Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin


7 Commentaires

Face à la saloperie, soyons solidaires !

Un seul mot me vient à l’esprit : solidarité. Voilà ce que m’inspire la toute nouvelle délinquance viticole qui semble être une spécialité languedocienne, pas bien jolie celle-là, dans le pays du cassoulet et du fréginat. Avant, elle s’attaquait aux gros, aux négociants, au représentants du Pouvoir. Maintenant elle devient plus lâche que jamais. Voilà, en raccourci, de quoi il en retourne.

Photo©MichelSmith

Photo©MichelSmith

Une nuit, sur le coup d’une heure du matin, une poignée d’ignares voulant jouer les petits fiers à bras fachos de service a décidé d’incendier une cave dans le Cabardès, juste comme ça, probablement pour montrer qu’ils avaient des couilles. On vide une bouteille de pastis, on embrasse bobonne et les enfants, puis on y va. Ici, dans le Midi, particulièrement dans l’Aude, des attentats de ce genre ont déjà été commis ces dernières années. Ils visaient à chaque fois des viticulteurs honnêtes et travailleurs, de braves faiseurs de bons vins sans histoire comme Christophe Bousquet, du Château Pech Redon, à qui des branleurs videurs de boîtes de nuit trouvaient rigolo d’ouvrir les robinets de leurs cuves histoire de les vider de tout espoir et de les chasser hors de leurs terres.

Photo©MichelSmith

Édouard Fortin a l’avenir devant lui. Photo©MichelSmith

Ce dernier acte touche la cave de Robert Curbières, responsable de la très pacifiste Confédération Paysanne de l’Aude et vigneron au Domaine de Ventaillole. Dans sa cave, le vigneron abritait le stock de son ami, Edouard Fortin, lequel venait de se lancer dans la viticulture et dont la cuvée de Carignan m’avait impressionnée l’hiver dernier.

Photo©MichelSmith

Photo©MichelSmith

Ce qui est réconfortant dans ce genre d’histoire, c’est de voir que la solidarité vigneronne s’est déclenchée sans attendre. En partie grâce à l’action de l’Association Changer l’Aude en Vin qui regroupe quelques vignerons bons vivants et libres penseurs du Minervois, du Cabardès, de la Clape, de Fitou et des Corbières, mais aussi lors d’une manifestation de soutien à laquelle je n’ai malheureusement pu assister.

Photo©MichelSmith

Photo©MichelSmith

Bon, je ne vais pas en faire des tonnes préférant aller droit au but. Un site a été créé par lequel il est possible d’affirmer son soutien au jeune Edouard Fortin afin de lui permettre de redémarrer son activité au sein de son pays d’adoption. Sur PhénixduCabardès.com, on peut d’ores et déjà commander une « Cuvée Solidarité » qui assemble les vins fournis par ses camarades vignerons de l’Aude. On peut aussi acheter la toute dernière cuvée « El Pépé » entièrement dédiée aux vieilles vignes de Carignan. Vous qui cherchez des vins qui ont de la gueule pour accompagner vos futures agapes de fin d’année, c’est le moment d’agir.

Et pour finir, je vous invite à lire la chronique de mon ami Vincent Pousson, connu comme étant un amoureux de l’Aude. Il dit mieux que moi tout ce que cette saloperie lui inspire comme dégoût. Oui, comme ailleurs, le monde du vin peut aussi se montrer dégueulasse.

Michel Smith