluera bien.

Il est à noter qu’il a été élevé 2 ans en cuve après des vendanges manuelles en comportes, un égrappage complet, et des arrosages fréquents de tout le chapeau. La macération courte de 15 jours donne des tannins peu agressifs. 10,50 € TTC la Bouteille

Cuvée Commandant François Jaubert 2010, IGP Côtes Catalanes 

Une pure syrah portant le nom d’un aïeul du maître des lieux : un marin, arrière-grand-oncle d’Etienne, qui construisit le domaine. Elle a été élevée 24 mois en barriques bordelaises. La cuvée Fr Jaubert n’est pas produite systématiquement et les raisins viennent toujours de la même vigne de Syrah qui pousse sur des sols d’argile et terrasse de galets. Il fit partie des premiers grands vins du Roussillon, je me rappelle encore du succès du 1998, mais, je me souviens aussi avoir « pesté » contre l’étiquette que j’accusais de freiner les ventes. Mais Etienne s’y accrochait et ne voulait rien entendre. Maintenant qu’il l’a changée, qu’il a modernisé la présentation, je me demande s’il n’ avait pas raison. Certes, elle était désuète, mais elle faisait partie du vin et lui donnait une personnalité unique. Non pas, qu’il en ait moins aujourd’hui, je pense qu’au contraie, cette version a plus de « classe », c’est juste un regret de voir disparaitre le commandant et la belle signature de La casenove. Donc, pardon Etienne, je regrette d’avoir tant insisté. Les acheteurs ne devraient jamais se mêler de l’image des vins, même si évidemment nous sommes convaincus, que « nous, nous connaissons bien le marché ». Même sa composition a changé, il est passé d’un assemblage de 35% de syrah, 10% de mourvèdre, 30% de grenache et 25% carignan à un 100% syrah. Sans doute l’admiration d’Etienne pour les Syrahs du Rhône, mais plus sûrement le désir, de la mise en avant d’une parcelle dont il est particulièrement fier.

A gauche l’ancienne étiquette, à droite dans la ligne de la nouvelle image du Domaine. Vues ensemble, la dernière version est finalement mieux quand même!

Cette cuvée Fr. Jaubert (le commandant est passé à la trappe), je l’ai aimé avec sa robe très dense, et sombre, presque noire, son nez intense de fruits noirs et rouges avec des touches de poivre blanc, remarquable pour sa fraicheur et sa pureté. La bouche se montre franche et précise. Élégante enveloppée par les fruits noirs, les épices douces et quelques notes de réglisse. C’est puissant, structuré, mais ça reste très savoureux, c’est mûr, les tanins sont fondus. Je retiens la fraicheur finale et l’équilibre, le vin se montre gourmand, séducteur et charnu, sans lourdeur et racé. Une très belle syrah du Sud!

28,00 € TTC la Bouteille

Il ne me reste plus qu’à aller redécouvrir le reste de sa gamme, et surtout ses VDN.

Etienne et Frédérique Montès
66300 Trouillas
Tél : 04 68 21 66 33
contact@domainelacasenove.com

Hasta Pronto,

MarieLouise Banyols