Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin

Suite paysagère en Côtes du Rhône

1 commentaire

Un vin n’est pas simplement le produit d’une fermentation maîtrisée, c’est avant tout la synthèse, ou mieux, la quintessence d’un ensemble de choses…

Chose !

Un terme vague pour parler de tout ce qui compose ce nectar culturel. Sol, vigne, vigneron, climat… se réfèrent à la terre, au palpable, au concret, à ce qui nourrit le raisin, l’élève, le transforme. Mais il manque pour être complet l’histoire, la culture de l’endroit, les influences proches ou lointaines, le savoir-faire… qui personnalisent la transformation du raisin. Cet ensemble de choses architecturent le paysage dans lequel se love le vignoble, le sertissent ici dans la roche, l’étalent ailleurs dans la plaine, le tapissent là-bas au creux d’une combe. Les paysages viticoles sont multiples et conditionnent en grande partie le style des vins produits dans chaque espace particulier.

L’étude

Le syndicat des Vignerons des Côtes du Rhône s’est penché sur cette architecture particulière et fédératrice qu’est un paysage viticole et en a identifié 16 tout au long de la Vallée. Une série d’entités qui sont autant d’endroits, à la fois proches et différents, qui se démultiplient et forment un véritable patchwork loin de l’uniformité que peut dans l’esprit commun suggérer un environnement viticole.

L’étude ne s’arrête au simple recensement des dits paysages, mais en fait un outil pour les valoriser, les protéger, les développer, les faire découvrir, … et puis, elle tisse le lien entre cette foule d’entités si différentes qui pourtant grâce au Rhône s’entrecroisent.

Un livre en est issu « Paysage et environnement des Côtes du Rhône »

Sans titre-1

http://www.syndicat-cotesdurhone.com/paysage-et-environnement-des-cotes-du-rhone-donnez-votre-avis-484-page.html

Pas moins de 16 paysages différents, intitulés Vigne …,  y sont décrits, en voici deux exemples librement commentés…

Vigne héroïque et vigne à portée de main

 L’une à l’extrême nord de la Vallée, l’autre au sud d’Avignon, la vigne fait le grand écart, à la fois en distance et en perspective.

carte_statique

Perspectives bien particulières qui engendrent une vision paradoxale de ces deux vignobles. Le premier, qui couvre les appellations Côte Rôtie et Condrieu, semble à portée de main, comme dessiné par la main d’un géant. Hachures vertes sur fond gris, les deux entités tapissent de leur patchwork une verticalité qui rapproche le paysage à la façon d’un zoom.

L’autre, avec ses grands aplats bordés de haies, semble s’éloigner à chaque pas. On n’en voit jamais l’ensemble, la vigne se cache comme une vaguelette balayée par le vent.

La vigne héroïque

 Laurent Combier juillet 2013 081

 

Héroïque est bien le mot ! Mais il faut y marcher pour bien comprendre le pourquoi du terme. La pente y est raide et le travail ardu. À certains endroits, on se croit suspendu dans le ciel. Le massif du Pilat, fait de schiste et de granit, s’arrête net en bordure du Rhône. Pour encore amplifier l’escarpé, les coteaux se voient incisés par une multitude de petites rivières qui découpent en lanières comme une frange la bordure rocheuse. C’est là que l’homme a choisi de cultiver la vigne. Heureusement, la renommée du vignoble garantit le prix du labeur.

La structure paysagère

Les villages se lovent au pied des coteaux, comme Ampuis, ou parfois se sertissent dans l’angle d’un vallon ou s’accrochent à un éperon rocheux. Malleval en est un exemple remarquable. Petite cité médiévale, elle connut une certaine richesse durant l’essor de la soie lyonnaise. Elle offre aujourd’hui une balade agréable entre maisons moyenâgeuses et anciennes installations « soyeuses ».

Les échalas, le mode de conduite de la vigne, foisonnent. Ils zèbrent, aidés des murets de pierres sèches, le vignoble de traits noirs et gris.

Les actions locales

Laurent Combier juillet 2013 088 

Les vignerons sont les premiers acteurs du paysage. D’eux dépend sa sauvegarde, mais aussi son organisation, sa beauté. À la façon d’un peintre, ils peuvent colorer du vert de l’enherbement les rangs de vignes et trouver ainsi une alternative au désherbage qui dans ces pentes fulgurantes où la concurrence entre végétaux reste souvent l’unique solution. Plusieurs domaines participent à l’expérimentation qui recherche les meilleures variétés de graminées pour un enherbement définitif.

Assis entre deux échalas, un verre à la main

S’installer au sein du paysage pour déguster quelques flacons s’avère être une excellente façon pour découvrir la production locale. Mais quelle production ! Qui choisir, entre Ampuis et Limony. Quel vigneron de Côte Rôtie, de Condrieux, d’une partie de Saint Joseph ou encore le mythique Château Grillet, le choix paraît vraiment difficile…

Au hasard des rencontres… Le Domaine Clusel-Roch et sa cuvée Viallière 2014, pourpre sombre, elle hume la racine d’iris et la violette aux coroles maculées de jus de griotte et de framboise. En bouche la fraîcheur extasie, ample elle nous envahit et nous mène aux épices, poivre noir et cumin,  qui soulignent le fruité. La texture apparaît dense. Les tanins encore un rien hérissé renforcent structure et signent de leur grain le caractère du vin.

bouteille_vialliere

Vendange manuelle partiellement égrappée, macération 3 à 4 semaines, élevage de 2 ans en pièces dont 30% neuves.

www.domaine-clusel-roch.fr

Un Condrieu avant de migrer vers le sud: l’incontournable Coteau de Vernon 2013 du Domaine Vernay. Tout doré aux nuances émeraude, il respire la rose et le mimosa teinté d’un rien de violette, fragrances florales qui mettent la bouche en d’excellentes dispositions. Délicate, cette dernière n’en oublie pas l’ampleur qui sied au grand vin. La voilà donc aérienne avec une accroche bien terrestre, ce minéral qui tend grâce à sa fraction cristalline la structure et compense finalement la carence acide. Sur cet équilibre viennent se poudrer les épices, s’enraciner les fleurs et se répartir les fruits, baies et charnus au croquant espiègle et succulent. Nous voici ravi de tant de raffinement.

Découvertes 2015 024

Les Viognier approchent les 80 ans et poussent, plantés à 10.000 pieds/ha, sur une terrasse granitique exposée au sud sud-est. La vinification se fait en barrique comme l’élevage de 18 mois dont un quart en pièces neuves.

www.domaine-georges-vernay.fr

 Grand écart

La vigne à portée de main

 À l’autre bout des Côtes du Rhône, au sud-est d’Avignon subsiste un large ruban de terrasse Villafranchienne, faite des mêmes galets roulés que les mythiques castels papaux.  Le plateau s’entrecoupe de haies vives et de bosquets, ce qui raccourcit la perspective. Seuls les coteaux en bordures offrent un large panorama sur la plaine potagère du Comtat, un vue imprenable d’Avignon et pointe au  loin les reliefs, Ventoux, Luberon, Monts du Vaucluse. Haute de 115 mètres, l’ancienne terrasse alterne paysages fermés et ouverts, ombre et lumière, à la façon bocagère.

gadagne-terroir32

Un bon moyen de la parcourir

Certes le terrain souvent ombragé permet même au plus chaud de l’été de se balader parmi les vignes, mais la bicyclette apparaît comme le moyen le plus efficace et le plus ludique pour comprendre presque dans son entièreté l’entité. Deux parcours y sont balisés, un court de 6 Km et un plus long qui fait une boucle de 16 Km, du sommet jusqu’au bord de la Sorgue. Les circuits traversent parcelles, coupent les haies de cyprès, s’abritent derrière les récents talus enherbés, remontent les coteaux, …

www.provence-a-velo.fr/circuits-velos/VTC/offres-100-1.html

Une appellation phare… et toute neuve!

Si le sud-est d’Avignon offre un bel échantillonnage de Côtes du Rhône, il abrite également la dernière arrivée des Côtes du Rhône Villages avec nom de commune. C’est entre cyprès et feuillus brise-vent, le Mistral peut y être redoutable, que gisent les Côtes du Rhône Villages Gadagne. L’entité emprunte son nom au village de Châteauneuf de Gadagne.

 Châteauneuf_de_Gadagne_-_vignoble_expérimental_1

Assis à l’ombre d’une haie, un verre à la main

 Gadagne 2014 Domaine des Bois de Saint Jean

La robe grenat clair, il offre un nez grillé comme la tartine de pain que l’on couvre de  confiture de fruits rouges parfumée de cannelle et relevée de poivre. La bouche, suave et fruitée comme le nez, s’ouvre sans rechigner et offre d’emblée impressions de garrigue et léger fumé. Les tanins bien mûrs tissent le fond soyeux et la bonne longueur nous fait découvrir les épices qui bientôt souligneront le fruit.

Rhône Sopexa sélexion 2016 114

Assemblage de 85% de Syrah et 15% d’autres, vinifiés et élevés en cuve inox.

www.domaineduboisdesaintjean.fr

Fragment d’histoire

 Avant de quitter l’endroit, rappelons que c’est le lieu de naissance de la Coupo Santo le célèbre poème et chant écrit par Frédéric Mistral pour remercier la délégation d’écrivains et d’hommes politiques catalans venus encourager le mouvement de défense de la culture provençale au milieu du 19es.

Prouvençau, veici la Coupo
Que nous vèn di Catalan
A-de-rèng beguen en troupo
Lou vin pur de noste plan

= Provençaux, voici la coupe
Qui nous vient des Catalans.
Tour à tour buvons ensemble
Le vin pur de notre cru…

Ciao

 

livre_ouvert

 

Marco

 

 

 

 

Auteur : Les 5 du Vin

Journalistes en vin

Une réflexion sur “Suite paysagère en Côtes du Rhône

  1. Quand je regarde la carte, les pentes, le climat, quand je pense aux méthodes de vinification (mono-cépage d’un côté, assemblage de l’autre), et même aux gens, je me dis que les deux Rhône – Nord et Sud – n’ont pas grand chose à voir l’un avec l’autre.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s