Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin

Pas de notes Parker pour les Bordeaux 2012

21 Commentaires

Je viens d’apprendre que Robert Parker ne publiera pas de notes sur les Bordeaux 2012.

Est-ce la piètre qualité de ce millésime à Bordeaux? Est-ce la lassitude engendrée par des «affaires» récentes (Campo/Miller, négociation difficile pour la vente du Wine Advocate, sa démission du poste de rédacteur en chef, puis la démission d’Antonio Galloni et la plainte déposée par ses nouveaux associés contre ce dernier…)?

Ou bien Parker obéit-il une injonction de la nouvelle direction asiatique du Wine Advocate? Toujours est-il qu’il ne publiera pas ses commentaires tant attendus sur ses dégustations des Bordeaux «primeurs» cette année.

Nul doute que cette information fera l’effet d’une bombe auprès des négociants et propriétaires qui sont devenus, au fil des ans, accros aux points attribués par le prophète de Monkton afin de vendre leurs promesses de vins virtuels sur ce marché des «futures». Et certainement bien plus le retrait de Château Latour de ce marché «de dupes».

RP in Oregon

Coup de fatigue (Photo . D. Cobbold)

Il faut dire que j’ai vu quelques signes précurseurs de ce coup de torchon tant redouté. L’été dernier, par exemple, je me trouvais en voyage dans l’état d’Oregon, là où «Bob» a des actions dans un vignoble avec son beau-frère.

J’étais un peu surpris de le trouver assis au pied d’un escalier dans le Museum of Modern Art de la ville de Portland (voir photo). Il avait l’air assez fatigué ce jour-là, et on le serait à moins. Déguster des centaines de vins par jour, surtout des rouges jeunes et tanniques, est une entreprise très éprouvante.

On estime que Robert Parker a dégusté quelques 2 millions 842,897 bouteilles de vin depuis ses débuts, en 1979. Et qu’il leur aurait attribué 252 millions de points. C’est une performance colossale qui n’est pas prête d’être égalée.

Pour ma part, j’estime qu’il mérite amplement un peu de repos, sans parler de diverses statues que Bordeaux, le Rhône et quelques autres zones viticoles pourraient lui dresser dans les années à venir.

David

Auteur : Les 5 du Vin

Journalistes en vin

21 réflexions sur “Pas de notes Parker pour les Bordeaux 2012

  1. I have heard today that Parker will be judging white Bordeaux only. Rumour has it he is judging wines that match his new dietary requirements based around a certain type of fish. Hence no big reds for him anymore.

  2. Oui, David, il a eu du mal à avaler – on parlerait de « gag » – toutes ces turpitudes.

  3. Sur ta photo, David, on dirait Marlon Brando dans ses pires années… Bon, je propose que Bob se fasse désormais aider par Depardiew.

  4. Tu ne crois pas si bien dire, David, il y a quelques années, l’idée de baptiser du nom de Robert Parker une avenue de Bordeaux, semblait légitime à Jean-Michel Cazes.

  5. Oui David certainment une bombe de au moins 100 points!

  6. Hum Hum… ne serait-ce pas un gros poisson d’avril ?

  7. Bien évidemment un beau poisson d’avril, ne serait-ce que par l’obligation probablement contractuelle de prendre Bordeaux en charge pendant au moins 3 ans. On n’achète pas plusieurs millions de $ "Parker" sans l’obliger à continuer un certain moment à donner du grain à moudre.

  8. BTW : la photo est plus que dure : pas très gentil. L’homme mérite quand même mieux !

  9. Cher Hervé tu as aujourd’hui une bonne illustration de notre débat de l’autre jour. Que puis-je ajouter de plus ?.. Que c’est dommage de gaspiller un 1er avril pour pondre un article aussi peu drôle. Se moquer d’un maigre ou d’un gros nez, j’avoue que ça me dépasse un peu… David, quitte à calomnier quelqu’un pour la énième fois, ayez au moins l’élégance de le faire avec une vraie méchanceté, pure, franche et massive, parce que la moquerie du niveau grande section de maternelle, c’est quand même une sacrée perte de temps. Heureusement, j’ai bien rigolé aujourd’hui avec les poissons que ma fille de huit ans m’a collé dans le dos.

  10. Quand vous aurez fini à celui qui pisse le plus loin…

    • Ah bon, parce que Môssieu Astérix sait tout !
      Moi l’humour potache me plaît bien, quand il est fait de sous-entendus et un peu décalé.
      J’ai lu aujourd’hui quelques billets qui m’ont franchement fait rire.
      Le plus étonnant est que certaines personnes, parfois éminentes, se sentent obligées de faire remarquer qu’il s’agit évidemment d’un poisson d’avril. Tous les autres, ces crétins, ne s’en sont à leurs yeux pas doutés !
      Enfin, cerise sur le poisson, certains commentaires évoquent sans le savoir des situations tendues que leurs auteurs ne pouvaient pas deviner. Cela ajoute encore du piment, n’est-ce pas, Hervé ?
      Merci à tous ceux qui se fendent la poire et tant pis pour ceux qui « pissent vinaigre », même si leur jet va loin !
      Dans son message « fourbis et gourbi », Suske du haut de son balcon a souhaité que le conflit entre Palestiniens et Israéliens prenne fin, car « il a assez duré ». Il n’a pas tort. Mais clore une série de commentaires sur un blog est plus difficile que de réussir un beau divorce ou une belle séparation. J’en ai eu trois dans ma vie, si quelqu’un veut jamais un conseil ….

  11. Luc Charlier qui censure "le censeur" !! Je commence à retrouver la banane !… Je pensais que la volatile, ça ne se demandait que dans un labo oenologique, mais il va falloir que je m’habitue à la demander à mon laboratoire d’analyses médicales pour enfin savoir si j’ai de l’humour ou pas. Mais l’absence de brulures au moment crucial de la déjection me donne l’espoir de me situer quelque part en-dessous de 0,60 et de ne pas appartenir à la catégorie des pisse-vinaigre. A moins que je sois un cas particulier du type vin jaune avec volatile en yo-yo. Un coup drôle, un coup pas drôle.
    Bon, désolé. Je ne ferai plus que des coups de gueule politiquement corrects au deuxième degré.

  12. Louis, le censeur, c’était moi, en l’occurrence – et Luc faisait référence à mon blog perso, pour ce terme…

  13. Ah !! Du coup je me sens un peu con !! Je pensais faire partie de l’échange d’amabilités.. Mais aussi, avec vos private jokes !! Vous n’avez qu’à vous téléphoner !! Enfin, non, puisqu’on n’en profiterait plus. Tout ça met à mal ma paranoïa maladive. Je dois dire..
    Mais puisque le hasard m’a conduit à parler de volatile, je voudrais vous signaler qu’un produit oenologique très anti-oxydant vient de sortir. Il est conçu à base de mélatonine (hormone aux propriétés très intéressantes) et devrait rapidement remplacer le SO2, ou du moins en limiter grandement l’usage. Je l’ai essayé à très petite dose sur une bonbonne en vidange. Le résultat est assez étonnant. Je ne sais pas s’il aura une action similaire au SO2 pour la période de fermentation. Mais il marche bien sur vin fini. De manière assez ironique, il aura du mal à être homologué bio car c’est une hormone. A suivre.

  14. Bonne nuit les petits !
    Bonsoir Nounours !

  15. Quoi, on m’aurait menti? Je lis sur Drinks Business (eh oui, je lis un peu n’importe quoi) que Parker a QUAND MEME noté les 2012. Alors David, c’est quoi, ce binz?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 10 508 autres abonnés