Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin

#Carignan Story #180 : Malos faites ou pas ?

10 Commentaires

Peu importe, car après tout on s’en fiche un peu. Chez nous, au Puch, Emmanuel Cazes nous encourage à les laisser se faire et le résultat me plaît bien. Mais pourquoi parler de ces satanées malolactiques ? À cause d’un vin rencontré par hasard au Xadic del Mar à Banyuls-sur-Mer où je vais de temps à autres me rincer le gosier. Là, exigeant une découverte carignanesque, il me fut servi l’autre jour un vin drôlement titré «Malophet» (malo faite, pour les réfractaires aux jeux de mots), puis sous-titré « Déesse des bactéries dans la mythologie fermentaire » et classé Vin de France. Je l’ai trouvé un peu, comment dire, difficile au début, « vin nature » oblige, mais je me suis fait à son goût au cours du repas. Vous en saurez beaucoup plus sur ce vin et son vigneron, Stéphane Morin, du Domaine Léonine, proche d’Argelès-sur-Mer et de Saint-André, aux pieds des Albères, en lisant l’article que lui consacrait mon ami de Pézenas, Olivier Lebaron, dans son blog du Showviniste en 2008, ce qui me rassure sur une chose au moins : que je suis bigrement en retard sur ce qui se passe dans le Sud profond, qui plus est sur mon propre territoire.

domaine-Léonine-ar

En partant, puisqu’il s’avère que le Xadic fait aussi vente à emporter, je me suis fendu d’un flacon de « Malophet » (15 €, si mes souvenirs sont bons…) et je viens de le goûter de nouveau sur 3 jours tranquillement chez moi, à l’heure du déjeuner, moment où mes papilles réclament de l’exercice. Verdict toujours mitigé. Ça se boit puisque j’ai fini la bouteille, mais pour autant, ai-je éprouvé du plaisir ? C’est un peu comme cette fille qu’on a trouvée attirante en boîte de nuit, qu’on ramène forcément chez soi et qui, au réveil, se révèle être un thon comme dirait mon fils. N’y voyez pas de sexisme : je sais que ça marche dans l’autre sens aussi…

Photo©MichelSmith

Photo©MichelSmith

Nez d’herbes sèches quelques peu médicinales, impression de richesse sucrée en bouche, de douceur, d’épaisseur (visiblement non filtré), on ressent un fruit enfoui, des notes viandeuses, mais aussi de la lourdeur, des tannins anguleux et une certaine sécheresse en finale. Quelques heures après, ce 80% carignan, au moins, qui affiche 14° d’alcool dans la vendange 2011, servi il est vrai un peu moins froid qu’au début, me paraît plus lisse. Les aspérités sont gommées et le vin offre un goût terreux assez proche de ce qu’un camarade américain me décrivait comme étant typique du Carignan, le goût du haschisch du temps où celui-ci avait effectivement du goût. J’ai bu une bonne part de la bouteille le deuxième jour non sans un certain intérêt et j’ai trouvé qu’au troisième jour le vin n’avait plus guère de choses à m’offrir.

Photo©MichelSmith

Photo©MichelSmith

Je n’aime guère parler des défauts d’un vin. Qui suis-je pour le présenter ainsi ? Un simple journaliste qui, en se la jouant vigneron, a fait lui aussi quantité de conneries et s’est aperçu que le travail de la vigne et des vinifications était loin d’être aussi évident. J’ai simplement la naïveté de croire qu’avec les milliers de vins goûtés chaque année depuis près de 40 ans, ma capacité à juger si un vin me plaît ou pas m’autorise, de temps en temps, à émettre une opinion négative. Ce vin pourtant jeune reste pesant et manque à mes yeux tout simplement de fraîcheur, de cette fraîcheur si caractéristique du cépage, de celle qui apporte un peu de joie et de gaieté au palais.

Mais je répète : il n’est pas foncièrement mauvais puisque je l’ai bu. Reste que je n’en n’achèterai pas pour ma cave.

Michel Smith

Auteur : Les 5 du Vin

Journalistes en vin

10 réflexions sur “#Carignan Story #180 : Malos faites ou pas ?

  1. Michel, tes photos sont de mieux en mieux. J’aime particulièrement celle du flacon en vue plongeante.

  2. En fait Michel, tes 15€ dépensés t’ont fait mal au pet
    Bises Marc

  3. Non, franchement non, Marc. En écrivant, je pensais avoir acheté ce vin 8 euros ! Ce n’est qu’en révisant mes photos que j’ai vu que j’avais un cliché du prix, à 15 euros. Tu vois, je ne suis pas aussi radin qu’on le dit ! Est-ce toi qui a commenté sur la qualité de mes photos ? Signez les mecs !

    • Non, mais qu’il se dénonce !!
      Et entre nous, totalement ridicule ce nom de cuvée. Pourquoi quand on est Vin Nature, se croit-on obliger de faire dans l’original à tous prix?

      • Et qui vient de publier ce dernier com ? Les jeux de mots sont désormais courants dans le vin, et pas que dans les vins dits "nature"…

  4. Ce n’est pas tout à fait ce que je dis Michel, je soulignais le fait que quand c’est du Nature, le producteur se croit vraiment obligé de trouver un nom de cuvée très original, un peu comme s’il n’osait pas vraiment assumer sa production. Je n’ai rien contre ce type de vins du moment qu’ils sont bons. Mais les noms ridicules ça me gonfle, déjà que comme tu dis dans le classique on voit de plus en plus apparaître des dénomination qui frisent le ridicule, exemple le Côte Rôtie du Domaine Faury qui se nomme Revinescence….
    Marc

  5. Désolé, le commentaire sur les photos est de moi, mais ma signature a disparu de ce p*tian de machin sans que je ne comprenne pourquoi. Bien d’accord avec Marc sur ces noms ridicules, en plus pour des vins pas souvent buvables.
    David

  6. Tu sais bien que si Pézenas ne me retenait pas tant, je filerais de ce pas au pied des Pyrénées. Avec Stéphane Morin, j’avais aussi fait la connaissance ce jour là d’Isabelle Frère et de son Scarabée. Des jus qui m’avaient bien plus. http://www.showviniste.fr/vignerons/isabelle-frere-le-scarabee-au-feminin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 10 515 autres abonnés