Des vins rouges bons et accessibles : un nouveau concept ?

Je suis frappé en ce moment par ce qui me semble être une émergence récente d’un nouveau type de vin : des rouges pleins de caractère mais qui s’avèrent non seulement délicieux, mais aussi très accessibles en prix, comme dans leur conception même.

J’en ai mentionné deux ou trois récemment, mais je vous parlerai de deux en particulier, aujourd’hui, car ils m’ont tellement plu que j’en ai acheté une caisse de chaque.

Je sais bien que des bons vins rouges peu chers et buvables par temps chaud existent, et depuis longtemps. Mais il me semble qu’ils étaient souvent cantonnés à des régions au climat frais et avaient, par conséquence, un taux d’acidité qui ne les rendait pas toujours agréables à tous.

Depuis quelque temps, je constate que certains vignerons de pays plus ensoleillés apportent une bonne attention à leurs cuvées accessibles.

J’ai mentionné récemment l’excellent vin rouge Grêle 2012, de Raimond de Villeneuve, mais voici deux autres que j’expérimente en ce moment avec bonheur (bonheur largement partagé par ma famille et amis).

mes deux vins de la semaine

Il se trouve que l’un d’eux (c’est le flacon de gauche et je ne sais pas pourquoi ces photos apparaissent en petit format !) est le fait d’un auteur des commentaires qui sont parmi les plus sages et les plus avertis de notre blog: Louis Barruol. Dans la boutique/entrepôt ou je sui tombé sur ce flacon (l’excellent Plaisir du Vin, dans la banlieue d’Agen), le nom de la cuvée m’avait déjà attiré : « Little James’ Basket Press » avant que je ne découvre qu’il n’est pas du tout australien mais issu du Domaine Saint Cosme et signé par Louis et Cherry Barruol. Je m’empresse à dire que je ne les connais pas, sauf à travers les commentaires judicieux de Louis sur ce blog. La surprise vient de la langue utilisée pour le nom de cette cuvée, bien que je la maîtrise un peu. Puis de la capsule à vis, peu courante, malheureusement, en France. Enfin de son prix : 7,80 euros chez un caviste.

Je l’ai dégusté le soir-même en compagnie d’un ami journaliste qui est un voisin en terre gasconne, Florent Leclerc. Nous étions d’accord sur ses qualités : une certaine fraîcheur/équilibre et une très belle qualité de fruit, mais aussi une absence de facilité en matière de sucre résiduel, donnant un vin à la structure présente qui sous-tend une grande gourmandise de fruit bien mur. Le vin ne porte pas de millésime et est vendu sous le dénomination Vin de France. Par la nature de son fruité plutôt luxuriant, il me fait penser à pas mal de bons vins australiens, mais sa structure est, me semble-t-il, plus rhodanienne et il ne fait preuve d’aucun excès d’alcool.

IMG_4886

Et puis ce vin délicieusement léger et très buvable (servir vers les 12°, c’est idéal) qui porte le nom approprié de La Buvette. Il provient de l’excellente coopérative de Castelmaure (Aude), ce qui peut, en partie, expliquer la modestie de son prix de vente. Aucune trace de prétention ici (à la différence de certaines cuvées comme celle dont a parlé Michel hier) mais quel plaisir à boire cela quand il fait chaud ! Et fermé par une capsule à vis,ce qui facilite tout, l’ouverture comme la fermeture et la conservation. C’est friand, souple mais pas sans caractère sudiste. Et je l’ai payé 3,95 euros chez le très modeste caviste de Valence d’Agen.

Que demande le peuple ? Plus de vins comme cela et moins de prétention, par exemple.

 

David

IMG_4891

14 réflexions sur “Des vins rouges bons et accessibles : un nouveau concept ?

  1. Louis Barruol

    Bonjour à tous, je devrais me taire et juste apprécier ces commentaires qui me font vraiment plaisir, mais je ne résiste pas à l’envie d’apporter un ou deux éclairages sur ce vin que je fais depuis …… 14 ans !!!! Ce n’est donc pas nouveau, ou alors j’étais vachement en avance en 1999 !!… 🙂 Ma chère femme étant anglaise, j’avais fait ce vin de table à l’époque ou notre fils « little James » (qui n’est plus trop little…), agé de deux ans, aimait fouler des grenaches avec ses petits pieds nus dans le vieux pressoir vertical « coq » appelé aussi « basket press ». Comme il y a toujours dans la cave quelques jolis petits vins de grenache qui ont vocation à faire plaisir et rien de plus, voilà comment est née cette étiquette qui raconte la joie d’un petit garçon dans la cave de son papa. C’est vrai que l’anglais brouille un peu les pistes… Après le premier millésime, j’ai commencé une solera avec ce vin et j’ai conservé la méthode par la suite car je trouvais ça assez intéressant. David, vous avez donc gouté 13 millésimes à la fois dans cette bouteille. Mais il n’y a plus que 0,8% de 2000, et 50% de 2012 !! Depuis que le système des AOC a sanctifié le prinicipe du millésime, la créativité est un peu passée à la trappe, je trouve; sur ce plan-là tout au moins. Donc, avec Little James, on s’amuse bien.. C’est du grenache presque à 100%, de diverses zones, et c’est un premier pas pour celui qui s’intéresse au grenache ou pour ceux qui n’ont pas envie de se payer des bouteilles plus chères. La question est: pourquoi les vins abordables devraient-ils être médiocres ? Je ne vois aucune réponse acceptable, car on peut toujours trouver une bonne idée pour améliorer l’ordinaire. Quant à la capsule à vis, inutile de développer.. Quel plaisir de retrouver exactement son travail dans chaque bouteille. Bonne journée !! Louis

    J'aime

  2. Alexisc

    « Little James », c’est aussi le titre d’une chanson d’Oasis de l’album « Standing on the Shoulder of Giants » sorti …début 2000. Vu la genèse anglaise de ce vin, pur hasard ou non?

    J'aime

  3. georgestruc

    Toujours présent dans ma cave, ce Little James’ Basket Press est très appréciable bu bien frais pendant ces chaudes journées d’été. Ce n’est pas un vin de terroir, comme Louis excelle à les élaborer, mais cet assemblage permanent sous forme de solera offre une excellente idée du cépage grenache, lorsqu’il est traité sans surextraction et reste doté de sa généreuse palette aromatique ; une vraie corbeille de fruits…

    Merci Louis pour cette « little » aventure et heureux que M. David Cobbold ait pu apprécier cette bouteille en attendant de vous rendre visite pour circuler dans les terroirs de Gigondas en votre compagnie, et peut-être aussi la mienne.

    Georges TRUC

    J'aime

  4. Louis Barruol

    Hasard total. Je découvre l’info … Je vais donc écouter ça ce soir avec James. J’espère que c’est bon !..

    J'aime

  5. Louis Barruol

    Bon j’ai écouté, j’aime bien.. Les paroles du début:

    little james
    we’re all the same
    always seem to look to us
    we weren’t meant to be grown ups
    thank you for your smile
    You make it all worth while
    to us

    J'aime

  6. newscastelmaure

    Merci, David, nous aussi, on l’aime bien ce petit vin, à Castelmaure. Des jeunes grenache, en majorité, beaucoup sur schistes et la volonté, depuis 1999 qu’existe LA BUVETTE de mettre en avant ce côté frais et coulant, mais en vendangeant (à la main) des raisins mûrs et, effectivement, sans renier nos racines et notre identité.

    J'aime

  7. We can clearly call these wines, and their like, « little big wines ».
    J’ai envoyé une flacon de Little James » à un ami anglais, journaliste et MW, qui se prénomme James et qui n’est pas très grand. Je pense que cela va l’amuser. A l’occasion d’un passage vers Gigondas, je serai très intéressé de discuter de votre technique de solera, louis. C’est effectivement bien mentionné sur l’étiquette. J’ai découvert ce vin grâce au caviste Plaisir du Vin.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.